Wiktionnaire:Entrée du jour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Le principe[modifier le wikicode]

Le principe de l’entrée du jour est de présenter brièvement un mot en français. Il peut s’agir de n’importe quel mot. Toutefois, il faut préférer les mots possédant une définition bien rédigée ainsi qu’une image.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Calendriers des années précédentes[modifier le wikicode]

Consulter les calendriers des années précédentes :


Calendrier de 2021[modifier le wikicode]

Janvier[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 chou colossal — Nom commun masculin \ʃu kɔ.lɔ.sal\
Vieille réclame pour un chou colossal.
  1. Espèce végétale imaginaire de chou géant.
  2. (Désuet) (Figuré) (Par plaisanterie) Entreprise destinée à tromper le public par des promesses ridiculement alléchantes.
    (modifier)
02 livarot — Nom commun masculin \li.va.ʁo\
Photo du fromage de profil, coupé en deux
Un livarot.
  1. (Fromage) Fromage au lait de vache, à pâte molle à croûte lavée, de couleur orangée et de forme cylindrique.
    (modifier)
03 vélotypie — Nom commun féminin \ve.lo.ti.pi\
Clavier vélotype utilisé en vélotypie.
  1. Méthode de saisie de texte utilisant un clavier vélotype dans un contexte de titrage de vidéo en direct.
    (modifier)
04 bonsaï — Nom commun masculin \bɔn.zaj\
Pin blanc japonais.
  1. Arbre cultivé en pot auquel des soins particuliers sont apportés en vue de lui conserver des proportions considérablement réduites par rapport à celles qui résulteraient d’une croissance naturelle.
    (modifier)
05 thyrse — Nom masculin \tiʁs\
Bacchus tenant un thyrse. (sens 1)
  1. Bâton, lance ou javelot entouré de pampre et de lierre, terminé par une pomme de pin ou des feuilles de vigne, parfois enrubanné, et dont les bacchantes étaient armées.
  2. (Art) Élément végétal décoratif, propre en particulier au style Louis XVI.
  3. (Botanique) Inflorescence pyramidale composée de grappes de cymes.


(modifier)

06 pantigue — Nom commun féminin \pɑ̃.tiɡ\
Une pantigue.
  1. (Midi de la France) (Zoologie) Éphippigère des vignes, individu d’une des espèces d’orthoptères, de la famille des Tettigonniidae.
    (modifier)
07 demoiselle — Nom commun féminin \də.mwa.zɛl\
Une demoiselle à queue jaune.
  1. Une des espèces de petits poissons osseux marins, aux couleurs voyantes et à l'aspect plaisant, de la famille des pomacentridés surtout, souvent élevés en aquarium.
    (modifier)
08 Ææa — Nom propre féminin \e.e.a\
«  Toillette de Circé, pour reçvoir Ulyße, dans ſon iſle d’Ææa. »
  1. (Mythologie) (Vieilli) Circé (l’île).
09 saumon atlantique — Nom commun masculin \sɔ.mɔ̃ a.tlɑ̃.tik\
Un saumon atlantique capturé dans un fleuve de Grande-Bretagne.
  1. Espèce de grand saumon argenté et taché, migrateur, présent dans les zones tempérées et arctiques de l’océan Atlantique et les fleuves d’Europe, et d’Amérique du Nord, de la famille des salmonidés, de nom scientifique Salmo salar.
    (modifier)
10 fenil — Nom commun masculin \fə.nil\
Un fenil.
  1. (Agriculture) Lieu où on entrepose le foin.
    • Il entrait dans la grange et ouvrait la lucarne du fenil, sur l’écurie, pour donner le fourrage aux bêtes. — (Erckmann-Chatrian, L’Ami Fritz, 1864)
    • Assez souvent, le matin, il voyait un chemineau descendre du fenil. Le chemineau lui donnait un grand coup de chapeau et le père Renon lui demandait s’il avait bien dormi. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, pages 91-92)
      (modifier)
11 bestion — nom masculin \bɛs.tjɔ̃\
Un bestion (sens 2).
  1. (Vieilli et poétique) Petit animal.
    • Justin, triomphant, se dépêcha de rejoindre la Rat arboricole. Le pauvre petit bestion semblait sortir d’un vilain rêve. Il se frottait les yeux, se frictionnait le ventre et titubait sur ses pattes. — (Léonce Bourliaguet, Les aventures du petit rat Justin, Société universitaire d’Éditions et de Librairie, 1935, page 64.)
  2. (Désuet) Figure de proue, sculpture de forme animale ou fantastique qui orne la proue d’un navire.
    • Les bois les plus propres à construire le bestion sont le saule et le tilleul : l’ormeau est trop sourd, et le sapin se fend trop aisément. — (Alexandre Savérien, Dictionnaire historique, théorique et pratique de marine, 1758, p. 130)


(modifier)

12 l’herbe est plus verte ailleurs — locution-phrase \l‿ɛʁb ɛ ply vɛʁ.t‿a.jœʁ\
Une vache, mangeant l’herbe du pré de l’autre côté de la clôture.
  1. Cette expression s’emploie lorsqu’on imagine que la situation dans un autre endroit (souvent indéterminé) est meilleure que celle que l’on vit au moment même.
13 charte de mariage — nom féminin \ʃaʁt də ma.ʁjaʒ\
Charte de mariage de Jehan Flandin et Mundam Carra en 1619.
  1. Manuscrit de mariage enluminé produit dans la région française de Lyon à la Renaissance.
    • La gravure des Vœux du Roy et de la Reyne à la Vierge d’A. Bosse a, en effet, inspiré le décor de la charte de mariage de Claude Adveillon (1614-?) et Louise Chausse (1626-1697), union qui fut célébrée à Lyon le 19 juin 1640. Ce type d’objet était fréquent dans le diocèse de Lyon, où il était offert par l’époux à l’épouse au cours de la cérémonie. — (Géraldine Lavieille, « Dévotions et célébration de la naissance de Louis XIV », dans Naissance et petite enfance à la cour de France (Moyen-Âge - XIXe siècle), Presses universitaires du Septentrion, 2017, page 195.)
      (modifier)
14 tailleuse de pierre — nom féminin \tɑ.jøz də pjɛʁ\
Une tailleuse de pierre.
  1. (Taille de pierre) Professionnelle du bâtiment qui réalise des éléments architecturaux en pierre de taille.
15 papier de tournesol — nom masculin \pa.pje də tuʁ.nə.sɔl\
Un papier de tournesol.
  1. Papier bleu imbibé de teinture de tournesol, ou d’extrait de poudre de lichen, qui sert d’indicateur coloré pour déterminer le pH d’une solution, il devient rouge au contact d’un acide et reste bleu au contact d’une base, avec des teintes intermédiaires à différents pH.
    • Sa solution rougit le papier de tournesol ; elle distille sans se décomposer si l’on chauffe avec précaution ; les vapeurs qu’il forme sous la pression ordinaire ont une température comprise entre 339 et 356°. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l’usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 5)
      (modifier)
16 bec-en-ciseaux — nom masculin \bɛ.k‿ɑ̃.si.zo\
Un bec-en-ciseaux noir en train de se nourrir.
  1. Oiseau aquatique de taille moyenne du genre Rhynchops.
    • Le bec-en-ciseaux est une oiseau aquatique caractérisé par son bec dont les mandibules se croisent et son vol rapide au ras de la surface de l’eau. — (L.Nd., Les animaux en voie de Disparition, lulu.com, 2009, page 17)
      (modifier)
17 lézard ocellé — nom masculin \le.zaʁ ɔ.sɛ.le\
Un lézard ocellé adulte sur un rocher.
  1. (Herpétologie) Espèce de grand lézard d’Espagne, du Portugal et du sud de la France, diurne, à ocelles et aux couleurs vives.
    • Le lézard ocellé est protégé par différents textes législatifs au niveau européen comme français. En France, l’espèce est protégée, mais pas son habitat, sur l’ensemble du territoire par l’arrêté ministériel du 19 novembre 2007. — ([1])
      (modifier)
18 speck — nom masculin \spɛk\ ou \ʃpɛk\
Deux morceaux de speck.
  1. (Cuisine) Longe de porc fumée, spécialité du Tyrol italien (province autonome de Bolzano, majoritairement germanophone).
    • Faites griller la tranche de speck à la poêle 1 à 2 min de chaque côté pour qu’elle soit bien croustillante puis déposez-la sur un papier absorbant. — (Article non signé, « Recette de bagel au speck », L’Express, 7 mai 2014.)
      (modifier)
19 horloge de table — nom féminin \ɔʁ.lɔʒ də tabl\
Une horloge de table fabriquée par Noël Dauville en 1544.
  1. Appareil donnant l’heure, de taille compacte, destiné à être posé sur une table.
    • Plus tard, des scènes musicales ou théâtrales rassemblant plusieurs automates étaient devenues suffisamment miniaturisées pour tenir sur une horloge de table. Cet objet était le symbole de la richesse urbaine au foyer. — (Raymond Duchesne & Cambrosio Alberto, Enjeux du Progrès, PUQ, 1984, page 304)
      (modifier)
20 lycose de Narbonne — Nom commun féminin \li.kɔz də naʁ.bɔn\
Cette illustration est cachée car considérée comme sensible. Cliquez pour l’afficher.
  1. Araignée du sous-ordre des Aranéomorphes de la famille des Lycosidae.
    • La lycose de Narbonne est la plus grosse des araignées de France. — (Lycose de Narbonne - Lycosa tarantula, Animateur-nature.com → lire en ligne)
      (modifier)
21 gingembre — Nom commun \ʒɛ̃.ʒɑ̃bʁ\
Des plans de gingembre.
  1. Espèce de balisier qui vient de l’Inde.
  2. (Par métonymie) Racine de cette plante, qui est d’un goût approchant de celui du poivre et qui est employée en médecine.
    (modifier)
22 épontille — nom masculin \e.pɔ̃.tij\
Deux épontilles dans l’entrepont d’un navire frigorifique.
  1. (Marine) Étai vertical qui soutient un pont de navire ou supporte un navire en construction dans un chantier.
    • Il se tenait raide sur son siège, sa grosse tête carrée vissée à son cou, comme une épontille de fer rivée au pont d’un navire. — (Liam O’Flaherty, Le Mouchard, traduction de Louis Postif, Le Livre de poche, numéro 506, 1965, page 19.)
      (modifier)
23 multicordes — nom féminin \myl.ti.kɔʁd\
Photographie d’une personne suspendue à des cordes verticales.
Acrobate sur une multicordes.
  1. (Cirque) Agrès aérien du cirque formant un rideau de cordelettes dans lequel l’acrobate grimpe pour effectuer des figures complexes soit avec une partie des cordes soit avec toutes les cordes du rideau.
    (modifier)
24 comète — Nom commun \kɔ.mɛt\
Lancement de plusieurs comètes.
  1. (Pyrotechnie) Fusée volante dont la tête et la queue sont également lumineuses.
    (modifier)
25 vichyssoise — nom féminin \vi.ʃi.swaz\
"photo de deux bols de soupe"
Soupe vichyssoise.
  1. Soupe froide faite de purée de pomme de terre et de poireaux avec des oignons, de la crème et du bouillon de poulet.
26 arcus — nom masculin \aʁ.kys\
Un arcus.
  1. (Météorologie) Nuage bas en forme d’arc horizontal devançant parfois un orage.
    • Si vous observez un arcus, c’est qu’une tempête approche : cet impressionnant nuage annexe en forme de rouleau horizontal de couleur sombre apparaît à l’avant d’un nuage d’orage. — (Blandine Pluchet, Le petit guide des nuages, edi8, 2020)
      (modifier)
27 drone — nom masculin \dʁon\
Le groupe Stars of the Lid jouant du drone (sens 2).
  1. Engin mobile terrestre, aérien ou naval, sans équipage embarqué, programmé ou télécommandé, et qui peut être réutilisé.
    • On reste en stationnaire et on envoie un drone et un éclaireur patrouiller le secteur. — (Lionel Gaiani, Par-delà les brumes rouges‎, 2008, Éditions Publibook, page 69)
  2. Forme de musique minimaliste faisant essentiellement usage de bourdons, utilisant des sons, notes et clusters maintenus ou répétés.
    • La musique drone en elle-même et ses variantes a plusieurs appellations : dronebased music, dronescape, dronology ou juste drone. — (Olivier Bernard, Anthologie de l’ambient : d’Éric Satie à Moby : nappes, aéroports et paysages sonores, Camion Blanc, 2013)
      (modifier)
28 désespoir des singes — Nom commun \de.zɛs.pwaʁ de sɛ̃ʒ\
Un désespoir des singes.
  1. Araucaria du Chili, arbre de l’ordre des Pinales au feuillage presque épineux, de nom scientifique Araucaria araucana.
    • Le Désespoir des Singes possède un tronc ridé comme une trompe d’éléphant et un feuillage qui ressemble à des bouquets de poignards. — (Jean-Michel Dupont, L’heure blême, page 237, manuscrit.com)
      (modifier)
29 réseau de neurones artificiels — Nom \ʁe.zo də nø.ʁɔ.n‿aʁ.ti.fi.sjɛl\
Réseau de neurones artificiels rudimentaire.
  1. (Intelligence artificielle) Ensemble de neurones artificiels interconnectés qui constitue une architecture de calcul.
    • Les réseaux de neurones artificiels sont, eux aussi, composés de nombreuses unités, des fonctions mathématiques, assimilables à des neurones très simplifiés. Dans le cerveau, l'apprentissage modifie les connexions entre les neurones ; il en va de même dans les réseaux de neurones artificiels. Comme ces unités sont souvent organisées en couches multiples, on parle donc de réseaux et d'apprentissage profond. — (Yann Le Cun, Quand la machine apprend, Éditions Odile Jacob, 2019)
      (modifier)
30 cunéiforme — Adjectif \ky.ne.i.fɔʁm\
série de symboles écrits.
Texte cunéiforme (sens 3)
  1. Qui a la forme d’un coin.
  2. (Antiquité) Qualifie les écritures, en forme de coin, employées anciennement par les Chaldéens, les Assyriens, les Sumériens, les Babyloniens et les Perses.
  3. Qui est écrit en écriture cunéiforme.
    • Un texte cunéiforme.
  4. (Minéralogie) Caractérise un octaèdre dont quatre faces sont des triangles et les quatre autres des trapèzes.
    (modifier)
31 accordéon diatonique — Nom commun \a.kɔʁ.de.ɔ̃ dja.tɔ.nik\
Accordéon diatonique
  1. (Musique) Accordéon dont les notes jouées sont différentes en tirant et en poussant le soufflet.
    • L'accordéon diatonique dit ralé-poussé par référence à l'obligation de tirer (râler) sur le soufflet pour produire certaines notes et de pousser pour les autres, râle le cæur, ou teint la lampe eu égard à la fatigue que son maniement entraînerait — (Jean-Pierre La Selve, Musiques traditionnelles de la Réunion, Azalées éditions, 1995)
      (modifier)

