Baleares

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : baléares, Baléares

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin Baleares.

Nom propre [modifier le wikicode]

Baleares \Prononciation ?\

  1. (Géographie) Baléares.

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

En grec ancien Βαλιαρεῖς, Baliareís, mot phénicien selon certaines source ; voir Balari (« peuple de la Sardaigne ») et Baal (« seigneur, Dieu phénicien »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Pluriel
Nominatif Balearēs
Vocatif Balearēs
Accusatif Balearēs
Génitif Baleariŭm
Datif Balearĭbŭs
Ablatif Balearĭbŭs

Baleares (insulae) \Prononciation ?\ féminin pluriel

  1. (Géographie) Baléares.
    • Baliares funda bellicosas Graeci Gymnasias dixere. maior C p. est longitudine, circuitu vero CCCCLXXV. ppa habet civium Romanorum Palmam et Pollentiam, Latina Guium et Tucim, et foederatum Bocchorum fuit. ab ea XXX distat minor, longitudine XL, circuitu CL. civitates habet Iamonem, Saniseram, Magonem.
      a maiore XII in altum abest Capraria, insidiosa naufragiis, et e regione Palmae urbis Menariae ac Tiquadra et parva Hannibalis. Ebusi terra serpentes fugat, Colubrariae parit, ideo infesta omnibus nisi Ebusitanam terram inferentibus; Graeci Ophiussam dixere. nec cuniculos Ebusus gignit, populantes Baliarium messes.
      — (Pline l'Ancien, Naturalis Historia)
      Les Baléares, peuplées de frondeurs habiles ont été appelées par les Grecs Gymnasiennes: la grande a 100.000 pas de long et 375.00 pas de tour; elle renferme Palma et Pollentia, à droit romain; Cinium et Tucim, à droit allié: Bocchorum, ville alliée, n'existe plus. La petite Baléare en éloignée de 30.000 pas; elle a 40.000 pas de long, 150.000 pas de tour; elle renferme les villes Jamnon, Sanisera, Magon.
      Dans la haute mer, à 12.000 pas de la plus grande, est Capraria, aux abords dangereux pour les vaisseaux. En face de la ville de Palma, les îles Ménariennes, l'île de Tiquadra, et la petite île d'Hannibal. La terre d'Ébusus chasse les serpents, celle de Colubraria les engendre; aussi est-elle redoutée de tous ceux qui ne portent pas avec eux de la terre d'Ébusus: les Grecs l'ont appelée Ophiuse. Ébusus n'a pas de lapins, tandis que ces animaux dévastent les moissons des Baléares. — (traduction)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Gentilés et adjectifs correspondants[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]