créolitude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Ce terme est dérivé de « créole », avec le suffixe « -itude », comme dans « négritude ». Il a été créé par Jonas Rano et apparaît en 1997 dans Créolitude [Silences et cicatrices pour seuls témoins], L’Harmattan.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
créolitude créolitudes
\kʁe.ɔ.li.tyd\

créolitude \kʁe.ɔ.li.tyd\ féminin

  1. Ensemble de ce qui identifie et caractérise une culture afro-créole.
    • Épistémologiquement, la « créolitude », est un concept qui renvoie à la « constitution des connaissances valables » du monde afro-créole. Elle se propose de faire l’état des lieux et de considérer les valeurs culturelles du monde afro-créole. Créolitude, ne concerne pas que « les langues créoles » mais porte également à penser la relation théorique entre le langage et les sociétés créoles. — (DANIEL JONAS RANO : « Je définis la créolitude comme « identité et spécificités d’une culture afro-créole », courrierdesafriques.net, 2016)
    • Cette œuvre repose essentiellement sur cinq notions fortes : Négritude, Antillanité, Créolité, Créolitude et Identité ; elle va droit à l’idée que la créolitude se veut comme le terme montrant la prise de conscience de l’imperfection de la Négritude, de l’Antillanité et de la Créolité. — (Georges Ngal, Préface de Créolitude [Silences et cicatrices pour seuls témoins], L’Harmattan, 1997)
    • En leur combat identitaire, comme un baume sur les humiliations ancestrales, ces Français comme les autres cherchent la "créolitude", mélange réconcilié d'une négritude rebelle et d'une créolité paisible. — (Christophe Barbier, Créolitude, éditorial de L’Express, 18 février 2009.)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]