Février[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 solex — Nom commun \so.lɛks\
Un solex.
  1. Cyclomoteur très simple, caractérisé par le fait que le moteur est accroché au guidon et que l’entraînement est effectué directement par la friction d’un galet sur la roue avant.
    • Les Solex, ces années-là, proliféraient sur les parkings des lycées, côtoyant quelques solides Motobécanes qui, elles, se multipliaient dans les campagnes. On repérait les campagnards à ça. Le Solex, c'était fait exprès pour les citadins, le fils de paysan, lui, optait pour du robuste, en prévision de l'état des routes en hiver. — (Philippe Lipchitz, Quand pourtant le bonheur était là, tome 1, Éditions L'Harmattan, 2015, p. 23)
      (modifier)
02 bilig — nom commun masculin ou féminin (l’usage hésite) \bi.liɡ\
Un bilig moderne.
  1. Plaque en fonte destinée à faire cuire crêpes et galettes.
    • Dans ces dernières, il faut distinguer les crêpes cuites sur le bilig et les crêpes à la poêle confectionnées dans les familles, particulièrement à la Chandeleur ou au Mardi-Gras. — (Simone Morand, Cuisine traditionnelle de Bretagne, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1998, page 225)
      (modifier)
03 phylogénétique — Adjectif \fi.lɔ.ʒe.ne.tik\
Arbre phylogénétique simplifié

phylogénétique \fi.lɔ.ʒe.ne.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Biologie) Relatif à l’histoire évolutive d’une espèce, c’est-à-dire sa phylogenèse.
    • Contrairement aux visions aristotélicienne et biblique, les espèces ne sont pas apparues parfaites dès l’origine, chacune à sa place et séparée des autres. Tous les êtres vivants sont les descendants des premiers organismes unicellulaires auxquels ils sont reliés par un arbre phylogénétique. — (Vincent Le Biez, Platon a rendez-vous avec Darwin, Éditions Les Belles Lettres, 2021, page 16)
      (modifier)
04 foiridon — Nom féminin \fwɑ.ʁi.dɔ̃\
Ambiance de foiridon au bal du Moulin de la Galette, tableau de Pierre-Auguste Renoir.
  1. (Familier, rare) Foire, bombance.
    • Tous les Trompe-la-mort fin ronds défoncés, titubant dans tous les coins de village depuis quatre jours. Une foiridon phénoménale !… — (Alphonse Boudard, Bleubite, La Table ronde, Paris, 1975)
    • Il écrivit ensuite deux cartes postales pieuses à l’intention de dom Chrysostome et de frère Hiéronimus, pour leur montrer qu’il n’était pas à Las Vegas en pleine foiridon, mais restait dans la course au ciel. — (René Fallet, Le braconnier de Dieu, 1974, Bibliothèque du temps présent, page 209.)
      (modifier)
05 brède mafane — Nom féminin \bʁɛd ma.fan\
Photo en gros plant des tiges et des fleurs
Des plants de brède mafane en fleur.
  1. Plante comestible dont les tiges sont couchées sur le sol et les feuilles ovales. Les fleurs sont légèrement anesthésiantes.
    • Les brèdes mafanes dont la saveur piquante a la curieuse propriété d’anesthésier légèrement le palais, entrent dans la composition d’une soupe malgache nommée romazava. — (Mélani Le Bris, La Cuisine des Flibustiers, Edition Phébus, Paris, 2011, page 112.)
      (modifier)
06 masseria — Nom féminin \ma.se.ʁja\
La masseria Monti, dans la Valle d’Itria.
  1. (Architecture) Bâtisse au cœur d’une propriété agricole familiale isolée du sud de l’Italie.
    • D’autres petits pasteurs n’ont pas été évincés de la propriété de leurs troupeaux ; au contraire, ils se sont enrichis, ont augmenté leur branco qui, avec le temps, est devenu une masseria qu’ils exploitent en affermant des domaines en pâturage. — (Paul Roux, La Question agraire en Italie, Félix Alcan, éditeur, 1910, page 31.)
    • En effet, hors de la Campanie et de la terre d’Otrante, on trouve seulement à l’état d’exception une masseria, c’est-à-dire une maison d’habitation isolée au milieu des terrains de culture. — (Émile Bertaux, Sur les chemins des Pèlerins et des Émigrans, 1897, pages 835-836.)
      (modifier)
07 luge à foin — Nom féminin \lyʒ‿a fwɛ̃\
Famille autour d’une luge à foin (sens 1).
  1. Luge en bois sans brancard destinée à charrier du foin.
    • Quant à la voiture, on l’a descendue à la maison cantonnière, avec l’aide de la famille Alex, sur une luge à foin tirée par une jument. — (Pascal Meunier, La saga des Saisies, La Fontaine de Siloë, 2005, page 177.)
  2. (Figuré) Skieur ou skieuse médiocre.
    • Dans une même descente, Louison Bobet, qui n’était pourtant pas une luge à foin, s’est fait doubler plusieurs fois par Fiorenzo Magni, qui tombait, se relevait et repartait à tombeau ouvert. — (Paul Fournel, Méli-Vélo, Le Seuil, 2013.)
      (modifier)
08 juge-mage — Nom commun \ʒyʒ.maʒ\
Jean-Jacques de Laterrade, dernier juge-mage de la Sénéchaussée d’Armagnac.
  1. (France) Fonction juridique de l’Ancien Régime des sénéchaussées qui venait dans la hiérarchie immédiatement après le sénéchal.
    • On l’avait vu juge-mage à Lyon contraindre les possesseurs de moulins à les retirer du Rhône où ils « gênaient le navigage. » — (Pierre Lenail, Le parlement de Dombes, Lyon 1523 à 1696 - Trévoux 1697 à 1771, Bernoux & Cumin (éds), Lyon, 1900, page 29.)
    • Les deux dernières pièces, l’une et l’autre du 20 novembre 1726, dont une sur parchemin (p. 264, etc.), concernent la concession de bourgeoisie faite aussi par sentence du juge-mage au sieur Jean-Joseph Berard, fils du précédent feu Jacques Berard, à la charge par lui de n’y déroger et de bien observer les ordonnances royaux et arrêts de réglement. — (Auguste AYMARD, Lettres de bourgeoisie accordées à des habitants de la ville du Puy, aux XVIIe et XVIIIe siècles, M.-P. Marchessou, 1878, pages 259-260.)
      (modifier)
09 Pangée — Nom propre \pɑ̃.ʒe\
Carte de la Pangée.
  1. (Géographie) Massif montagneux de la Macédoine, nommée aussi Pounhar-Dagh du temps de l’empire ottoman.
  2. (Géologie) Supercontinent, rassemblant la quasi-totalité des terres émergées, qui a existé de la fin du Carbonifère au début du Jurassique.
    • Les dinosaures sont apparus après que notre Terre pareille à une boule de feu se fut suffisamment refroidie en une croûte rocheuse qui formait, il y a 250 millions d'années, un seul et même continent : la Pangée. — (Daniel Latour, Afrika dreams, Éditions Société des écrivains, 2016, page 157)
      (modifier)
10 clairsemé — Adjectif \klɛʁ.sə.me\
Forêt clairsemée au parc national de Björnlandet.
  1. Qui n’est pas serré, en parlant des végétaux, qui n’a pas poussé dru.
    • Dans toute cette région agricole, les arbres sont très clairsemés ; on n’y trouve guère que quelques rares plantations de figuiers et de nopals. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 221)
  2. (Figuré) Qui se montre de distance en distance.
    • Les beautés sont clairsemées dans cet ouvrage, dans ce poème.
    • Les auditeurs sont clairsemés dans la salle.
      (modifier)
11 pieuvre photogénique — Nom féminin \pjœ.vʁə fɔ.tɔ.ʒe.nik\
Une pieuvre photogénique.
  1. (Zoologie) Mollusque céphalopode des eaux chaudes de l’Océanie, notamment la région indo-malaise, proche de la pieuvre mimétique.
    • Je suis la merveilleuse pieuvre photogénique. Si, si c’est bien mon nom : « Wunderpus photogenicus » en latin des grands fonds. D’accord, j’avoue : je ne suis pas seulement photogénique, mais aussi un petit peu venimeuse. — (Laurent Nicolet, La pieuvre photogénique, migrosmagazine.ch, 4 février 2018)
    • […] les miniatures mais très venimeuses pieuvres à anneaux bleus, les presque transparentes Vitreledonnella et l’époustouflante pieuvre photogénique, avec ses spectaculaires anneaux brun et blanc, aussi belle que son nom le suggère. — (Carlie Sorosiak, L’été des étoiles, City, 2019)
      (modifier)
12 être charrette — Locution verbale \ɛ.tʁə ʃa.ʁɛt\
Arrivée d’une charrette dans la cour des Beaux-Arts, Gazette-St-Germain-des-Prés, sept. 1965
  1. Être en retard ou à la limite pour le rendu d’un projet.
    • Irénée n’était pas couturière, mais comme c’était charette elle donnait un coup de main. Il était une heure du matin, elle était debout depuis sept heures, elle avait travaillé sans avoir le temps de déjeuner […]. — (Paul Allio, Le buroc, éd. Payot, 1988, page 8)
      (modifier)
13 radio — Nom féminin \ʁa.djo\
Timbre de l’URSS célébrant les 50 ans de la station radio moscovite.
  1. Récepteur d’émissions radiophoniques.
    • J’ai essayé tous les fauteuils, avant de choisir celui que j’ai poussé près de la radio. J’écoute toutes les émissions, c’est passionnant, dans ma petite maison j’étais si privée de cette drogue qu’est la radio. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 305)
  2. Média de communication passant par la radiodiffusion, caractérisé par l’utilisation du son sans image, par opposition aux journaux (écrit) et à la télévision (son et image).
    • Si la majorité des pubs radio sont plates, c’est parce que les rédacteurs ne comprennent pas ce média magnifique. La radio est la descendante de la tradition orale. — (Luc Panneton, Marcher entre les mots, Lingatech éditeur, Montréal, 2016, page 39)
      (modifier)
14 synthétiseur — Nom masculin \sɛ̃.te.ti.zœʁ\
Synthétiseur analogique modulaire.
  1. (Didactique) Celui qui aime à synthétiser ; celui qui s’adonne à la synthèse.
    • Mon excellent ami est, à l’inverse, un synthétiseur hardi et un conceptualisateur universel qui reformule, regroupe et globalise des antithèses disséminées sur tout le pourtour du continuum historico-dialectique, élaborant ce faisant une pratique tautologique inédite, pertinente intemporelle bien que très hégélienne dans son fondement, […]. — (Georges Willy, Le Bon Roy Dagobert, Publibook, 2001, page 13)


(modifier)

15 stalactite — Nom commun \sta.lak.tit\
stalactites de l'Hérault
  1. (Géologie) Concrétion qui se forme à la voûte des cavités souterraines par des infiltrations contenant en dissolution des sels calcaires, siliceux, etc.
    • Alors la grotte leur apparut dans toute sa sauvage majesté. Ses murailles étaient hautes et chargées de stalactites brillantes qui renvoyaient la lumière en la décuplant et formaient une illumination féerique. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)


(modifier)

16 bugne — Nom féminin \byɲ\
Une bugne, achetée à Paris, France.
  1. (Pâtisserie) Beignet boursouflé par la friture et servi saupoudré de sucre.
    • Quant aux bugnes lyonnaises, si le nom et la chose plaisent, c’est que la bugne est un matefaim qui a suivi les modifications de notre goût et de nos faiblesses. C’est le matefaim approprié à notre tempérament. — (Joseph Prajoux, « Matefaims et bugnes », 1909, dans Légendes et diableries de la Loire : Contes des veillées d’autrefois, présentées par Gilbert Laconche, collection Histoires en France, Éditions Verso, 1997)


(modifier)

17 redingote — Nom propre \ʁə.dɛ̃.ɡɔt\
Homme en costume avec redingote (Paris, 1813)
  1. (Habillement) (Anciennement) Manteau d’homme ample, à longs pans pouvant descendre jusqu’aux chevilles, plus ou moins serré à la taille et ouvert par une fente dans le dos, qui servait à l’origine aux cavaliers et fut adopté pour certains uniformes d’officiers.
    • La redingote grise de l’empereur Napoléon Ier.
  2. A désigné au xixe siècle une longue veste, de ville ou de cérémonie , à revers et fendue dans le bas du dos.
    • Ces êtres entrevus dans un rayon de lune, ces adolescents, ces hommes mûrs, ces vieillards brandissant des armes étranges, vêtus des costumes les plus divers, depuis le sarrau du manœuvre jusqu’à la redingote du bourgeois ; cette file interminable de têtes, dont l’heure et la circonstance faisaient des masques inoubliables d’énergie et de ravissement fanatiques, prenaient à la longue devant les yeux de la jeune fille une impétuosité vertigineuse de torrent. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. I ; réédition 1879, p. 36)
      (modifier)
18 foehn — Nom masculin \føːn\
Un foehn en Suisse et régions limitrophes (sens 2).
  1. Vent fort, chaud et sec, apparaissant quand un vent dominant est entraîné au-dessus d’une chaîne montagneuse et redescend de l’autre côté après l’assèchement de son contenu en vapeur d’eau.
    • Le foehn apporte, dans les vallées et sur le plateau suisse, l’air qui se trouvait peu de temps auparavant dans les couches élevées de l’atmosphère et qui ne pouvait renfermer qu’une faible quantité de vapeur d’eau à cause de la basse température de ces régions. — (M. L. Dufour, « Recherches sur le foehn du 23 septembre 1866, en Suisse », Bulletin hebdomadaire de l’Association scientifique de France, nº 77 du 19 juillet 1868, p. 60)
  2. (Suisse et parfois Alsace) Appareil électromécanique soufflant de l’air chaud pour sécher les cheveux.
    • Après la douche, elle me sécha les cheveux avec le foehn devant la glace de son armoire dans sa chambre et me sculpta une houppette avec du gel vert à l’odeur de kiwi. — (Charles Sitzenstuhl, La Golf blanche, Gallimard, 2020, p. 30)
      (modifier)
19 Dame de fer — Nom propre \dam də fɛʁ\
La Dame de fer.
  1. Surnom de Margaret Thatcher.
  2. Surnom de la tour Eiffel et par analogie à toute importante structure en fer.
    • L’homme, qui portait un sac à dos, selon leparisien.fr, avait été repéré un peu plus tôt en train d’escalader la Dame de fer, et un dispositif de sécurité avait été mis en place autour du monument, a indiqué la préfecture de police. — (« Un homme tombe de la tour Eiffel et se tue », LeMonde.fr, 25 juin 2012)
    • On ne présente plus la Dame de Fer de Paris. — (collectif, Le petit futé Paris, 2010, page 17. ISBN 978-2-746927759.)
      (modifier)
20 varlope — Nom commun \vaʁ.lɔp\
Une varlope.
  1. (Menuiserie) Grand rabot muni d’une poignée, qui sert aux menuisiers et aux charpentiers pour dresser et aplanir les pièces de bois. La varlope continue le travail de corroyage commencé avec le riflard.
    • Au repos, on doit coucher riflard et varlope sur le côté pour que leur arête tranchante ne soit pas abîmée. — (J. Heurtematte, E. Bailleul, Cours de technologie professionnelle de spécialité du bois)
      (modifier)
21 moucharabieh — Nom masculin \mu.ʃa.ʁa.bje\
Un moucharabieh (2).
  1. Dispositif permettant d’observer sans être vu, constitué généralement de petits éléments en bois tourné assemblés selon un plan géométrique, souvent complexe, formant un grillage serré.
    • Souvent, elle se penchait vers la fente des moucharabiehs pour apercevoir les jeunes gens qui passaient dans la rue ; […]. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans “Trois contes de l’Amour et de la Mort”, Édition Corrêa, 1940)
    • Attention chef-d’œuvre ! Troia, ce village anodin, possède la plus belle cathédrale romane (1039) des Pouilles. La rosace est sublime : ses onze branches rayonnent sur un treillis de pierre qui n’est pas sans évoquer les moucharabiehs arabes. — (GEOguide : Pouilles et Basilicate, Gallimard Loisirs, 2015)
  2. (Par métonymie) Fenêtre, loggia ou balcon garni de ce dispositif.
    • De petites moucharabieh pentagones, souvent fort élégantes, s’avancent au-devant des fenêtres que défend contre les chauves-souris un treillage en bois très-serré. — (Maxime Du Camp, Le Nil : Égypte et Nubie, 1854)
      (modifier)
22 sept minutes de terreur — Locution nominale féminine plurielle \sɛt mi.nyt də tɛ.ʁœʁ\
Vue d’artiste de la sonde Perseverance lors des sept minutes de terreur.
  1. (Astronautique) Les sept minutes que dure la rentrée d’une sonde dans l’atmosphère martienne jusqu’à son atterrissage sur la planète.
23 grisaille — Nom commun féminin \ɡʁi.zɑj\
Vitrail en grisaille (2) à motifs géométriques et bordure colorée.
  1. (Peinture) Peinture qui se fait avec deux couleurs, l’une claire, l’autre sombre, et qui représente des objets supposés blancs.
    • Çà et là, sur les grisailles fauves des broussailles, un troupeau de chèvres jetait une tache noire à côté de celle, blanche, d’un troupeau de moutons. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • La montagne s’estompait en grisaille sous la buée chaude avec les taches d’ombre mouvante des nuages qui passaient. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 213)
  2. (Verrerie) Vitrail en tons gris, réalisé par ajout d’oxydes métalliques avant la cuisson du verre.
    • Mais dans le sanctuaire, il existe deux fenêtres garnies, au xvie siècle, de vitraux d’une grande valeur […] Les grisailles sont modernes et ont été fabriquées à l’aide des fragments anciens qui existaient encore. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
      (modifier)
24 ficelle — Nom commun féminin \fi.sɛl\
La ficelle de Fourvière à Lyon.
  1. (Lyonnais) Funiculaire.
    • Mais en 1900 la ficelle de Saint-Paul-Fourvière est construite, et sa gare basse s’installe juste en dessous de l’Hôtel Paterin. — (Guy Borgé, Lyon, Éditions Champion, 1987)
      (modifier)
25 estran — Nom commun \es.tʁɑ̃\
Un estran.(1)
  1. (Biogéographie, Écologie, Hydrobiologie, Marine) Bande de terre qui est couverte à marée haute et découverte à marée basse ; zone de marnage. Il est divisé entre slikke et schorre.
    • Les mangroves sont des écosystèmes forestiers couvrant près des trois quarts des côtes tropicales, où leur capacité à s’adapter leur permet de prospérer dans des estrans soumis aux variations des courants marins, des flux sédimentaires et de la salinité. — (Étonnantes et précieuses mangroves publié dans Humanité et Biodiversité le 17 janvier 2015)
  2. (Marine) Différence entre le plus haut et le plus bas niveau de la mer visible en fonction de la marée en un point précis.
26 pookie — Nom propre \pu.ki\
Bouche de dénonciation au Palais des Doges à Venise.
  1. (Argot) (Péjoratif) Mouchard ; personne qui dénonce ; balance.
    • Ferme la porte, t’as la pookie dans l’sas. — (Aya Nakamura, Pookie, La dot, 19 décembre 2018, single 4)
    • Au cas où vous ne l’auriez pas compris, les pookies sont les journalistes français qui suivent les rugbymen français au Japon. — (20 minutes, Coupe du monde de rugby : Pookie, stratégie et patriotisme, 19 septembre 2019)


