Utilisateur:Herljevic

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Ognjen Herljevic[modifier le wikicode]

    linguistique - lingvistika[modifier le wikicode]

    remarque
    traduction : de la langue croate vers la langue française
    version : de la langue française vers la langue croate
    le Wikitionnaire ne tient pas compte de cette différence. On suppose que le mot traduction est assimilé dans les deux sens.

    vocabulaire
    signifié : označenik - relatif au concept, contenu sémantique
    signifiant : označitelj - relatif à la forme acoustique, expression
    signe : znak - association arbitraire d'un signifié et d'un signifiant

    affixe : afiks, nastavak ; plodni nastavak ; neplodni nastavak
    préfixe : prefiks, predmetak
    infixe : infiks, umetak
    suffixe : sufiks, dometak

    désinence : flektivni dometak
    fléxionnel :flektivan
    élatif , superlatif relatif : odnosni superlativ
    déixis : deiksa
    déictique : deiktični , pokazni
    dérivé,e : izvedenica
    dériver : izvesti
    désuet : zastarijelo
    réduction : skraćenje riječi, skraćenica; en croate 'redukcija' : diminution de la voyelle
    diérèse : dijereza
    dilation, métaphonie, inflexion, Umlaut = prijeglas

    adjectif : pridjev ;(dans la langue croate)
    opisni pridjev : adjectif descriptif
    gradivni pridjev :adjectif formatif
    posvojni pridjev : adjectif possessif
    odnosni pridjev : adjectif relatif
    glagolski pridjev radni : adjectif verbal actif
    glagolski pridjev trpni : adjectif verbal passif
    ukrasni pridjev , epitet : adjectif qualificatif, adjectif épithète ou épithète

    (dans la langue française) :
    adjectif démonstratif ou qualificatif : epitet
    adjectif substantif : imenični pridjev

    pronom : pridjev ;(dans la langue française)
    pronom démonstratif : pokazna zamjenica ; également en croate
    pronom numéral : brojna zamjenica
    pronom qualitatif : ukrasna zamjenica
    pronom personnel : osobna zamjenica ; également en croate
    pronom indéfini : neodređena zamjenica ; également en croate
    pronom possessif : posvojna zamjenica ; également en croate
    pronom relatif : odnosna zamjenica ; également en croate
    pronom interrogatif : upitna zamjenica ; également en croate
    pronom impersonnel : nepristrana zamjenica

    (en sus dans la langue croate):
    povratna zamjenica : pronom réfléchi
    povratno-posvojna zamjenica : pronom réflexo-possessif

    (à noter) : les adjectifs démonstratifs feraient partis des pronoms démonstratifs dans la langue croate)

    exemple :
    1.ova jabuka koja je pala sa stabla je predobra. Cette pomme qui est tombée de l'arbre est trop bonne.
    2.ova koja je pala sa stabla je predobra. Celle qui est tombée de l'arbre est trop bonne.

    Dans l'exemple (1) 'ova' correspond à cette, est un adjectif démonstratif.
    Dans l'exemple (2) 'ova' correspond à celle, est un pronom démonstratif.

    source littré :
    "Abusivement. Pronom démonstratif nom donné aux adjectifs démonstratifs".
    Pour la langue croate on pourrait dire le contraire: Abusivement. Adjectif démonstratif nom donné aux pronoms démonstratifs.La raison pourrait être l'absence d'article en croate.

    Il existerait une confusion.
    On notera au passage que 'predobra' est un élatif.

    les particules
    les particules déictiques ou les déictiques sont des pronoms : pronoms personnels, démonstratifs, possessifs ; déterminants possessifs; adverbes de lieux; adverbe de temps (en langue française). En langue croate cela s'identifierait à une notion similaire. Toutefois :

    exemple :
    le mot 'da' est défini comme une particule et/ou comme une conjonction.
    Dans le cas de la particule il prend la valeur du "que" dans le sens interrogatif . Les particules associées à "que" , telles que dans le cas 'zar da ...' pourraient être assimilées à une particule déictique et donc 'da' pourrait être défini comme un pronom interrogatif.Ainsi 'zar' pourrait être assimilé comme étant une double interrogation lié au mot 'htjeti' dans la négation.

    exemple
    'zar da ja znam' = "tu ne veux pas que je le sache". Dans le même cas de figure la particule (temporelle) 'baš' se traduirait par "vraiment" tout simplement. On aurait la phrase : 'baš ti nećeš da ja znam'

    quelques particules:
    'bar' = "au moins"
    'baš' = "vraiment"
    'ma' = "mais'
    'evo, eto, eno' = "voici, voilà"
    'kao' = "comme"
    'čak' = "aussi'
    'da' = "que"
    'zar ne' = "n'est-ce pas"
    'li' = ne pas tenir compte, ensemble vide

