bizarrerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Bizarrerie

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé de bizarre et du suffixe -erie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bizarrerie bizarreries
\bi.zaʁ.ʁi\
ou \bi.za.ʁə.ʁi\

bizarrerie \bi.zaʁ.ʁi\ ou \bi.za.ʁə.ʁi\ féminin

  1. Caractère de ce qui est bizarre.
    • Gardez-vous donc bien d’imiter le vulgaire, qui met la Fortune au nombre des dieux ; la bizarrerie de sa conduite l’éloigne entièrement du caractère de la divinité […] (Épicure, Lettre à Ménécée, traduction de Jacques Georges Chauffepié, 1840)
    • Chenillette (Scorpiurus), Queue de scorpion, Vermiculaire, Chenille muriquée, Scorpionne. Petites plantes annuelles, herbacées, voisines des Luzernes (Medicago), que l’on sème sur place terreautée, et que l’on cultive pour la bizarrerie de leurs fruits, qui sont hérissés, écailleux, sillonnés, et imitent parfaitement une chenille, quelquefois un limaçon ou un ver. On les met dans la salade pour surprendre les personnes qui ne connaissent pas ces singulières plantes. Les graines sont très difficiles à extraire des gousses ; il faut déchirer celles-ci pour parvenir à extraire celles-là. (Victor Paquet, Traité complet de la culture ordinaire et forcée des plantes potagères dans les 86 départements de la France, Garnier Frères, Libraires, Paris, 1846)
    • […] et, par une bizarrerie quelquefois observée, le météore était paré de toutes les couleurs du prisme, entre lesquelles le rouge s’accusait plus nettement. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (En particulier) Humeur bizarre ; extravagance.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]