(modifier)

27 talweg — Nom propre \tal.vɛɡ\
Un talweg.
  1. (Géographie) Ligne de plus grande pente, suivant le fond d’une vallée, d’un vallon, d’un ravin.
    • Les talwegs sont en grande majorité modelés par l’érosion fluviatile et fréquemment occupés par le réseau hydrographique.
  2. (Météorologie) Par analogie entre isobares et courbes de niveau, il désigne un creux barométrique.
  3. (Figuré) Du ressort de la paresse intellectuelle ou des solutions de facilité.
    • Il emprunte le talweg de la doctrine au lieu de penser par lui-même.
      (modifier)
28 {{Entrée étrangère du jour langue = ido texte = acensilo — nom commun \a.ʦɛn.ˈsi.lɔ\
acensilo.
  1. Ascenseur.
    (modifier)

Mars[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 intrure — verbe \ɛ̃.tʁyʁ\
  1. (Désuet) Introduire, par force, par ruse, ou contre le droit, et sans titre, dans une dignité, dans une charge.
    • Par l’Art. I. du Traité de Munster en 1648. où est confirmé en ces termes ce qui avoit, déjà été arrêté par l'Art. IX. du Traité de Trêves de 1609. Promettons aussi que nous laisserons aux Electeurs & Etats, même à la Noblesse immédiate de l’Empire la disposition libre de leurs fiefs, en quelque lieu qu’ils soient situes, & des biens qui seront ou pouront être confisqués sur leurs Vassaux & Sujets pour crime de Lèze Majesté ou autrement, sans les apliquer au Fisc Impérial, ni y intrure de précédens ou de nouveaux Vassaux. — (Jean Rousset de Missy, Abraham de Wicquefort; « Mémoires sur le rang et la préséance entre les souverains de l’Europe … », 1746)
      (modifier)
02 sourdre — verbe \suʁdʁ\
L’eau sourd d’un puits artésien.
  1. (Littéraire) Jaillir, surgir, en parlant d’une source d’eau.
  2. (Par analogie) Arriver comme d’un lieu caché, en parlant d’une manifestation physiologique.
    (modifier)
03 éléphant blanc — Nom masculin \e.le.fɑ̃ blɑ̃\
L’hôtel Ryugyong est un gratte-ciel inachevé de Corée du Nord souvent considéré comme un éléphant blanc.
  1. (Figuré) Ouvrage ou construction monumentale très couteuse s’avérant peu nécessaire.
    • Ça fait cinq ans que la Ville travaille sur ce dossier-là. Ils ne trouvent pas de restaurateurs, et ils courent après un entrepreneur pour construire leur hôtel, mais ça va nous coûter combien de plus pour voir des jobs, à part celles de la Ville ? Est-ce qu’on va de nouveau se ramasser avec un éléphant blanc ? — (Propos de Robert Houle rapporté par Marc-André Pelletier, « Projet de marina à Shawinigan: des citoyens inquiets », Le Nouvelliste numérique, 11 février 2021.)
      (modifier)
04 (créer)
05 guéridon — Nom masculin \ɡe.ʁi.dɔ̃\
Guéridon au milieu de fauteuils au château de Fontainebleau.
  1. (Mobilier) Table qui n’a qu’un pied et qui sert à supporter des objets légers.
    • Ils quittèrent la table et s’installèrent sur le divan. Zverkov s’étendit sur une couchette et posa ses pieds sur un guéridon. — (Dostoïevski, Le Sous-sol, 1956)
    • Il s’adressa au cuistot :
      — Je prends un guéridon, tu m’enverras des filets d’harengs pour commencer, une double saucisse-frites, un calendo, un kil, et que ça saute.
      — (Robert Giraud, La petite gamberge: roman, Éditions Denoël, 1961, page 67)
      (modifier)
06 salive — Nom féminin \sa.liv\
Un bébé avec de la salive sur la bouche.
  1. (Physiologie) Liquide clair, alcalin, produit par les glandes salivaires placées autour de la bouche et qui commence la digestion des aliments.
    • Sa langue épaisse patauge dans la salive avec un bruit de gargouille. Au bord de la lèvre inférieure apparaît sans cesse une gouttelette sirupeuse, toujours prête à s’échapper, semble-t-il, mais que le vieil homme ravale juste à temps, avec une précision de prestidigitateur. — (Roger Martin du Gard, Vieille France, 1933, réédition Le Livre de Poche, pages 127-133)
      (modifier)
07 amble — Nom commun \ɑ̃bl\
La marche d’un éléphant
  1. Façon de marcher de certains quadrupèdes qui lèvent ensemble les deux jambes du même côté, alternativement avec celles du côté opposé. Naturel chez l’éléphant, la girafe, le chameau, l’okapi, l’ours, certaines races de chevaux et de chiens, il s’acquiert par dressage chez le cheval.
    • Il n'y a donc dans l'amble, comme dans le trot, que deux temps dans le mouvement ; et toute la différence est que dans le trot les deux jambes qui vont ensemble sont opposées en diagonale, au lieu que dans l'amble ce sont les deux jambes du même côté qui vont ensemble : cette allure, qui est très fatigante pour le cheval, et qu'on ne doit lui laisser prendre que dans les terrains unis, est fort douce pour le cavalier, elle n'a pas la dureté du trot, qui vient de la résistance que fait la jambe de devant lorsque celle de derrière se lève, parce que dans l'amble cette jambe de devant se lève en même temps que celle de derrière du même coté ; au lieu que dans le trot cette jambe de devant du même côté demeure en repos et résiste à l'impulsion pendant tout le temps que se meut celle de derrière. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 516.)
      (modifier)
08 bain de fourmis — Nom masculin \bɛ̃ də fuʁ.mi\
Un oiseau prend un bain de fourmis.
  1. (Zoologie) Action que font certains oiseaux de se baigner dans des fourmis pour se déparasiter.
    • L’oiseau s’était couché sur une fourmilière. Les ailes étalées, il attrapait avec son bec les fourmis rouges qui lui grimpaient dessus et les frottait sur ses plumes. […] J’en étais à me dire qu’une douche ne me ferait jamais autant de bien, lorsque j’ai entendu une voiture sur le chemin. Le merle n’était pas encore sorti de son bain de fourmis. — (Pascal Dessaint, Cruelles natures, 2007)
      (modifier)
09 méthylation — Nom commun \me.ti.la.sjɔ̃\
Méthylations successives de la lysine.
  1. (Chimie) Ajout ou substitution d’un groupement méthyle à un substrat.
    • Et c'est là que l'épigénétique pourrait avoir son mot à dire car il existe dans notre génome des endroits où les niveaux de méthylation de l'ADN évoluent avec l'âge au cours de notre vie, si bien que l'on peut se servir de ces derniers pour prédire l'âge d'une personne. — (Ludovic Orlando, L'ADN fossile, une machine à remonter le temps, Editions Odile Jacob, 2021)
      (modifier)
10 mappemonde — Nom commun \map.mɔ̃d\
Mappemonde projetée sur l'horizon d'Angers.
  1. (Cartographie, Géographie) Représentation cartographique plane de toutes les parties du globe terrestre divisé en deux hémisphères circonscrits chacun dans un grand cercle.
    • Elle prit, chez le libraire de la ville, une mappemonde qu’elle cloua près de son miroir, afin de suivre son cousin dans sa route vers les Indes. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
      (modifier)
11 ripopée — Nom commun \ʁi.pɔ.pe\
Cuillère dégoulinante de mélasse
Mélasse, appelée jadis « ripopée » en Beauce. (3)
  1. (Vieilli) (Populaire) (Péjoratif) Mélange que les cabaretiers font des différents restes de vins.
    • Il n’étoit pas d’un goût plus délicat pour sa boisson. Le Bourgogne & les meilleurs vins de France lui faisoient mal au cœur. Il lui falloit de cette ripopée qui pique & gratte le gosier, dont les crocheteurs s’enivrent. — (Margot la ravaudeuse, Louis-Charles Fougeret de Monbron, éd. à Hambourg, 1750/53, p. 132)
  2. (Par extension) Mélange de différentes liqueurs, sauces ou produits.
  3. (Beauce) (Désuet) Mélasse, résidu du sucre après son extraction et sa cristallisation.
  4. (Vieilli) (Figuré) (Péjoratif) Mélange de choses disparates, et en particulier, ouvrage composé d’idées communes, incohérentes ou mal coordonnées entre elles.
  5. (Figuré) (Péjoratif) (Désuet) Insulte équivalant à canaille, raclure.
    (modifier)
12 aiguille d’ensablement — Locution nominale féminine \e.ɡɥij d‿ɑ̃.sa.blə.mɑ̃\
Aiguille d’ensablement active.
  1. (Chemin de fer) Dispositif similaire à un aiguillage permettant de protéger une voie en faisant dérailler tout train s’y engageant.
    • Un dispositif de sécurité mis en place sur les rails, l’aiguille d’ensablement, a fortement limité le déraillement. Le train n’est en effet sorti des rails que sur une dizaine, quinzaine de mètres environ. Personne n’a été blessé. — (Léa Boschiero, Meuse : un train de 480 mètres de long a déraillé, dans L’Est Républicain, 12 avril 2012 [texte intégral]. Consulté le 21 février 2021)
      (modifier)
13 figuier de Barbarie — Nom commun \fi.ɡje də baʁ.ba.ʁi\
Un figuier de Barbarie.
  1. (Botanique) Cactus à raquettes (cactus raquette) épineuses, naturalisé notamment sur le pourtour méditerranéen et en Afrique du Sud, qui produit un fruit comestible appelé figue de Barbarie.
    • […] une haie de figuiers de Barbarie. Avec ses raquettes épineuses, ce cactus a été rapporté du Mexique au XVIe siècle par les moines franciscains pour la production de carmin, célèbre teinture rouge extraite d’une cochenille qui le parasite. Il s’est ensuite répandu dans tout le Bassin méditerranéen où il sert à édifier des barrières infranchissables. — (Véronique Mure, Jardins de garrigue, Édisud, 2007, page 34)
      (modifier)
14 pie — Nom féminin \pi\
Une pie (1).
  1. (Ornithologie) Passereau de la famille des corvidés à longue queue, à plumage noir et au ventre blanc, renommé pour son bavardage et son attirance envers les objets brillants.
  2. (Agriculture) Pièce de terre soumise à l’assolement.
    • Pratiquer la même culture dans une même pie constituée d’une trame de fines parcelles alignées sur la chaîne d’un chemin vicinal facilitait un travail de qualité tout en évitant les éternels conflits de limites de parcelles, brouilles de plusieurs génération pour un champ rogné d’une raie. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 88).
      (modifier)
15 faséyer — Verbe \fa.ze.je\ ou \fa.se.je\
Un foc faseyant.
  1. (Marine) En parlant d’une voile, battre parce que le vent est trop faible ou mal orienté pour la faire enfler.
16 palmier à échasses — Nom commun \pal.mje a e.ʃas\
Un palmier à échasses.
  1. (Botanique) Espèce de grand palmier américain aux racines en échasses formant un cône soutenant la base du stipe.
    • Ce phénomène (controversé par certains chercheurs) a été décrit au Costa Rica chez le palmier à échasses Socratea exorrhiza, qui peut se déplacer jusqu’à 2 centimètres par jour. — (Marc Antoine, Hélène Vincent-Schneider, Les Grands Mystères de la Science pour les nuls, 2016)
    • Un palmier à échasses ! L'arbre était capable de se déplacer de plus d'un mètre par an, mais ce mouvement était d'ordinaire imperceptible. Là, la progression était sidérante. — (Xavier Müller, Erectus — L'armée de Darwin, XO éditions, 2021)
      (modifier)
17 confinement — Nom masculin \kɔ̃.fin.mɑ̃\, \kɔ̃.fi.nə.mɑ̃\
Message sur une porte.
  1. (Didactique) Action de confiner quelque chose ou quelqu’un ; résultat de cette action.
    • Tout condamné aux travaux forcés à perpétuité subira un confinement solitaire d'un mois à son entrée dans la maison de force, et de quinze jours tous les ans, à l'époque que déterminera le conseil d'administration de la prison. — (Article 13 du Projet de Code pénal belge, par J. J. Haus, Gand : chez la Veuve L. de Busscher-Braeckman, 1836, page 3)
  2. (Santé publique) (Par extension) Procédure de sécurité visant à protéger des personnes dans des espaces clos afin d’éviter, un contact avec un nuage nocif (de gaz ou radioactif), ou la propagation d’une maladie infectieuse.
    • Face à ses concitoyens jugés "indisciplinés" quant aux mesures de "distanciation sociale", le président Emmanuel Macron doit trancher la lourde question d'un éventuel confinement obligatoire de toute la population. Et cela pour une longue durée, comme l'ont déjà décidé l'Italie ou l'Espagne. — (« Situation grave en France, parcs et jardins fermés à Paris… le point sur le coronavirus », site de Paris Match (www.parismatch.com), le 16 mars 2020)
      (modifier)
18 marchepied — Nom commun \maʁ.ʃə.pje\
Deux hommes sur le marchepied (2) d'une Ford T.
  1. Escabeau, petit meuble à deux ou trois degrés, dont on se sert pour atteindre à quelque chose.
    • Il vous faut un marchepied pour atteindre à ce rayon de bibliothèque.
  2. (Par analogie) (Automobile) Sorte de degrés, ordinairement de métal, fixes ou pouvant se replier, et qui servent à monter dans un véhicule.
  3. Marches plus ou moins nombreuses qui conduisent à une estrade.
19 coqueliner — verbe \kɔ.kə.li.ne\
  1. (Vieilli) Faire la cour à une femme.
    • Et ce grand prétentieux, ce trousse-cotte s’est mis à coqueliner, comme si des compliments d’une pareille carogne avaient quelque valeur. — (Guy Rachet, Les chemins de l’aurore, 1988)
    • Si je recevais en charge cette fonction, je puis vous assurer que je la remplirais infiniment mieux sans me donner de mal… et mon sot de fils qui doit encore dépenser nos derniers ducats en coquelinant à Ingolstadt sans être capable de se trouver une épouse noble et riche… — (Guy Rachet, Les chemins de l’aurore, 1988)
      (modifier)
20 francophonisme — nom masculin \fʁɑ̃.ko.fo.nism\
  1. (Lexicographie) (Peu usité) Mots ou expressions qui sont en usage dans plusieurs régions francophones hors du territoire de France.
    • Par ailleurs, nous estimons que la présence d’un nombre plus consistant de francophonismes, loin d’entamer la représentation du français standard, ne pourrait que l’enrichir. — (Molinari, Chiara, « “Francophonismes” et lexicographie : enjeux linguistiques et sociolinguistiques », Les français en émergence, Galazzi, Enrica & Molinari, C. (Ed.), Peter Lang, 2008, page 200.)
  2. (Politique) (Peu usité) Courant en faveur de la Francophonie, de l’organisation institutionnelle des pays ayant la langue française en partage ou de la mise en avant de la langue française.
    • Le francophonisme français semble dessiner les contours d’une francophonie républicaine et universaliste, empreinte parfois de la nostalgie d’un passé prestigieux révolu, mais aussi à travers un idéalisme de la diversité qui tente de réinterpréter la situation d’un pays confronté comme les autres puissances à une mondialisation uniformisatrice mettant en danger son « exception culturelle ». — (Christophe Traisnel, « Le défi politique de l’espace roman. Le cas de la convergence des causes en francophonie militante », Hermès, La Revue, nº 75, 2016/2, page 28.)
      (modifier)
21 poème — Nom masculin \pɔ.ɛm\
  1. Ouvrage de littérature en vers.
    • Devant le roi et sa suite guerrière (truste, Gefolschaft), le scalde déclame son poème qui s’envole d’une bataille peuplée d’êtres fantastiques et qui s’adapte aux structures sociales et mentales du groupe : […]. — (Patrick Louth, La civilisation des Germains et des Vikings, Genève : éd. Famot, 1976, page 243)
  2. (Par analogie) Ouvrage analogue par la pensée, par le style, mais écrits en prose.
    • Les poèmes en prose de Baudelaire.
  3. (Familier) Quelque chose de remarquable.
    (modifier)
22 eau — Nom féminin \o\
Eau versée dans un verre. (1)
  1. Liquide transparent, incolore, inodore et insipide à l’état pur, qui est le principal constituant des lacs, rivières, mers et océans.
    • En vain, j’avais cherché un ru, dont l’eau fraîche chante sous les feuilles, ou bien une source, comme il s’en trouve pourtant beaucoup dans le pays […] — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
  2. (Marine) (Au pluriel) Sillage, houaiche.
    • Le bateau s’enfonce dans l’obscurité. Le projecteur fixé au-dessus du chalut éclaire les eaux vertes et écumantes qu’accompagne le cortège des mouettes. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, pages 30–31)
      (modifier)
23 Mikado — Nom commun féminin \mi.ka.do\
La Mikado 141 R 568 en 1981.
  1. (Chemin de fer) Locomotive à vapeur de type 141, avec un bissel porteur avant, quatre essieux moteurs, et un bissel porteur arrière.
    • Construite à la fin du xixe siècle, la Mikado est toujours utilisée en Chine de façon commerciale et en Europe pour le tourisme, notamment en Grande-Bretagne. À la fin de la 2e Guerre Mondiale, la France en a commandé 1 340 aux États-Unis d’Amérique mais seulement 1 323 sont arrivées à bon port. […] La Mikado continuera à être exploitée commercialement en France jusqu’en 1975, notamment sur l’axe Narbonne-Cerbère. — (Jean-Luc Martinez, La locomotive à vapeur Mikado de nouveau sur les rails, dans La Dépêche du Midi, 14 aout 2018 [texte intégral])
      (modifier)
24 roi — Nom commun \ʁwa\
Le roi Casimir III de Pologne.
  1. (Noblesse) Dirigeant héréditaire ou électif d’un royaume.
    • Les fléaux célestes ne durent qu’un temps, ils ne ravagent que quelques contrées, et ces pertes, quoique douloureuses, se réparent ; mais les crimes des rois font souffrir bien longtemps des peuples entiers. — (Frédéric II & Voltaire, L’Anti-Machiavel, 1739 (édition de 1947))
  2. (Figuré) Personne à qui il faut obéir au doigt et à l’œil.
    • Le client n’est roi que parce que l’employé ne peut le remettre à sa place quand il devient odieux ; la servilité dérive de la précarité. — (Pierre Lazuly, L’Idéologie du client, « Le Monde diplomatique », décembre 1998)