    On peut constater des lacunes au niveau des analyses des pronoms et absence de locutions à cause d'absence d'articles.

    phonétique, phonologie :

    lieux d'articulation : mjesta tvorbe

    bilabiales : dvousnenici = b, p , m
    labio-dentales : zubno-usnenici = f, v
    dentales : zubnici = d, t, n c, z, s
    alvéolaires : desnici (protočnici, likvida) = l, r
    apico-alvéolaires dentales : zubno-vršni desnici
    apico-dentales postalvéolaires : zubno-vršni naddesnici
    apico-dentale palatisées : zubno-vršni nepčani
    prépalatales : prednepčanici tvrdi = č, dž, š, ž
    palatales : pravi nepčanici tvrdi = ć, đ, j, lj, nj
    dorso-palatales : stražnji nepčanici
    vélaires : jedrenici = k, g, h
    dorso-vélaires : stražnji jedrenici

    modes articulatoires : načini tvorbe
    pour les consonnes : zatvornici

    sifflantes : siktavi
    fricatives (fermées) : tjesnačnici (zatvorni) = s, š, z, ž, f, h
    affriquées (demi fermées): slivenici (poluzatvorni) = c, č, ć, dž, đ
    occlusives (fermées) : praskavci (zatvorni) = p, b, d, t, g, k
    occlusives nasales : nosni zapornici = m, n, nj
    latérales : bočnici = l, lj
    vibrante, trille : treptajnik = r
    approximatif : približnik = v, j


    consonnes sonores : šumnici (veća zapreka) = b, c, č, ć, d, dž, đ, f, g, h, k, p, s, š, t, z, ž
    au son voisé : zvučni = b, d, g, z, ž, dž, đ
    au son sourd : bezvučni = p, t, k, s, š, č, ć, c, h, f
    ou / ili
    consonnes sonnantes : zvončanici (manja zapreka) = j, l, lj, m, n, nj s, v

    source
    "Dictionnaire de la linguistique" Georges Mounin - pour ce qui est de la traduction à interpréter
    "Hrvatska Školska Gramatika" - Institut za hrvatski jezik i jezikoslovlje, Zagreb

    Les classements connus et apparaissant justes sont de la classification croate de l'Institut de Zagreb.

    Il faut tenir compte que le classement phonétique a subit des évolutions et que l'on tend vers une normalisation des classifications.

    les voyelles : otvornici

    prednji  srednji  stražnji
    i                        u  visoki
    e o srednji
    a niski

    i = voyelle fermée, haute anterieure non arrondie
    u = voyelle fermée, haute posterieure arrondie
    e = voyelle mi-fermée, moyenne superieure anterieure non arrondie
    o = voyelle mi-fermée, moyenne superieure posterieure arrondie
    a = voyelle ouverte ou basse anterieure non arrondie


    écriture
    Il est difficile d'unifier en écriture le croate et le serbe.
    Il faudrait revenir à l'ancien slave où 'ie' s'écrivait "ê".
    Aujourd'hui une semi diphtongue 'ije' qui pourrait s'écrire "ê" conduirait à avoir la même écriture avec des nuances lesquelles devraient être assimilées en synonymes et autre orthographes. Chacune des nations considérée aurait la possibilité de prononcer le caractère "ê" selon son propre accent : 'e' long, ou 'ije'. Si on devait basculer de manière informatique de 'ije' vers 'ê' certains mots dont la terminologie se terminant par 'ije' tel que le mot 'interpretacije', verraient apparaître un 'ê' à la fin du mot! Une espérance ou une fin des illusions !

    ije :

    On aurait par diérèse une modification phonétique qui consiste en la transformation d'une syllabe en deux par vocalisation d'une consonne spirante. Entre les deux voyelles ie se produit un hiatus. La semi-consonne ou la semi-voyelle j aurait été confondue ou assimilée avec la semi-voyelle y. La semi-consonne j introduite par hiatus est donc reléguée au rang de semi voyelle. Ce qui donne ije.
    Par la suite , par synérèse , on aurait la fusion de deux voyelles ij en j ce qui donnerait je pour ie Il s'agit d'une modification phonétique par métaplasme et par coalescence , soit par addition pour ije puis par fusion en je.