bucklandite

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1824) Nom donné par Armand (Abraham) Lévy en l’honneur du professeur William Buckland d’Oxford [1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bucklandite bucklandites
\bɔk.lɑ̃.dit\

bucklandite \bɔk.lɑ̃.dit\ féminin

  1. (Minéralogie) (Désuet) Variété d’allanite (épidote).
    • Les formes de la bucklandite, décrites ici, peuvent se dériver de la même forme primitive que les cristaux d’épidote. — (Armand (Abraham) Lévy, John Henry Heuland, Description d’une collection de minéraux, formée par M. Henri Heuland, 1838)
    • Bucklandite. — M. Lévy a donné ce nom à de petits cristaux d’un brun noirâtre (fig. 47, pl. 153) qui accompagnent l’amphibole et la parenthine à Arendal en Norwège […] — (Armand Dufrénoy, Traité de minéralogie, tome 3, Carilian-Goeury et Vor Dalmont, Paris, 1847, p. 296)
    • La comparaison des cristaux établit donc une identité entre la bucklandite d’Arendal, du lac de Laach et de l’épidote. Des cristaux récemment découverts à Achmatowsk, et que M. Kokscharow a fait connaître, complètent cette identité cristallographique. L’analyse qui en a été faite par [Rudolph] Hermann confirme ce rapprochement. La bucklandite d’Achmatowsk est en cristaux noirs […] — (Armand Dufrénoy, Traité de minéralogie, tome 3, 1856, deuxième édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée, p. 634)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] :
    • "At the suggestion of Mr. [John Henry] Heuland, I propose to give the name of Bucklandite (in honour of the celebrated Professor of Oxford), to a mineral substance, the crystallographical characters of which I find to differ from any hitherto described." — (Armand (Abraham) Lévy, "Account of a new Mineral Substance", Annals of Philosophy, nouvelle série, vol. VII, janvier 1824, p. 134–136)
    • « 19. De la bucklandite ; par M. Levy. (Ann. of Philosophy, 1824) En examinant différens échantillons de pyroxène, M. Levy a trouvé qu’un minéral classé sous ce nom, venant de la mine de Neskiel, près Arendal en Norwége, était une substance nouvelle. […] M. Levy a donné à cette nouvelle substance le nom de bucklandite, en l’honneur du célèbre professeur Buckland. » — (« Analyses de substances minérales », Annales des mines, tome IX, Paris, 1824)