(modifier)

25 nichoir — Nom commun \ni.ʃwaʁ\
Merlebleu de l'Ouest s'envolant de son nichoir.
  1. Cage propre à mettre couver des serins.
  2. Panier à claire-voie pour faire couver des poules.
  3. (Ornithologie) Boîte percée d’un orifice et servant aux oiseaux à nicher.
    • Les nichoirs à petite ouverture sont particulièrement destinés aux mésanges.
    • La mésange charbonnière est assez exigeante quant à la qualité de son nichoir, surtout pour sa première couvée, au début du printemps. — (Gabriel Guet, Mémento d'agriculture biologique, 2003)
  4. (Zoologie) Abri naturel ou confectionné par l'homme, destiné aux petits animaux (mammifères, amphibiens) afin qu'ils puissent y nicher.
    (modifier)
26 marteler — Verbe \maʁ.tə.le\
Marteler. (sens 1)
  1. Battre à coups de marteau.
    • Le produit obtenu était une loupe impure, très souvent aciéreuse, mêlée à beaucoup de scories ; on la purifiait en la cinglant et en la martelant plusieurs fois. — (Louis Knab, Fabrication et emplois industriels de l'acier, Paris : G. Steinheil, 1869, page XII)
    • (Figuré)En proie à un violent accès de fièvre, je ne suis guère disposé à admirer le paysage. Je grelotte, je suis tourmenté par une soif ardente, chaque pas de mon cheval martelle ma tête bourdonnante. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 133)
    • (Absolument)Marteler sur l’enclume.
  2. Troubler ; remplir d’inquiétude.
    • Cette affaire me martèle le cerveau ou, simplement, me martèle.
  3. Répéter avec insistance, sans faire appel au raisonnement.
    • « Si on filialise, c’est l’explosion du groupe, on ne peut l’accepter », a martelé Jean-François Knepper. — (journal 20 minutes, n° 1144, 1er mars 2007)
  4. (Foresterie) Marquer les arbres et arbustes à couper, en forêt.
    • Lors du martelage des parcelles sinistrées, le gestionnaire peut être amené à marteler une tige non touchée s'il considère qu'elle est sans avenir compte-tenu des dégâts dans le peuplement qui l'entoure ou que son abattage est rendu nécessaire pour l'exploitation des chablis. — (Yves Birot, ‎Guy Landmann, ‎Ingrid Bonhême, La forêt face aux tempêtes, Éditions Quae, 2009, page 63)


(modifier)

27 (créer)
28 petit-gendre — Nom commun \pə.ti.ʒɑ̃dʁ\
Le terme « petit-gendre » était utilisé notamment par les notaires.
  1. Mari de la petite-fille d’une personne.
    • [...] à l'acte de vente du 1" mars 1848, mais qu'il a été en outre constitué le mandataire de la veuve Brochot , vengeresse, représentée à l'acte par Chenu et Poussié , ses gendre et petit-gendre, [...] — (Schon, Journal de l'enregistrement et des domaines du grand-duché de Luxembourg, Éd.Buck, Luxembourg 1831)
      (modifier)
29 céanothe — Nom commun \se.a.nɔt\
Un céanothe.
  1. (Botanique) Petit arbuste décoratif à feuillage persistant et aux fleurs d’un bleu soutenu utilisé pour agrémenter talus et rocailles.
    • Certains arbres sont durs, mais il y a dans le clos un céanothe azur et trois tendres bouleaux. — (Maryse Lévy, Chansons pour mon jardin ; poèmes, 1974)
      (modifier)
30 bouc émissaire — Nom commun \bu.k‿e.mi.sɛʁ\
The Scapegoat (Le Bouc émissaire), tableau de William Holman Hunt.
  1. (Bible, Religion) Bouc que l’on chassait dans le désert, après l’avoir chargé des malédictions que l’on voulait détourner du peuple.
    • Dans les plus profondes strates de mythologisation, là où l'inconscient est projeté, on trouve de nombreux thèmes qui expriment le principe des opposés. On repère déjà une couche très ancienne de mythologisation dans le rituel archaïque du bouc émissaire, lequel sert à projeter l’inconscient sur des situations réelles. — (Erel Shalit, Présentation, dans Jacob et Esaü: L'archétype des frères ennemis, un symbole du judaïsme, de Erich Neumann, dont le texte est traduit de l'allemand par Véronique Liard, présentation traduite de l'anglais (U.S.A.), La Compagnie du Livre rouge - Imago, 2016, chap. 3)
  2. (Familier) (Figuré) Personne sur laquelle on fait retomber les torts des autres, victime expiatoire.
    • La personne responsable de la frustration est la cible de l’agression, mais en l’absence de cet agent frustrant, l’agression est déplacée vers d’autres personnes (plus communément appelées boucs émissaires). — (Collectif. Dir. Patrick Gosling, Psychologie sociale, volume 2, page 233, 1996, Éditions Boréal)


(modifier)

31 travertin — Nom commun \tʁa.vɛʁ.tɛ̃\
Terrasses en travertin à Pamukkale, Turquie. (1)
  1. (Géologie) Roche sédimentaire calcaire composée de dépôts précipités par des eaux de source.
  2. (Construction, Maçonnerie) Pierre calcaire froide propre à bâtir, blanche quand pure (mais tirant vers le gris ou jaunâtre ou rougeâtre ou marron, selon les impuretés) caractérisée par de petites vacuoles inégalement réparties.
    • Les édifices de Rome sont pour la plupart construits en travertin.
    • Les spectaculaires vasques de travertin blanc de Pamukkale, près de Hiérapolis, sont depuis longtemps l’une des curiosités les plus connues de Turquie. — (Guides Voir Turquie, Hachette, 2004)
      (modifier)

Avril[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 poisson d’avril — Nom propre \pwa.sɔ̃ d‿a.vʁil\
Petit garçon victime d’un poisson d’avril.
  1. Plaisanterie que l’on fait le premier avril.
    • Ce jour-la on a coûtume en Lorraine, de donner ce qu’ils appellent le Poisson-d’Avril; c’est à-dire, de faire quelques petits tours , et quelque innocente tromperie aux personnes qui ne s’en défient pas. Les François qui étoient depuis peu dans Nancy, avertis de cette coûtume, & craignant qu’on ne leur donnât le Poisson-d’Avril, se défioient de tout ce qu’on leur disoit. — (Augustin Calmet, Histoire de Lorraine, 1757, volume 6, livre 34, page 128)
      (modifier)
02 salar — Nom commun \sa.laʁ\
Des tas de sel dans le salar d'Uyuni en Bolivie.
  1. (Géographie) Étendue naturelle de sel (chlorure de sodium) que l'on rencontre en Amérique du Sud.
    • Le salar de Uyuni Situé à plus de 3600m d'altitude, sur les hauts plateaux de la Bolivie. — (Patrick Baud, L'homme qui sauva le monde et autres sources d'étonnement, édité par l'auteur, 2012)
    • C'est le cas tout particulièrement dans les basfonds ou dépressions sans aucun exutoire, comme les chotts ou sebkhas des régions présahariennes, ou les salars des pays andins. — (Ean Margat, ‎Thierry Ruf, Les eaux souterraines sont-elles éternelles ?, Éd.Quæ, Versailles 2014)
  2. Langue de la famille turque parlée au Qinghai et au Gansu, en Chine.
    (modifier)
03 TGV — Nom commun masculin \te.ʒe.ve\
Deux TGV en gare de Lyon à Paris
  1. (Chemin de fer) Train circulant à très grande vitesse (plus de 300 km/h) exploité par la SNCF.
    • En octobre 1997, par exemple, le SERNAM inaugure un service de messagerie express par TGV sur les lignes Atlantique et Sud-Est. — (Nicolas Neiertz, La coordination des transports en France: De 1918 à nos jours, Institut de la gestion publique et du développement économique, 1999, 2014, p. 560)
    • Le projet de mise en place du TGV, à partir de Lille, soulève les habituelles querelles entre Wallons et Flamands et leurs retards consécutifs. Ce projet prévoit une ligne Lille-Bruxelles et, de là, Bruxelles-Anvers puis les Pays-Bas. — (Encyclopædia Universalis)
      (modifier)
04 béton cellulaire — Nom commun masculin \be.tɔ̃ se.ly.lɛʁ\
Blocs de béton cellulaire.
  1. (Construction) Terme générique désignant un béton comportant un grand nombre de petites alvéoles remplies d’air.
    • En 1924, le Suédois J.-A. Eriksson débute la production et la commercialisation du béton cellulaire, composé d’un mélange de sable fin, de chaux et d’eau, auquel il ajoute une petite quantité de poudre de métal. — (Collectif - Syndicat national des fabricants de béton cellulaire, Christian Guégan, Construire en béton cellulaire, Éditions Eyrolles, 2011, page 14)
      (modifier)
05 houer — Verbe (h aspiré) \u.e\
Paysans houant un champ.
  1. Travailler une terre avec la houe.
    • Tout d’abord, le travail de l’amont vers l’aval provoque au fil des ans un départ de terre vers le bas de la parcelle, ce que certains agriculteurs s’efforcent de limiter en houant alternativement de gauche à droite et de droite à gauche. — (Dyonisos Coniat, François Devenne, ‎Adrienne Polomack, direction Jean-Pierre Raison, Essais sur les montagnes de Tanzanie, page 251, 1997, Karthala)
      (modifier)
06 débourrement — Nom commun \de.buʁ.mɑ̃\
Débourrement de feuilles d'érable sycomore.
  1. (Botanique) Action de sortir de sa bourre pour un bourgeon, phase de reprise de végétation et d'allongement des bourgeons.
    • On doit cependant éviter d’intervenir en automne et au début de l’hiver, car les risques de pourriture dans les plaies d’élagage sont alors importants. Pour le défourchage et la taille, on aura besoin de bien voir la cime : il faut travailler avant la feuillaison, donc en fin d’hiver, le plus près possible de l’époque du débourrement. — (Guide pratique du reboiseur au Maroc, Ministère de l'Agriculture et de la Réforme agraire, Rabat, 1978, page 313)
  2. (Équitation) Action de dresser un cheval, de l’habituer à se faire monter.
    (modifier)
07 ne tenir qu’à un fil — Locution verbale \nə tə.niʁ k‿a ɛ̃ fil\
Une situation qui ne tient qu'à un fil.
  1. Être dans une situation extrêmement périlleuse.
    • La fatigue physique et psychologique du personnel, le scandale des gens qui crèvent seuls, le système qui ne tient qu’à un fil. — (Richard Martineau, Couvre-feu: cessons de nous foutre des autres, Le Journal de Québec, 16 janvier 2021)
  2. (Figuré) Ne dépendre que de très peu de choses.
    • Le sort de Theresa May, qui ne tient plus qu’à un fil, et l’avenir du Brexit semblent une nouvelle fois remis en cause de concert. — (Florentin Collomp, Le Brexit de Theresa May suspendu à un fil, Le Figaro. Mis en ligne le 15 novembre 2018)


(modifier)

08 oxycoupage — Nom commun \ɔk.si.ku.paʒ\
oxycoupage.
  1. (Technique) Technique de coupe ou de découpe des métaux avec un chalumeau oxyacétylénique.
    • Le dispositif de découpage le plus répandu est l’oxycoupage toujours employé pour les brames et les blooms, et de plus en plus fréquemment pour les machines à billettes. — (Joseph Farhi, Coulée continue de l'acier. Équipement. Exploitation, Techniques de l’Ingénieur, n° M7812, page 8)
    • Les travailleurs chargés de l’oxycoupage et leurs aides découpent jour et nuit des plaques d'acier sans masques, vêtements, gants ou chaussures de protection. — (Paul Bailey, L'impact dans le domaine social et du travail de la mondialisation dans le secteur de la fabrication du matériel de transport, Genève, Bureau International du Travail, 2000, page 154)


