carillonneur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Déverbal de carillonner, avec -eur.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
carillonneur carillonneurs
\ka.ʁi.jɔ.nœʁ\

carillonneur \ka.ʁi.jɔ.nœʁ\ masculin (pour une femme on dit : carillonneuse)

  1. Celui qui carillonne.
    • Les cloches de la Pentecôte sonnèrent à grande volée dès neuf heures et demie du matin, et Diane, qui avait oublié de faire prévenir le carillonneur, s’éveilla pour la seconde fois. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • Maudit sois-tu carillonneur
      Que Dieu créa pour mon malheur
      Dès le point du jour, à la cloche,
      Il s’accroche,
      Et le soir encore,
      Carillonne plus fort !
      Quand sonnera-t-on la mort du sonneur ?
      — (Comptine anonyme, Maudit sois-tu, carillonneur)
    • Par là passait juste à point le curé de Condé, avec ses deux vicaires, ses chantres […] le carillonneur ; pépère Vilain, l’organiste […] — (Charles Deulin, « Les Trentes-Six Rencontres de Jean du Gogué », in Cambrinus et autres Contes, XIXe siècle)
  2. Celui qui dénonce des situations intolérables.
    • L’un entreprend de ressusciter la vocation européenne d’un État fondateur qui, jamais, n’a affiché autant de scepticisme. Il s’appelle Sammy Van Tuyll Van Serooskerken et dirige la liste « Europe démocratique ». L’autre est ce que la langue néerlandaise baptise un « carillonneur », celui qui tente d’éveiller ses concitoyens à un problème, la corruption en l’occurrence. — (Jean-Pierre Stroobants, Le « carillonneur » Van Buitenen chamboule le jeu aux Pays-Bas, Le Monde, 8 juin 2004)
    • Sans carillonneurs, pas de démocratie.

Synonymes[modifier le wikicode]

celui qui carillone

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]