bluterie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de bluter avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bluterie bluteries
\bly.tʁi\

bluterie \bly.tʁi\ féminin

  1. (Boulangerie) Lieu où l’on blute la farine.
    • Les bluteries à brosses sont brutales, elles produisent des sons fins qui restent mélangés à la farine. La brosse pousse la boulange contre la toile tamisante ; l’action est forcée. Cet appareil tend à disparaître. Les bluteries centrifuges ont un batteur à l’intérieur ; ce batteur à ailettes projette la boulange sur toute la surface tamisante. Il y a évidemment beaucoup moins de perte de surface travaillante, ce qui permet de réduire les dimensions des bluteries. On a gagné un travail rapide, mais le blutage est encore forcé. Les bluteries centrifuges ont été très perfectionnées pour rendre le travail aussi doux que possible. On a rendu les ailettes légères, le mouvement a été précipité, on a fait tourner l’enveloppe tamisante ; les palettes ont été inclinées pour ne pas projeter la boulange normalement à la toile ; par une vitesse mise en rapport avec celle de la bluterie, la projection de la boulange est faite tangentiellement à celle-ci. — (A. Béthouart, « Matériel et procédés de la meunerie », in Rapports du jury international [de l’Exposition universelle internationale de 1889], volume 6, partie 2, Imprimerie nationale, Paris, 1891)
    • Les farines provenant de cette bluterie sont dites bâtardes dans le commerce; dans la mouture militaire, on les appelle farines rouges et on les remout avec les gruaux bis. — (Eugène Alphonse Delaperrierre, L’armée française: Administration, Volume 1, 1902)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]