(modifier)

09 argile — Nom commun \aʁ.ʒil\
De l’argile.
  1. (Minéralogie) Terre blanchâtre, douce au toucher, composée principalement de silice et d’alumine.
    • Elle contient alors assez de sable pour être perméable et chaude ; assez d’argile pour être aérable, humide, tenace, conservatrice des engrais et favorable à la nitrification. — (Stanislas Meunier & Achille Ernest Oscar Joseph Delesse, La Terre végétale de quoi elle est faite : comment elle se forme, comment on l’améliore, J. Rothschild, 1875)
    1. (Par extension) Cette terre cuite, utilisée en poterie.
      • Vase d’argile.
    2. (Géologie) Roche composée d’au moins 50% de ces minéraux.
      • Argile réfractaire.
  2. (Figuré) Matière dont le corps humain est formé.
    • Heureusement Dea n’était point de cette argile. La pâte à faire toutes les femmes n’avait point servi pour elle. C’était une nature rare que Dea. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)
  3. (Figuré) Symbole d’une matière plastique, peu solide, par allusion à la statue colossale en métal précieux que, selon la Bible (Livre de Daniel), Nabuchodonosor vit en songe s’effondrer sous une pierre qui vint frapper la partie de ses pieds qui était en argile.
    • Statue d’or aux pieds d’argile.
      (modifier)
10 coyloup — Nom commun \kɔj.lu\
Des coyloups
  1. (Rare) Canidé de l’est de l’Amérique du Nord, résultant de l’hybridation du coyote (Canis latrans), du loup, notamment du loup gris (Canis lupus), ainsi que du chien (Canis lupus familiaris) dans une moindre mesure.
11 ballerin — Nom commun masculin \bal.ʁɛ̃\
David Motta Soares en position
Le ballerin brésilien David Motta Soares
  1. (Rare) Danseur de ballet, de théâtre.
    • Et alors, Pinchinat, — l’idée est bien de lui, — fait cette proposition à ses camarades : envoyer chercher leurs instruments au casino, et servir à ces ballerins et ballerines, les plus enragés six-huit et les plus formidables deux-quatre des répertoires de Lecoq, d’Audran et d’Offenbach. — (Jules Verne, L’Île à hélice, J. Hetzel, Paris, 1895, page 290)
      (modifier)
12 (créer)
13 katayef — Nom commun \ka.ta.jɛf\
Des katayefs.
  1. Pâtisserie levantine à base de pâte à crêpe, farcie de crème de lait, de pistache ou de noix.
    (modifier)
14 calla — Nom commun \ka.la\
Fleurs de calla.
  1. (Botanique) Plante herbacée de la famille des aracées originaire d’Afrique du Sud (Zantedeschia aethiopica anciennement Calla aethiopica).
    • L’une des plus belles espèces du genre, la calla ethiopica, est fort cultivée dans les pièces d’eau en Angleterre et en Écosse. — (Michel Joseph François Scheidweiler, Alexandre Ysabeau, Henri Galeotti, Journal d’horticulture pratique de la Belgique, 1850)
    • Les Aroïdées habitent généralement les lieux humides, marécageux, et les bois très-ombragés; elles sont presque toutes âcres, même vésicantes. On distingue dans cette famille le Gouet ou Pied-de-veau (Arum L.), le calla et l’acorus. — (J.-P. Lamouroux, Précis de Phytographie ou d'Histoire Naturelle des plantes, Paris, 1828, page 333)
      (modifier)
15 pandiculer — Verbe \pɑ̃.di.ky.le\
Joseph Ducreux pandiculant, autoportrait, vers 1783
  1. S’étirer, étendre les bras en bâillant.
    • Je suis fatiguée, laisse-moi pandiculer en paix !
      (modifier)
16 Diplodocus — Nom commun masculin \di.plɔ.dɔ.kys\
Le Diplodocus avec ses wagons de servitudes au 5ème régiment du Génie de Versailles le 23 août 2008.
  1. (Chemin de fer, Militaire) Grue ferroviaire de l’armée de terre française qui comporte deux flèches et servait à la pose de tabliers de pont provisoires.
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 fenil — nom commun masculin \fə.nil\
Un fenil rempli de foin.
  1. (Agriculture) Lieu où on entrepose le foin.
    • Il entrait dans la grange et ouvrait la lucarne du fenil, sur l’écurie, pour donner le fourrage aux bêtes. — (Erckmann-Chatrian, L’Ami Fritz, 1864)
    • Assez souvent, le matin, il voyait un chemineau descendre du fenil. Le chemineau lui donnait un grand coup de chapeau et le père Renon lui demandait s’il avait bien dormi. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, pages 91-92)
      (modifier)
21 (créer)
22 (créer)
23 (créer)
24 (créer)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)

Mai[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 (créer)
02 légende — nom commun \le.ʒɑ̃d\
Le Saint Graal, de la légende (sens 1) arthurienne.
  1. Récit populaire, plus ou moins fabuleux, qui s’est transmis par la tradition.
  2. (Par extension) Histoire fausse ; mensonge ; racontar ; idée reçue.
    • Mais Estivareilles est surtout connu pour posséder plusieurs « menhirs christianisés », et il nous faut combattre une légende, celle de l’origine préhistorique de ces pierres levées. — (Histoire des communes de l'Allier, tome 2 : Arrondissement de Montluçon, ouvrage dirigé par André Leguai, Éditions Horvath, 1986, p. 270)
  3. (Figuré) Personne célèbre, talentueuse ou héroïque qui a atteint un certain succès, une certaine notoriété dans un domaine, un milieu.
    • [S'adressant à Arthur.] Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu’ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c’est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles. — (Pierre Mondy, Kaamelott, Livre VI, 6 : Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.)
      (modifier)
03 marotte — nom commun \ma.ʁɔt\
Le fou du roi tenant une marotte (1540).
  1. Sceptre de la folie, surmonté d’une tête grotesque coiffée d’un capuchon bigarré de différentes couleurs et garnie de grelots.
04 coruscant — adjectif \kɔ.ʁys.kɑ̃\
  1. (Rare) Brillant, éclatant, étincelant.
    • Quelques journées de fin de mars, ou de début d’avril, se donnent au bleu, à la légèreté coruscante d’un air soudain moins âpre. — (Marie-Hélène Lafon, Le Soir du chien, Éditions Buchet/Chastel, Paris, 2001)
    • J’eus soif et rafraîchis mon corps dans la mousse glacée des torrents qui dévalaient à grand bruit des rochers de nacre coruscante. — (Gustav Meyrink, Le Golem, 1915 ; traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, 2003, page 190)
  2. (Par extension) (Littéraire) Qualifie un style qui se singularise par ses particularités lexicales, sa prédilection pour les vocables rares, archaïques, régionaux, dialectaux ou néologiques, ses manipulations du matériel grammatical et ses distorsions syntaxiques.
    • C’est Paul Bay qui prit l’initiative d’accoler à ce style l’épithète coruscant, qui vient du verbe latin coruscare, « étinceler », et qui signifie, au choix, vif, brillant, insolite. Donnons en exemple deux textes. Le premier, extrait de Kees Dourik (1883) de Georges Eekhoud, montre que la phrase coruscante, au point de vue du vocabulaire, est un mélange adultère de tout : […]. — (Paul Delsemme, Le style coruscant, mouture belge de l’écriture artiste des Goncourt, 2004)
      (modifier)
05 sibyllin — adjectif \si.bi.lɛ̃\
  1. Qui se rapporte aux sibylles.
    • Les oracles, les livres, les vers sibyllins.
  2. (Figuré) Qui est mystérieux ou obscur ; dont le sens est difficile à comprendre.
    • Dites, vous m’écoutez quand je vous parle ! Je me retins de justesse de jurer, car non content de me tenir des propos sibyllins, il était vissé devant l'écran de son ordinateur, attitude que je trouvais particulièrement mufle. — (Hélène Calvez, Un rêve en noir et blanc, chez l’auteur, 2016)
      (modifier)
06 anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle — nom commun \a.ne.me.lɛk.tʁo.ʁə.kyl.pe.da.li.kup.vɑ̃.tɔ̃.bʁo.zo.pa.ʁa.klu.sikl\
  1. Invention imaginaire dont Georges Colomb, dit Christophe, attribue la paternité à son héros, Pancrace Eusèbe Zéphyrin Brioché, dit Le savant Cosinus, dans l’une des premières bandes dessinées françaises, L’idée fixe du savant Cosinus.
    • Mais où le petit bourgeois borné réussissait contre son gré, le savant qui prépare minutieusement ses voyages (il invente même l’anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle utilisant tous les moyens de propulsion connus et même inconnus, comme le moteur à réaction) ne parviendra jamais à franchir des portes de Paris. — (François Caradec, Histoire de la littérature enfantine en France, Editions Albin Michel, 1977, p. 198)
    • Comment aurais-je su ce matin-là, en me levant de ma natte dans notre concession clanique, qu'une espèce de savant Cosinus blanc, vêtue comme une bonne femme d'une inattendue robe blanche et juché sur une antédiluvienne machine, une espèce de vélocipède, un authentique anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucylce, comment aurais-je donc pu deviner que ce drôle d'étranger allait modifier le cours de ma vie et m'empêcher de grandir paisiblement dans l'ère préhistorique où continuait à ronronner mon village en toute béatitude, […]. — (Gaston Kelman, Monsieur Vendredi en Cornouaille, Editions Michel Lafon, 2013, chap. 1)
      (modifier)
07 pioupiesque — adjectif \pju.pjɛsk\
  1. (Par plaisanterie) Qui relève des jeunes soldats.
08 flysch — nom commun \fliʃ\
Des flyschs des Carpathes.
  1. (Géologie) Type de grès pélitique en forme de petits bancs qui s’empilent sur d’énormes épaisseurs.
    • En bas, la marée montante commençait à battre le rappel et les vagues à frapper les flyschs. — (Jean-Paul Dubois, La succession, Éditions de l'Olivier, 2016, page 110)


(modifier)

09 aïeaïeaïe — interjection \a.j‿a.j‿aj\
  1. Qui exprime la douleur physique.
    • Aïeaïeaïe, ça brûle, ce truc !
  2. Qui exprime le désagrément.
    • Aïeaïeaïe, voilà les ennuis qui commencent !
      (modifier)
10 ménechme — nom commun \me.nɛkm\
  1. Personne ressemblant tel un frère ou une sœur à une autre, même s’ils sont totalement étrangers l’un à l’autre.
    • Les immondes fripiers de Hambourg étaient bien, vraiment, de cette homogène famille de ménechmes avaricieux en condition chez tous les malpropres démons de l’identité judaïque, […]. — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs , Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • Le succès, ce ménechme du talent, a une dupe : l’histoire. — (Victor Hugo, Les Misérables, chapitre 12)
      (modifier)
11 zancle — nom commun \zɑ̃kl\
Un zancle
  1. (Ichtyologie) Poisson des mers chaudes vivant sur les fonds coralliens, joliment coloré, au corps latéralement plat, avec une nageoire dorsale longue et effilée en forme de faucille.
    • Le zancle est apprécié dans les aquariums.
    • Avec leur corps tristement grisâtre, le nasique, le rémora et la carangue n’ont pas l’attrait du poisson-ange à demi-cercles avec sa jolie robe noire rayée de blanc et de bleu. Pas non plus l’esthétisme du zancle cornu avec ses airs de papillon et son petit nez en trompette. — (Frédéric Mouchon, Ces poissons moches, mais utiles pour l’environnement, leparisien.fr, 9 août 2018)
      (modifier)
12 tst — interjection\t͡s\
  1. Bruit d’agacement ou de désapprobation produit à l’aide d’un clic dental, transcrite /ǀ/ en API, aussi écrit tsk.
    • Clarice Starling : Eh bien, peut-être aimeriez-vous… nous confier vos vues sur ce questionnaire, monsieur.
      Hannibal Lecter : Oh non, non, non, non ! Tout se passait si bien : je vous trouvais courtoise, et réceptive à la courtoisie. Vous aviez gagné ma confiance avec cette… troublante vérité sur M. Miggs. Tout ça pour en arriver à cette pesante transition vers ce questionnaire… Tst tst tst tst tst tst tst… C’est un peu gros.
      — (Ted Tally, traduit par l’Européenne du doublage, Le Silence des agneaux, 1991)
  2. Bruit d’interpellation produit à l’aide d’une consonne affriquée alvéolaire sourde, transcrite /t͡s/ en API, aussi écrit tss.
    • Isabelle
      Le seigneur don Juan est sorti... et afin que le seigneur don Manuel ne reconnaisse pas les lieux, je viens au plus vite le chercher. (
      Appelant.) Tst ! tst ! monseigneur !
      Cosme,
      à part.
      C’est encore pis !... Tous ces tst ! tst ! me pénètrent jusqu’au coeur.
      — (Théâtre de Calderon, traduit par M. Damas Hinard, tome 3, 1869)
      (modifier)
13 s’autopeluredebananiser — verbe \s‿o.to.pə.lyʁ.də.ba.na.ni.ze\
  1. (Rare) (Par plaisanterie) (Québec) Se mettre dans une position où l’on se nuit soi-même, où l’on cause soi-même sa propre perte.
    • Encore maintenant, on sait que des négociations se font à partir de l’entente cadre et on s’est donné une échéance. Il faudrait que cela soit réglé avant telle heure et telle date. C’est le Canada qui se donne cette échéance. Alors, qu’est-ce qui se passe ? Les Américains attendent. Plus le moment approche, plus on s’« autopeluredebananise », comme le disait M. Parizeau, parce qu’on se crée soi-même de la pression. — (Pierre Paquette, Débats de la Chambre des communes du Canada, lundi 12 juin 2006)
      (modifier)
14 espèce parapluie — locution nominale \ɛs.pɛs pa.ʁa.plɥi\
  1. (Écologie) Espèce dont l’habitat doit être sauvegardé pour que soient conservées d’autres espèces, parmi lesquelles certaines sont rares et menacées.
    (modifier)
15 piou — onomatopée \pju\
Des poussins qui font piou !
  1. Cri d’un poussin, d’un oisillon.
    • Piou ! Piou ! Piou ! Le poulet ! — (John Lang, Le Donjon de Naheulbeuk)
      (modifier)
16 ballerin — Nom commun masculin \bal.ʁɛ̃\
David Motta Soares en position
Le ballerin brésilien David Motta Soares
  1. (Rare) Danseur de ballet, de théâtre.
    • Et alors, Pinchinat, — l’idée est bien de lui, — fait cette proposition à ses camarades : envoyer chercher leurs instruments au casino, et servir à ces ballerins et ballerines, les plus enragés six-huit et les plus formidables deux-quatre des répertoires de Lecoq, d’Audran et d’Offenbach. — (Jules Verne, L’Île à hélice, J. Hetzel, Paris, 1895, page 290)
      (modifier)
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 catafaltique — adjectif \ka.ta.fal.tik\
  1. Qui est en forme de catafalque.
    • " Comment ça, la salle des malles ! C’est le tombeau catafaltique de Sainte Geneviève, vous dis-je !
      - Oh ! j’le sais mieux que vous, j’ai peint une partie des décors, avec Olive Glace et Charlotte Michelet, s’énerva Anne. Alors vos trucs à la con, c’est du pipo !
      — (Halensson (pseudonyme), Sanglant automne ou Les lumières d’octobre, 2014, page 24)
      (modifier)
21 gone — Nom commun \ɡɔn\
  1. (Lyonnais) (Par extension) Lyonnais.
    • — Eh oui, grands gognants, c’était pas la joie pendant la Préhistoire. Heureusement la météo allait s’améliorer et quelques gones décidèrent d’installer sur le plateau croix-roussien quelques cambuses, vu que le site était superbe, l’air pur et les fleuves poissonneux. — (Robert Luc, Contes du gros caillou, Éditions Lyonnaises d’arts et d’histoire, 2000, page 9)
  2. (Lyonnais) (Sport-boules) But, cochonnet.
    • Meillier, considéré comme le pivot de pointage de la société, est très en jeu, il est constamment à cheval sur le gone, mais Bruyer père tient à justifier son brevet de maître canonnier, il massacre toutes les positions ennemies et fait carreau sur carreau. — (La Boule des Brotteaux-Rouges, Le progrès Illustré, 29 avril 1900, page 7)
      (modifier)
22 fenotte — nom commun \fə.nɔt\
  1. (Lyonnais) (Mélioratif) Femme.
    • À l’intérieur du havre enfumé tout un cuchon de fenottes et de gones. — (Robert Luc, Contes du gros caillou, Éditions Lyonnaises d’arts et d’histoire, 2000, page 23)
    1. Dame.
      • Lui c’est Childebert, le fils de Clovis. La fenotte qu’il enlace tendrement, c’est Ultrogothe. Ils viennent de rencontrer l’évêque de la ville, Sacerdos. — (Robert Luc, Contes du gros caillou, 2000, page 82)
        (modifier)
23 claravallien — adjectif \kla.ʁa.va.ljɛ̃\
  1. Caractère de ce qui se rapporte à Clairvaux (généralement, l’abbaye cistercienne de Clairvaux dans l’Aube ; peut être également compris comme se rapportant à l’une de ses abbayes-filles, notamment les trois abbayes de Chiaravalle en Italie).
    • […] le moine claravallien affirme avec vigueur la “plénitude de pouvoir” du “vicaire du Christ”, […] — (René Locatelli, « Épiscopat et papauté chez saint Bernard de Clairvaux », Revue d’histoire de l’Église de France, volume 62, numéro 169, 6 juillet 1976, page 379)
      (modifier)
24 hydropède — Nom commun (h aspiré)\i.dʁɔ.pɛd\
  1. (Désuet) Bicyclette aquatique munie de flotteurs et d'une roue à aubes mues par le pédalier.
25 hydroprêtre — Nom commun \i.dʁɔ.pʁɛtʁ\
  1. (Ironique) (Par plaisanterie) Anticlérical virulent. La formation aberrante du mot sous-entend : ignorant, illettré, inculte.
    • L’Union de Vaucluse nous apporte une nouvelle dénomination, très heureusement trouvée par un membre du conseil municipal de Marseille: […] « Moi, pour quant aux chiffres, c'est pas mon affaire ! mais il y a une partie que je me réserve : le clergé. Je suis avant tout hydroprêtre ». Serait-ce parce qu'ils comptent d'innombrables adeptes de cette force, que le Siècle et le Rappel, quelque peu honteux de l'ignorance de leurs séides, réclament l'instruction obligatoire ? — (L'Univers, 18 avril 1873.)
    • En attendant, voici quelques échantillons de littérature électorale. Ici, un candidat se déclare curophage. Cela doit vouloir dire « mangeur de curés »; mais si ledit candidat mange du curé, il devrait bien l’assaisonner à la sauce française. Un autre se prétend hydroprêtre : cela ne veut rien dire du tout, mais cela doit faire de l’effet « sur les masses ». — (Mon clocher : bulletin mensuel de la Paroisse Sainte-Marie des Batignolles , 1 mai 1914.)
      (modifier)
26 carnipain — Nom commun \kaʁ.ni.pɛ̃\
Un jeune carnipain.
  1. (Par plaisanterie) Personne aimant manger du pain.
    • — Moi je ne suis pas carnivore, je suis carnipain.
      — Joseph, dit Cerisaie, vous êtes bon pour l’Académie.
      — (Jean-Henri d'Ardenne de Tizac, Mais elle dort, 1932.)
    • Professeur agrégé s’il vous plaît, le bonhomme Jolly ne la montrait jamais aux femmes de ses collègues parce qu’elle n'avait aucune conversation; parce qu’elle avait dit dans un dîner où on parlait régimes : « Moi, je suis carnipain »; parce que, une autre fois, elle avait demandé à son voisin dans quelles mines on extrayait la houille blanche.— (Henriette Psichari, Les idées bourgeoises, 1964.)
      (modifier)
27 détaux — Forme de nom commun \de.to\
Certains raffolent des détaux.
  1. (Par plaisanterie) (Rare) Pluriel fantaisiste de détail utilisé de façon humoristique dans certains écrits.
    • Ils vous donneront plus de détaux que moi…
      — Plus de détaux ?
      — Ah ! je reconnais bien là une personne qui aime sa langue. Sachez, Mademoiselle, qu’un oisail de ma qualité n’a d’ordre à recevoir d’aucune grammaire.
      — (Olivier de Trazegnies, Conte du grand garçon maigre, tome I, Le Manuscrit, mars 2012, page 388)
    • ÉDOUARD : […] … sur l’évolution de la langue française, et je dois dire que j’ai tout lu, jusque dans les moindres détaux. […] Eh bien ! Quoi encore ?
      GLADYS : Les détaux ? Qu’est-ce que c’est ?
      ÉDOUARD : Mais voyons Gladys ! Vous me dites « un travail, des travaux ». J’en conclus donc que « un détail, des détaux ».
      JEAN, riant : Ah ! Ah ! Un détail, des détaux ! Un portail, des portaux ! Un épouvantail, des épouvantaux !
      — (François Fontaine, Christian Lamblin, Anne-Catherine Vivet-Rémy, La grammaire en scène : 8-11 ans, édition Retz, 1995, page 34)
      (modifier)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)
31 (créer)

