Mont-de-Piété

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : mont-de-piété

Français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Mont-de-Piété Monts-de-Piété
\mɔ̃d.pje.te\

Mont-de-Piété \mɔ̃d.pje.te\ masculin

  1. Variante orthographique de mont-de-piété.
    • Reconnaissance du Mont-de-Piété.
    • Ce fut un moine récollet, Barnabé de Terni, qui, révolté des misères dont il avait été le témoin, et prêchant à Pérouse en 1462, émut ses auditeurs à tel point que ceux-ci réunirent immédiatement une somme importante qui devait servir de dotation à un établissement où l’on prêterait sur nantissement, à très-bas intérêt, et même, s’il se pouvait, gratuitement. Dans l’esprit de Barnabé de Terni, l’œuvre devait être avant tout charitable : aussi on l’appela Mont-de-Piété […] — (Maxime Du Camp, 1879, Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie dans la seconde moitié du XIXe siècle, tome 5 : XXIV : Le Mont-de-Piété)
    • J’habite, à quelques pas de l’école, dans la même rue, une des rares maisons qui ne soient pas un hôtel meublé. Il y a une sage-femme au premier et un trafiquant en reconnaissances du Mont-de-Piété au troisième. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)