balladurisation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
balladurisation balladurisations
\ba.la.dy.ʁi.za.sjɔ̃\

balladurisation \ba.la.dy.ʁi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (France) (Politique) Fait de converger vers Édouard Balladur et sa politique.
    • Pour lui, cette supposée balladurisation n'était qu'« un soupçon farfelu » ! Pour défendre l'honneur du service politique du premier média de France, il invoque deux arguments. — (Marie Bernard, Claire Chazal, une passion française, Éditions Du Moment, 2014)
    • La France est en pleine balladurisation. Autour de Jacques Chirac seuls sont restés les fidèles d'entre les fidèles. Sa fille, Claude, Maurice Ulrich, Jean-Pierre Denis, Christine Albanel. — (Anne Fulda , François Baroin, Le faux discret, Jean-Claude Lattès, 2012)
  2. (France) (Politique) (Péjoratif) Résultat de l'action politique d'Édouard Balladur
    • A la fin de l'année 1987, la Commission des opérations de Bourse évaluait le coût de ces « balladurisations » à un peu plus de 6 milliards de francs, compte tenu des frais annexes. Oui : « balladurisations », parce que les privatisations opérées entre 1986 et 1988 non seulement n'ont pas aidé à la modernisation de l'économie, mais étaient dépourvues de critères bien objectifs et étaient inspirées par un esprit assez partisan. — (Assemblée nationale, 1re séance du 30 juin 1993, dans le Journal officiel de la République française du 1er juillet 1993, p. 2784)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]