Juin[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 soufflet — nom commun \su.flɛ\
  1. (Familier) (Par analogie) Poumon.
    • Dans l’air sec, les grands coups de crosse pétaient, pareils à des coups de feu. Les mains musculeuses serraient le manche ficelé, le corps entier se lançait, comme pour assommer un bœuf ; et cela pendant des heures, d’un bout à l’autre de la plaine [...]. Il fallait avoir de bons soufflets dans la poitrine et des charnières en fer dans les genoux. — (Émile Zola, Germinal, Paris : G. Charpentier, 1885, pages 312)
    • Le mari a les soufflets mités et, à part des enfants, il ne fait absolument rien. — (Frédéric Dard (San-Antonio), En peignant la girafe, Fleuve Noir, 1969, page 44)
      (modifier)
02 travailler du chapeau — locution verbale \tʁa.va.je dy ʃa.po\
  1. (Figuré) (Familier) Avoir des troubles psychiques, délirer, être plus ou moins fou.
    • Ma mère commence à travailler du chapeau, elle répète sans arrêt les mêmes choses.
      (modifier)
03 gordiée — nom commun \ɡɔʁ.dje\
  1. Le neuvième mois des Achéens, peuple du Péloponnèse.
    (modifier)
04 sorabe — nom commun \sɔ.ʁab\
La Lusace, lieu où est encore parlé le sorabe.
  1. Famille de langues slaves de l’Ouest, proches du polonais, parlées dans l’est de l’Allemagne.
    (modifier)
05 effautage — nom commun \ɛ.fo.taʒ\
  1. (Charpenterie) Merrain de rebut.
    (modifier)
06 antitriche — adjectif \ɑ̃.ti.tʁiʃ\
  1. Qui lutte contre la fraude, particulièrement la fraude scolaire.
    • Metro détaille le plan antitriche de Vincent peillon. — (Metro, n°2401, page 6, 28 mai 2013)
      (modifier)
07 brocheuse — nom commun \bʁɔ.ʃøz\
  1. Personne qui broche des livres.
    • Où étaient les six autres ? Elle ne le savait peut-être pas elle-même. Tous les matins elle allait à une imprimerie rue du Sabot, no 3, où elle était plieuse et brocheuse. Il fallait être là à six heures du matin, bien avant le jour l’hiver. Dans la maison de l’imprimerie il y avait une école, elle menait à cette école son petit garçon qui avait sept ans. — (Victor Hugo, Œuvres complètes de Victor Hugo. [volume 10] [Section A.] Roman, tome III. Les Misérables (édition 1908), Imprimerie Nationale ; Ollendorff, 1908, page 93)
    • Elle est restée sept ans au couvent, puis n’a pu y rester davantage… La pauvre Louise est devenue femme du peuple, brocheuse, femme d’un maçon qu’elle a été obligée de quitter pour son inconduite. Elle paraît une brave femme, laborieuse, douce de ton, ayant gardé l’accent franc-comtois. — (Charles Augustin Sainte-Beuve, Lettre LIX, Michel Lévy frères, éditeurs, 1873, page 77)
      (modifier)
08 tref — nom commun \tʁɛf\
Tref du roi Louis XI. (sens 2)
  1. (Histoire, Marine) Sorte de voile carrée.
    • On reconnaît facilement dans le « tref » une très ancienne voile carrée qui avait commencé sa carrière sur les longues nefs normandes, comme grand’voile, ou, selon Jal, comme voile de tourmente distincte. — (Ports, routes et trafics, 1968, vol.23,, part.1-2, page 340)
  2. (Histoire) Tente, pavillon soutenu par un mât central, abritant un seigneur lors des guerres.
    • Fais le donc approcher, répondit le Roi... le bédouin en question pénétra dans le tref royal, saluant respectueusement le souverain franc. — (Sylvie Dinnat, Le Serment de la Licorne, Éditions Publibook, 2005, page 155)
      (modifier)
09 glotte — nom commun \ɡlɔt\
  1. (Par extension) Voix.
10 sténodose — nom commun \ste.no.doz\
  1. (Photographie) (Vieilli) (Rare) Dose de réactif photographique conditionnée en petit paquet. Utilisé aussi parfois dans d'autres domaines que la photo.
    • Les produits délivrés sous forme de sténodose appartiennent aux différentes catégories de réactifs utilisés en photographie. — (Charles Mendel, ournal de photographie pratique, 1906)
    • On vend aussi dans le commerce des sténodoses, c'est-à-dire des petites ampoules ou des sachets aisément transportables dont il suffit de dissoudre le contenu sans perte au moment de l'emploi. — (Clément Duval, L'analyse chimique quantitative Collection Que Sais-je ? PUF, Paris 1965)
      (modifier)
11 tityre — nom commun \ti.tiʁ\
Un tityre.
  1. (Zoologie) Ocellé rubané (papillon).
    • Le tityre a des ocelles aux deux faces des ailes postérieures et une bande jaune vif. — (Michael Chinery et Patrice Leraut, Photo-guide des papillons d'Europe, 1998)
      (modifier)
12 galéjer — verbe \ɡa.le.ʒe\
  1. Se moquer gentiment d’une personne, en le faisant devant elle.
    • Eh bien, j'ai le plaisir, preuve à l'appui, de m'inscrire en faux contre cette maligne assertion. Ceux qui l'affirment, l'assènent à tout bout de champ, le proclament à l'envi ont la langue plus fourchue que vipère aspic, ils galèjent mieux que Marseillais à la pétanque, ils ne sont que vils baratineurs, ils mythonent, pipeautent, racontent des craques ou accrochent des paletots. — (Michel Bernardot, Rêveries norvégiennes : De Kirkenes à Oslo, Éditions Gilbert Jaccon, 2017, p. 44)
      (modifier)
13 pique-assiette — nom commun \pi.ka.sjɛt\
  1. (Familier) Personne qui vit en parasite, qui profite sans contribuer aux frais.
    • Ce petit hobereau débuta avec presque rien et s’acquit promptement la réputation de pique-assiette : mais à sa mort il possédait quelque cent mille roubles d’argent liquide. — (Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, Les frères Karamazov)
    • Nous achetâmes en plus la traditionnelle bouteille de pisco pour les maîtres de maison, certificat d’honorabilité qui nous évitait de figurer sur la liste des pique-assiette. — (Luis Sepúlveda, Une maison à Santiago, nouvelle du recueil Rendez-vous d’amour dans un pays en guerre. Traduit de l’espagnol (Chili) par François Gaudry. 1997.)
      (modifier)
14 (créer)
15 faire tout un fromage de — Locution verbale \fɛʁ tu.t‿œ̃ fʁɔ.maʒ də\
Faire un fromage.
  1. S’agiter et s’irriter pour des choses de petite importance.
    • C’était pour quoi faire ? Le jeune garçon haussa les épaules, ne voulait encore rien dire. Après tout, ce n’était pas grand chose cette histoire. Pas la peine d’en faire un fromage. Ils vont revenir les copains. Ils ne sont pas partis bien loin. — (Valery le Bonnec, Le dolmen des mystères, page 80, Éditions Le Manuscrit, ISBN 2748154452)
    • En fait, le jeune prince hollandais n'y subit qu'une blessure légère, mais on en fit tout un fromage ! — (Guide du Routard Bruxelles 2018, Hachette Tourisme, page 189)
    • Au fait, ajoute Luc, il ne faudra pas oublier de ramener sa baraque à frite à Pierrot Blochon sinon il en fera tout un fromage. — (Pierre Rouaux, Terreur de Breizh, Éditions Edilivre, 2015, page 86)


(modifier)

16 avoir les dents longues — Locution verbale \a.vwaʁ lɛ dɑ̃ lɔ̃ɡ\
Animal préhistorique à longues dents.
  1. Être affamé après avoir été longtemps sans manger.
  2. Il se dit aussi d’un grand appétit d’argent et d’honneurs.
    • Véranne n’était pas riche, mais il était très gentil avec elle. Par malheur, ses libéralités ne pouvaient suffire. La maisonnée, plus qu’elle encore, avait des dents longues, insatiables. — (Marie Colombier, “Les Mémoires de Sarah Barnum’’, 1883)
  3. Être prêt à des infamies pour arriver à ses fins, avoir de l’ambition.
    • Ce type a les dents longues mais il n’arrivera à rien.
    • Et l’on a le temps d’avoir les dents longues, lorsqu’on attend pour vivre le trépas de quelqu’un. — (Société liégeoise de littérature wallonne, Bulletin de la Société liégeoise de littérature wallonne : Volume 4, 1861)
      (modifier)
17 trompe-oreilles — Nom commun \tʁɔ̃.pɔ.ʁɛj\
Close-up photograph of a calf's head looking at the viewer with pricked ears in Don Det Laos.jpg
  1. Phrase difficile à comprendre à l’oral, souvent formée de monosyllabes, qui donne l’impression d’être en langue étrangère ou d’avoir une autre signification. Prononcer rapidement la phrase accentue l’effet.
    • si ton tonton tond ton tonton, ton tonton tondu sera. 
    • La pie niche haut,
      L’oie niche bas.
      Où l’hibou niche-t’il ?
      L’hibou niche ni haut ni bas.
      L’hibou niche pas.

