bleu cerise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’époque où Napoléon III voulut imposer le port du pantalon garance dans les armées françaises. Cela provoqua un mécontentement au sein des chasseurs à pied, d’où l’interdiction de parler de rouge depuis cette époque.

Locution nominale[modifier]

bleu cerise \blø sə.ʁiz\ invariable

  1. (Vocabulaire des bataillons de chasseurs à pied ou alpins) Rouge.
    • Chez les chasseurs alpins, où le mot rouge est tabou, on emploie à la place l'expression « bleu cerise ». (Frank Lanot, Une balle de colt derrière l'oreille, Le Passeur éditeur, 2016, chap. 41)
    • — Quelle couleur la moto ?
      Bleu cerise, répondit Julien sans hésiter.
      Bleu cerise ? Mais ça n'existe pas ! émit Sandrine.
      Un gendarme la renseigna.
      — C'est le rouge. Les chasseurs alpins ne prononcent jamais le mot rouge. Ça date de l'époque de Napoléon III qui voulait que les soldats portent le pantalon garance. Rouge si vous préférez. Vous imaginez les bidasses en rouge sur la neige ? C'est devenu depuis une tradition. Ils ne prononcent plus ce mot sauf pour évoquer les lèvres d'une femme, notre drapeau et la Légion d'honneur.
      (Laurent Pocry, Pour la peau d'un chamois, Janzé : Coëtquen Editions, 2016, p. 45)
Note[modifier]
Les chasseurs à pied et alpins n’utilisent pas le mot « rouge » pour désigner cette couleur, excepté pour désigner la couleur des lèvres de la femme aimée, la légion d’honneur, la fourragère de la légion d'honneur dite « la rouge », ainsi que le drapeau français.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : chasseurs alpins, sous licence CC-BY-SA.