      (modifier)
18 voir midi à sa porte — Locution verbale \vwaʁ mi.di a sa pɔʁt\
Horloge indiquant midi.
  1. Évaluer une situation d’après ses intérêts personnels.
    • Ils sont utilisés, à maintes reprises, comme paravent, garde-fou, concept-alibi qui permettent à chacun de voir midi à sa porte sans se demander quelle heure sonne chez le voisin ! — (Didier Maus Didier, Louis Favoreu et Jean-Luc Parodi Jean-Luc, Colloque L'écriture de la Constitution de 1958, Presses universitaires d'Aix-Marseille, 1992, page 215)
    • Que ce soient les auteurs, les industriels, les lobbies, voire les Etats, chacun a tendance à voir midi à sa porte et à ne concentrer son énergie que sur la part du jeu qu'il convoite. — (Alain Beuve-Méry, Repenser le droit d'auteur], Le Monde, 2006)
      (modifier)
19 virelangue — Nom commun \viʁ.lɑ̃ɡ\
Langue qui fourche.
  1. Locution, phrase ou petit groupe de phrases à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de prononciation ou de compréhension orale, voire des deux à la fois.
    • Un virelangue classique est celui-ci : Les chaussettes de l’archi-duchesse, sont-elles sèches ou archi-sèches ?
    • Plus facile, on modifiera ou amplifiera un virelangue existant en y ajoutant de nouvelles propositions. Ainsi, de nombreuses variantes sont possibles sur le virelangue du chasseur. Un chasseur sachant chasser sans son chien, ça se chasse aussi, sachele ! — (Sébastien Bailly, Les mots pour le rire, Éditions Mille et une nuits, 2015)
      (modifier)
20 (créer)
21 clé des champs — Locution nominale \kle de ʃɑ̃\
Illustration du chapitre Clé des champs par Jean-Jacques Grandville (Un autre monde, 1844).
  1. Fuite, indépendance, liberté.
    • C’est alors que M. Patrigent, le juge d’instruction, fut le premier, je ne dirai pas à conseiller, mais à laisser entendre qu’on pourrait bien se risquer à confier la clé des champs à un de ces misérables. On suivit son avis, et trois jours plus tard l’évadé était surpris dans une carrière de champignonniste, en train de déterrer le trésor. — (Émile Gaboriau, s:Monsieur Lecoq, 1869, chapitre 34))
Note : Usage aujourd'hui plutôt littéraire. Connotation plutôt positive, au moins neutre.
(modifier)
22 bout — Nom commun \but\
Un marin-pêcheur qui répare un bout usagé.
  1. (Marine) Cordage.
    • Corde est donc un mot tabou à bannir de votre vocabulaire si vous voulez vous faire des amis dans le monde de la voile et chez les marins, malgré le nombre de cordages utilisés à bord pour le maniement des voiles et l'amarrage.. Pour désigner une « corde » il faut dire un bout (prononcé boute), une aussière, un filin ou un cordage... — (Evelyne Keller, Je ne suis pas superstitieux, Editions Opportun, 2011)
    • il plonge lui-même, sans masque ni palmes, avec la fameuse petra, la pierre plate de 12 kilogrammes qui était utilisée comme gueuse par les pêcheurs d'éponges, à l'extrémité d'un simple bout lové sur le pont du bateau. — (Pierre Mayol et Patrick Mouton, Jacques Mayol, l'homme dauphin, Editions Arthaud, 2016)


(modifier)

23 lidar — Nom commun \li.daʁ\
Lidar pouvant être utilisé pour scanner des bâtiments, des formations rocheuses, etc, afin de construire un modèle 3D (2).
  1. Technique de mesure à distance fondée sur l'analyse des propriétés d'un faisceau de lumière renvoyé par la cible à son émetteur.
    • Le principe de base du LIDAR est le même que celui du RADAR : on envoie un signal lumineux qui est rétrodiffusé de manière élastique ou inélastique sur une cible (nuage, aérosols, atmosphère, cible solide...) et on analyse les propriétés du rayonnement détecté au retour (intensité, délai, polarisation, fréquence...) pour obtenir des informations à distance (forme d'une cible, vitesse, distance, concentration d'espèces chimiques ou biologiques, température, pression, etc.). — (Fabien Bretenaker et ‎Nicolas Treps, Le Laser, Editions EDP Sciences, 2016, page 82)
  2. (Télédétection spatiale) (Par extension) Un appareil utilisant cette technique.
    • En analysant les données transmises par divers capteurs (radar, ultrasonique et vidéo) ainsi que des scanners laser (lidars), le véhicule en mode pilote roule à la vitesse choisie, maintient la distance de sécurité, ralentit à l'approche d'un virage et respecte les marquages au sol. — (Volkswagen teste la conduite semi-automatique, Futura-Sciences, 29 juin 2011)


(modifier)

24 marcottage — Nom commun \mɑʁ.kɔ.taʒ\
Le principe du marcottage.
  1. (Botanique) Mode de reproduction végétale par lequel des tiges aériennes, entrant en contact avec le sol, créent de nouvelles racines donc un nouveau plant.
    • Tertullien emprunte à la nature l'image du marcottage pour montrer comment la foi essaime de lieu en lieu, sans plan préconçu. — (Après Jésus. L'invention du christianisme, sous la dir. de Roselyne Dupont-Roc et Antoine Guggenheim, Albin Michel, 2020, p. 595)
  2. (Botanique) Technique de multiplication des végétaux consistant à enterrer une partie aérienne d'une plante afin qu'elle produise des racines.
    • Le marcottage consiste à provoquer, en un point déterminé du rameau, la formation de racines adventives capables d'alimenter la marcotte, qu'on sèvre ensuite, en la séparant du pied mère. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943)
      (modifier)
25 (créer)
26 bicyclette — Nom commun \bi.si.klɛt\
Une bicyclette.
  1. (Cyclisme) Véhicule muni de deux roues, propulsé à la seule force des muscles à l’aide d’un pédalier relié à la roue arrière au moyen d’une chaîne.
    • Le cataphote rouge vacille et brille à l'arrière de la bicyclette et bouge suivant les zigzags et les mouvements que fait le cycliste invisible sur la selle. La bicyclette semble rester toujours à la même place. Monique Wittig, L'Opoponax, Editions de Minuit, 1964
  2. (Football) Tir de volée en extension, tête en bas et dos au but, où l'impulsion et le tir sont réalisés avec la même jambe.
    (modifier)
27 (créer)
28 (créer)
29 girafe réticulée — Nom féminin \ʒi.ʁaf ʁe.ti.ky.le\
Girafe réticulée.
  1. (Zoologie) Espèce de girafe endémique de la Somalie, du sud de l’Éthiopie et du nord du Kenya.
    • Des hausses remarquables ont été enregistrées en Afrique australe, comme en Afrique du Sud et en Namibie. Mais, en Afrique de l’Est, la girafe réticulée a perdu quelque 60 % de ses individus tandis que la girafe nubienne a connu une baisse tragique de 97 %. En Afrique centrale, la girafe du Kordofan a vu sa population diminuer de 85 %. — (Par LEXPRESS.fr avec AFP, « En Afrique, les girafes menacées “d’extinction silencieuse” », L’Express, 16 août 2019.)
      (modifier)
30 (créer)

Juillet[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 piler — Verbe \pi.le\
Piler. (définition no 1)
  1. Broyer, écraser quelque chose avec un pilon.
    • Elles accomplissaient des tâches qui leur étaient a priori familières : elles nettoyaient le riz, pilaient l'igname et moulaient le maïs. Elles travaillaient aussi comme cuisinières, […]. — (Marcus Rediker, À bord du négrier. Une histoire atlantique de la traite, traduit de l'anglais par Aurélien Blanchard, éditions du Seuil, 2013)
  2. (Figuré) Piétiner, marcher sur quelque chose.
    • Un homme dans cet état-là, autant dire que c’est un homme par terre et incapable de se relever. Tous les gens qui passent lui pilent dessus. — (Anatole France, « Crainquebille » dans Opinions sociales, G. Bellais, 1902)
    • Les enfants, quand ils sont jeunes, ils nous pilent sur les pieds, quand ils sont vieux, ils nous pilent sur le cœur. — (Plume Latraverse, chanson Le fermier Jean)
    • La patience n’est pas une vertu
      Quand on se laisse piler dessus.
      — (Les trois accords, chanson Vraiment beau)
  3. (Familier) Freiner très brutalement, en appuyant à fond sur la pédale de frein.
    • Bien sûr, il y a l’agressivité du trafic, les coups de klaxon des bus pilant brusquement au débuché d’un cycliste brûlant le feu rouge. — (Philippe Delerm, Le trottoir au soleil, Gallimard, 2011, collection Folio, page 52)
  4. (Familier) S'arrêter brutalement.
    • Elles pilent devant le rayon maquillage, conciliabulent avec vivacité, les têtes rapprochées. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, page 24)


(modifier)

02 (créer)
03 (créer)
04 (créer)
05 (créer)
06 (créer)
07 pouzzolane — Nom commun \pu.zɔ.lan\
Cailloux de pouzzolane du Vésuve.

pouzzolane \pu.zɔ.lan\ féminin

  1. (Pétrographie) Tuf volcanique rougeâtre ou noir, qu’on peut mêler avec de la chaux pour en faire un mortier qui se durcit dans l’eau.
    • La pouzzolane tire son nom de la ville de Pouzzoles aux environs de Naples.
    • Parfois une vipère glissait entre les pierres de ces routes poudreuses, que je regardais aller, grise sur la pouzzolane rouge, avec sa tête plate et la souplesse de son corps tacheté. — (Paul Bourget, Le Disciple, page 153, 1899)
      (modifier)
08 pléiade — Nom commun \ple.jad\
Les pléiades. (1)
  1. (Astronomie) Chacune des sept étoiles visibles à l’œil nu appartenant à un amas d’étoiles très visible au sein de la constellation du Taureau.
    • Bien des fois la nuit, de cette fenêtre tapissée de lierre, j’ai regardé avant de m’endormir le grand Orion inclinant vers l’ouest ; bien des fois, la nuit, j’ai vu les pléiades se lever au milieu de la molle obscurité, brillantes comme des lucioles enlacées dans un réseau d’argent. — (J. Milsand, La Poésie anglaise depuis Byron, dans la Revue des deux mondes, volume 3, 1869, page 338)
  2. Groupe de sept poètes : Lycophron, Théocrite, etc., qui florissaient à Alexandrie sous le règne de Ptolémée Philadelphe (IIIe siècle avant J.-C.).
  3. (Par analogie) Groupe de sept poètes français du XVIe siècle : Ronsard, du Bellay, Baïf, Belleau, Pontus de Thyard, Jodelle et Pelletier du Mans (remplacé à sa mort par Jean Dorat).
  4. (Par analogie) (Plus rare) Groupe de poètes d'une même école.
    • Orhan Veli fait vite école, mais son surréalisme et celui de son école, à vrai dire, sont plus larges, plus humains que leur modèle français. Certains poèmes de cette pléiade font penser à Villon et à la pré-renaissance. — (Nimet Arzık, Anthologie des poètes turcs contemporains, Gallimard (NRF), 1953, page 12)
  5. (Par extension) Élite de quelques personnes formant une sorte de cénacle.
    • À la même époque, une tendance entièrement opposée à la mienne groupa, autour de MM. Born et Bohr, une pléiade de jeunes savants aujourd’hui illustres, tels que MM. Heisenberg, Pauli et Dirac. — (Louis de Broglie ; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l’Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
  6. Multitude.
    • Et, malgré les travaux d’une pléiade de savants et d’explorateurs qui en font depuis quelques années l’objet de leurs recherches, on peut dire que l’Empire chérifien, pour le grand public, est encore un pays à peu près inconnu. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 8)
      (modifier)
09 kettlebell — Nom commun \kɛ.tœl.bɛl\
Un kettlebell.
  1. (Sport) Poids constitué d’une boule de fer moulée avec une seule poignée pour prendre le poids pendant un exercice physique.
    • Les boulets étaient alors récupérés par les autochtones [...]. Des marchands russes eurent un jour l'idée de leur coller une poignée pour les déplacer plus facilement, puis s'en servirent dans divers tours de forces, où ils prirent le nom de « giryas ». A force de migrations, les giryas parvinrent aux Etats-Unis où ils reçurent le nom de kettlebells en raison de leur forme qui évoque vaguement celle d'une bouilloire. — (François Borel-Hänni, Parlez-vous le Napoléon ?, magazine Sport et Vie, mai/juin 2021, numéro 186, page 53)
  1. (Figuré) Poids que l’on traîne avec soi.
10 (créer)
11 résurgence — Nom commun \ʁe.zyʁ.ʒɑ̃s\
Résurgence de la Loue. (1)
  1. (Géologie) Endroit où un réseau hydrographique souterrain sort du sous-sol.
    • De mon côté, j’attends de pouvoir obtenir l’autorisation pour la Mactingol, afin de suivre le fleuve souterrain vers la résurgence de Kalidongan. — (Jean-Paul Sounier, Aventures souterraines dans les îles, Books on Demand, 2014, p. 243.)
  2. (Par extension) Réapparition, retour.
  3. Situation dans laquelle un problème que l’on croyait avoir résolu en un endroit réapparaît ailleurs : effet de rebond.
    (modifier)
12 caméléon — Nom commun \ka.me.le.ɔ̃\
Un caméléon.
  1. Reptile insectivore ayant notamment la capacité de changer de couleur (ils constituent les Caméléonidés, Chamaeleonidae).
    • Avec les 13,5 millimètres de long de son corps, ce nano-caméléon est le plus petit reptile sur terre. Il est si petit qu'il peut tenir sur le bout d’un doigt. — (Radio-Canada, Le plus petit reptile du monde découvert à Madagascar, radio-canada.ca, 5 février 2021)
    • Les caméléons sont principalement représentés en Afrique et à Madagascar.
  2. (Figuré) Personne qui change d’avis, d’humeur et de langage au gré de ses intérêts.
    • C’est un vrai caméléon en politique.
      (modifier)
13 (créer)
14 (créer)
15 (créer)
16 (créer)
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 (créer)
21 (créer)
22 (créer)
23 (créer)
24 (créer)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 œillet d’Inde — Nom commun \œ.jɛ d‿ɛ̃d\
Un œillet d’Inde en Ukraine.
  1. Plante du genre Tagetes, de la famille des Astéracées.
    • On cultive les œillets d’Inde dans les jardins à cause de la beauté de leur fleur, qui cependant à une odeur très forte, on les appelle en latin tagetes indicus. — (Louis Liger, Le jardinier fleuriste et historiographe, Mortier, 1708, page 429)
      (modifier)
30 VTTiste — Nom commun \ve.te.tist\
Le VTTiste Julien Absalon.
  1. (Sport) (Cyclisme) Sportif qui pratique le VTT.
    • En milieu de journée, de nombreux VTTistes débarquant de la « route de la Mort » viennent visiter le lieu. Après leur départ, celui-ci retrouve sa sérénité. — (Guide du Routard Pérou Bolivie 2020/21, Éditions Hachette Tourisme, 2020, p. 458)
      (modifier)
31 chassé-croisé — Nom commun \ʃa.se.kʁwa.ze\
3. Chassé-croisé d'hiver au sud de Chambéry.
  1. (Danse) Pas où le danseur et la danseuse font en même temps un chassé l’un à droite, l’autre à gauche.
  2. (Figuré) Échange entre plusieurs personnes de leurs places, leurs emplois, etc.
    • Ce changement de fonctionnaires n’est qu’un chassé-croisé.
  3. (Figuré) Migration en sens opposé de populations, de véhicules, au même moment, sur les routes.

Août[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 plongeon — Nom commun \plɔ̃.ʒɔ̃\
Effectuer un plongeon. (1)
  1. Action de plonger.
    1. (Sport) Action de plonger dans l’eau, en exécutant en l’air une figure acrobatique.
      • À part Simon qui nage comme un poisson, les plongeons ressemblent plutôt à des écrabouillages qui font de gros bouillons.
        Le maître nageur crie sans arrêt et ne dit jamais que c'est bien, ce serait trop lui demander.
        — (Hervane Blanc, Face de Lune, Librinova, 2018)
    2. (En particulier) Action de plonger sur une balle ou vers le sol, dans certains sports.
  2. (Par extension) Descente rapide.
    • Le mouvement du ballon, son trajet sinueux, ses plongeons et ses remontées, étaient nettement perceptibles, et l’incessante trépidation des moteurs semblait se ralentir et s’accélérer tour à tour. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 151 de l’édition de 1921)
  3. (Ornithologie) Oiseau palmipède de la famille des gavidés, vivant dans l’hémisphère Nord et ainsi appelé parce qu’il plonge dans l’eau pour y prendre sa nourriture :
    1. Le plongeon catmarin ou plongeon à gorge rouge, ou au Québec huart à gorge rousse ; Gavia stellata
    2. Le plongeon arctique ; Gavia arctica, appelé huart arctique au Québec
      • Les acrotères et les corniches du palais servent de perchoir à des familles de goélands, de plongeons et de cigognes. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)


(modifier)

02 quand les poules auront des dents — Locution adverbiale \kɑ̃ lɛ pul o.ʁɔ̃ dɛ dɑ̃\
Représentation enfantine au sens propre de l’expression quand les poules auront des dents.
  1. (Ironique) (Figuré) Jamais (dans le futur).
    • Tu seras riche quand les poules auront des dents.
      (modifier)
03 entre chien et loup — Locution adverbiale \ɑ̃.tʁə ʃjɛ̃ e lu\
Un paysage entre chien et loup.
  1. (Figuré) Au crépuscule le plus sombre, lorsque l'on ne peut plus, ou pas encore, discerner exactement les choses.
    • Cela fit qu’un beau jour, entre chien et loup Martin le planta là devers Cambrai et s’enfuit dans la forêt de Proville. — (Charles Deulin, Martin et Martine)
    • Quelques jours après, pendant la semaine sainte, comme j'étais seule dans ma chambre, vers le soir, entre chien et loup, deux Tyroliens entrent chez moi. Je fus surprise, mais non effrayée ; […]. — (« Lettre du 19 avril 1809 de Bettine à Goethe », dans la Correspondance inédite entre Goethe et Bettina d'Arn, traduit de l'allemand par Seb. Albin (pseudonyme d’Hortense Cornu), tome 1, Paris : au Comptoir des Imprimeurs réunis, 1843 , p. 311)


(modifier)

04 (créer)
05 (créer)
06 (créer)
07 profil perdu — Locution nominale \pʁɔ.fil pɛʁ.dy\
Peinture d’un profil perdu.
  1. (Peinture) Profil légèrement tourné en arrière, de manière à montrer un peu plus du derrière de la tête que du devant.
    • De ma position légèrement surplombante, le profil perdu se détachait sur la coulée de fleurs avec le contour tendre et comme aérien que donne la réverbération d’un champ de neige. Mais la beauté de ce visage à demi dérobé me frappait moins que le sentiment de dépossession exaltée que je sentais grandir en moi de seconde en seconde. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
      (modifier)
08 (créer)
09 (créer)
10 (créer)
11 (créer)
12 (créer)
13 (créer)
14 (créer)
15 (créer)
16 (créer)
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 (créer)
21 (créer)
22 bioluminescent — Adjectif \bjɔ.ly.mi.nɛ.sɑ̃\
Larve d'insecte coléoptère bioluminescent.
  1. Qualifie un phénomène biologique qui produit de la lumière.
    • Dans l’après-midi et durant la première partie de la migration liée au coucher du soleil, un crochet isolé occasionnel indiquant un éclat bioluminescent apparait sur le tracé. — (Vie et milieu - Volume 9, 1958)
    • Entièrement noir, ce squale a également la particularité d'être bioluminescent : il possède sur son ventre des photophores, de petits organes qui produisent de la lumière. — (Morgane Kergoat, Découverte d'une nouvelle espèce de requin, Sciences et Avenir, 2015)
      (modifier)
23 (créer)
24 (créer)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)
31 (créer)

Septembre[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 (créer)
02 (créer)
03 (créer)
04 (créer)
05 (créer)
06 couderc — nom masculin \ku.dɛʁ\
  1. (Massif central et Occitanie) Lopin de terre communal à usage collectif situé dans ou non loin d’un village.
    • Le grand-père s’assit sur le lit : — Le couderc… c’est la place publique. — (Georges Coulonges, Grand-père est un fameux berger, Farandole en poche, 1992.)
    • Elle n’entra pas. Repartit sans fermer la porte, contourna la maison, descendit par le couderc — (Franck Bouysse, Né d’aucune femme, la manufacture de livres, 2019.)
      (modifier)
07 (créer)
08 (créer)
09 (créer)
10 (créer)
11 collapser — Verbe \kɔ.lap.se\
  1. S’effondrer.
    • Le perturbateur collapsait immédiatement devant les collègues et les autres membres de la société de sécurité. — (swissloxx.com)
  2. (Mathématiques) Se confondre en une seule valeur.
    • Cependant, il n'y a en fait pas forcément n antécédents, il peut y en avoir moins. Il se peut que pour certaines valeurs particulières de u deux antécédents collapsent. — (D. Zvonkine, Arbres et racine carrée de 21)
  3. (Informatique) Cacher (dans une arborescence) les éléments de niveau immédiatement inférieur, qui étaient visibles.
    • Il suffit de collapser puis décollapser des tâches récapitulatives pour que des tâches ne respectant pas le filtre soient affichées. — (site www.generation-nt.com)
      (modifier)
12 five o’clock — Locution nominale \fajv o.klɔk\
Five o’clock, par Pierre Georges Jeanniot (1904)
  1. (Faux anglicisme) (Désuet) Goûter mondain où l’on boit du thé et que l’on prend en principe vers cinq heures de l’après-midi, à la manière anglaise (ou supposée telle).
    • Entre une visite chez la marquise de X… et un five o’clock chez la duchesse de Z…, le noble vicomte Urbain-Marie Le Coquemar du Bigourday de la Roustissure constata qu’il avait le temps de fumer un cigare. — (Robert Francheville, Carnet mondain, Le Pêle-mêle, 15 décembre 1907, page 12)
      (modifier)
13 (créer)
14 (créer)
15 lapiaz — Nom commun \lɑ.pjɑ\
Lapiaz calcaire à la Dent de Crolles.
  1. (Pédologie) Formation rocheuse karstique due au ruissellement des eaux.
    • On trouve de beaux lapiaz dans les calcaires de l’Hérault.
      (modifier)
16 jacquère — Nom commun \ʒa.kɛʁ\
Feuille et grappe du cépage jacquère.
  1. (Viticulture) Cépage donnant du raisin blanc dont les grains à la peau épaisse sont serrés en grappes compactes. Sa saveur est âpre. Il est essentiellement cultivé en Savoie. En France ce cépage couvre moins de 1 000 hectares.
    • Le vignoble savoyard ne produit pas seulement de « petits » blancs désaltérants à base du vigoureux cépage jacquère. On y trouve aussi une appellation répartie sur quelque 200 hectares : la roussette-de-savoie. — (Jacques Dupont et Olivier Bompas — Carnet de vin — Journal Le Point, page 97, no 2264, 28 janvier 2016)
      (modifier)
17 découd-vite — Nom commun \de.ku.vit\
La pointe d’un découd-vite.
  1. (Couture) Petit instrument pour découdre rapidement une couture.
    • Organiser le rangement de cette multitude de petits articles n'est pas toujours aisé : heureusement des solutions pratiques et esthétiques existent, pour ne pas être continuellement à la recherche de ses ciseaux ou de son découd-vite ! — (Christelle Beneytout, Ateliers et coins couture, 2012)
      (modifier)
18 autour à ailes grises — Locution nominale \o.tuʁ a ɛl gʁiz\
Un autour à ailes grises au Kenya.
  1. (Ornithologie) Espèce de rapace diurne (accipitriforme) de la famille des accipitridés, vivant en Afrique de l’Est, proche de l’autour sombre, mais avec du jaune au bec.
    • L’autour-chanteur sombre semble préférer les habitats plus humides que l’autour à ailes grises. Il affectionne les steppes, les savanes arborées, les forêts claires à acacias alors que l’autour à ailes grises habite les brousses semi-désertiques du nord-est du Kenya (Samburu). — (Michel Breuil, Jean-Paul Mayeur, Frantz Thille, Kenya-Tanzanie : Le guide du safari, faune et parcs, Éditions Marcus, 1998)
      (modifier)
19 amanite printanière — Locution nominale \a.ma.nit pʁɛ̃.ta.njɛʁ\
Deux amanites printanières.
  1. Espèce de champignons vénéneux au chapeau hémisphérique légèrement visqueux, blanc ou à peine teinté d’ochracé au centre, à lamelles, à volve blanche, mince et membraneuse, à anneau et au pied blanc assez long et grêle, renflé à la base en bulbe ovoïde.
20 (créer)
21 nitrate d’ammonium — Locution nominale \ni.tʁat d‿a.mɔ.njɔm\
Cristaux de nitrate d’ammonium.
  1. (Chimie) Composé ionique du cation ammonium et de l’anion nitrate.
    • Produit par millions de tonnes chaque année, le nitrate d’ammonium, dont l’explosion d’un stock de 2 750 tonnes a ravagé Beyrouth mardi 4 août, faisant au moins 100 morts et 4 000 blessés selon un bilan provisoire de la Croix-Rouge libanaise, est un engrais azoté très utilisé dans le monde entier en agriculture. Il sert aussi couramment d’explosif industriel, mélangé à du fioul. — (Pierre Barthélémy, Drame de Beyrouth : le nitrate d’ammonium, un engrais explosif, dans Le Monde, 5 août 2020 [texte intégral])
    • Le 21 septembre 2001, entre 20 et 120 tonnes d’un stock de plus de 300 tonnes de rebuts de nitrate d’ammonium explosent dans l’usine d’engrais chimiques AZote Fertilisants (AZF) à Toulouse. — (L’explosion d’AZF sur www.reseau-canope.fr. Consulté le 29 aout 2021)
      (modifier)
22 (créer)
23 mandrill — Nom commun \mɑ̃.dʁil\
Un mandrill femelle.
  1. (Zoologie) Espèce de grand singe africain, de la famille des babouins, dont la face est sillonnée, et chez le mâle rouge et bleue.
    • Le plus impressionnant de tous les babouins est probablement le mandrill (Mandrillus sphinx) de l’Afrique occidentale. Il est plus localisé dans les forêts que la plupart des autres espèces et vit en petit groupe de six jusqu’à une douzaine. Il est omnivore et très habile à attraper les oiseaux et les petits mammifères. — (Boulenger E. G. Les singes, 1952, Payot (Bibliothèque scientifique))
      (modifier)
24 bretèche — Nom commmun \bʁə.tɛʃ\
Une tour avec une bretèche.
  1. (Architecture) Petite construction en surplomb au-dessus d’une porte constituée d’une ouverture permettant de lancer des projectiles à la verticale de l’ennemi. Assommoir.
25 acupuncture — Nom commun \a.ky.pɔ̃k.tyʁ\
Exemple d’acupuncture.
  1. (Médecine non conventionnelle) Technique consistant en l’utilisation d'aiguilles réparties sur des points précis du corps dans le but de produire un effet positif sur l’organisme du malade ainsi traité.
26 (créer)
27 (créer)
28 CHONSP — Sigle \ʃɔnsp\
Taille relative des 6 atomes du CHONSP.
  1. Acronyme mnémotechnique désignant les six éléments chimiques principaux qui constituent les êtres vivants.
    • Les molécules organiques naturelles, comme l'ADN, les protéines, etc., sont construites à partir des six éléments : carbone (C), hydrogène (H), oxygène (O), azote (N), soufre (S), et phosphore (P), regroupés aujourd'hui sous l'appellation CHONSP. — (Serge Berthier, L'éveil du Morpho, Flammarion, 2021, page 76)
    • De la base atomique commune CHONSP découle un avantage hors-norme : la recyclabilité totale. — (L'usine du vivant produit des biomatériaux, Daily Science, 2019)
      (modifier)
29 (créer)
30 (créer)

Octobre[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 (créer)
02 (créer)
03 (créer)
04 (créer)
05 (créer)
06 (créer)
07 (créer)
08 (créer)
09 (créer)
10 (créer)
11 (créer)
12 (créer)
13 (créer)
14 (créer)
15 (créer)
16 (créer)
17 (créer)
18 pompe foulante — locution nominale féminine \pɔ̃p fu.lɑ̃t\
Une pompe foulante à bras de lutte contre l’incendie (1830).
  1. Pompe qui permet de surélever un liquide en utilisant la pression et non l’aspiration.
    • La pompe foulante se distingue de l’aspirante en ce que le corps de pompe, la soupape et le piston sont immergés dans le puisard, et l’eau monte par le refoulement le long d’un tuyau placé au-dessus de tous ces objets, et cette eau peut parvenir à une hauteur indéterminée. — (Giuseppe Antonio Borgnis, Dictionnaire de mécanique appliquée aux arts, Bachelier, Paris, 1823, page 209)
    • Les veines musculaires du mollet jouent un rôle de pompe aspirante du réseau veineux superficiel et de pompe foulante du réseau veineux profond. — (Albert-Adrien Ramelet & al., Phlébologie, Masson, 2006, page 59)
      (modifier)
19 pie rouge de Norvège — Locution nominale \pi ʁuʒ də nɔʁ.vɛʒ\
Une pie rouge de Norvège.
  1. Population laitière de grands taurins, originaires de Norvège, à cornes courtes et à robe pie rouge ou noire.
    (modifier)
20 açaï — Nom commun \a.saj\
Des açaïs (sens 2).
  1. (Botanique) Espèce de palmier d’Amérique du Sud produisant des baies sombres.
  2. Fruit de ce palmier, rouge pourpre tirant sur le violet, il évoque la myrtille ou le cassis par son aspect et sa taille, le chocolat par son goût.
    (modifier)
21 cezve — Nom commun \dʒɛz.ve\
Café versé depuis un cezve.
  1. (Cuisine) En Turquie, petite casserole dans laquelle sont préparées des décoctions de café turc.
    • Le récipient typique en laiton et en cuivre, dénommé le cezve, est indispensable. On verse de l’eau dans celui-ci, ainsi que le sucre. On met à bouillir puis on ajoute hors du feu une mouture de café très fine. On porte alors le café à ébullition deux fois de suite. — (RTBF TENDANCE avec AFP, « Découvrez les spécialités de café dans le monde : Athènes, Kyoto, Liban…  », RTBF.be, 2 octobre 2020.)
      (modifier)
22 piano de chats — Locution nominale \pja.no də ʃa\
Un piano de chats (1883).
  1. (Musique) Instrument de musique hypothétique constitué d’une série de boîtes comportant des chats qui miaulent lorsque leur queue est pincée par un mécanisme.
    • Le P. Kircher, dont les œuvres scientifiques traitent de tous les sujets, et forment une véritable encyclopédie au dix-septième siècle, raconte quelque part qu'un singulier musicien-forain de son temps avait construit un piano de chats.
      L'instrument était formé de chats dont les voix étaient choisies de manière à donner des notes distinctes ; les queues des animaux étaient saisies entre deux pinces que des marteaux faisaient agir ; […].
      — (« Vieilles estampes », dans La nature : revue des sciences et de leurs applications aux arts et à l'industrie, 1892, vol. 20, part. 1, page 83)
      (modifier)
23 ymer — Nom commun \i.mɛʁ\
Un ymer servi dans un restaurant.
  1. Sorte de fromage blanc danois un peu acidulé.
    • À la danoise : pain de seigle aux grains entiers, pain d’épice, gâteaux secs, sandwiches aux crudités, confiture, fromage et le traditionnel ymer, un fromage blanc liquide (ou du yaourt) sucré et recouvert de chapelure de pain noir. — (site www.pharmacie-principale.ch)


(modifier)

24 baeckeoffe — Nom commun \ba.keof\
Un baeckeoffe.
  1. (Cuisine) Plat alsacien composé généralement de trois viandes différentes (porc, mouton et bœuf), de pommes de terre et d’oignons, le tout arrosé de vin blanc et cuit au four dans un plat traditionnel spécial pour cet usage.
    • Le baeckeoffe (qu’on écrit aussi baeckeofe) est un plat traditionnel alsacien. Il se compose de viandes diverses (agneau, porc, bœuf) marinées au vin blanc et cuites longuement en terrine avec des tranches de pommes de terre. — (Guillaume Grammont, Tests express - Géographie de la France, Pocket, 2011)
      (modifier)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)
31 (créer)

Novembre[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 (créer)
02 (créer)
03 (créer)
04 ondamania — nom commun masculin \ɔ̃.da.ma.nja\
Un ondamania.
  1. Ressort en plastique ou en métal.
    • Et aujourd’hui nous avons notamment au programme, un homme qui maîtrise à merveille l’ondamania ! Vous allez voir, c’est assez bluffant. — (Elsa, « Cet homme a un incroyable talent ! », Tribunal du net, 10 octobre 2017.)


(modifier)

05 (créer)
06 (créer)
07 (créer)
08 (créer)
09 (créer)
10 (créer)
11 (créer)
12 (créer)
13 (créer)
14 (créer)
15 (créer)
16 (créer)
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 (créer)
21 (créer)
22 (créer)
23 (créer)
24 (créer)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)

Décembre[modifier le wikicode]

Date Aperçu
01 (créer)
02 (créer)
03 (créer)
04 (créer)
05 (créer)
06 (créer)
07 (créer)
08 (créer)
09 (créer)
10 (créer)
11 (créer)
12 (créer)
13 (créer)
14 (créer)
15 (créer)
16 (créer)
17 (créer)
18 (créer)
19 (créer)
20 (créer)
21 (créer)
22 (créer)
23 (créer)
24 (créer)
25 (créer)
26 (créer)
27 (créer)
28 (créer)
29 (créer)
30 (créer)
31 (créer)