créolitude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Ce terme est dérivé de « créole », avec le suffixe « -itude », comme dans « négritude ». Il a été créé par Jonas Rano et apparaît en 1997 dans Créolitude [Silences et cicatrices pour seuls témoins], L’Harmattan.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
créolitude créolitudes
\kʁe.ɔ.li.tyd\

créolitude \kʁe.ɔ.li.tyd\ féminin

  1. Ensemble de ce qui identifie et caractérise une culture afro-créole.
    • Épistémologiquement, la « créolitude », est un concept qui renvoie à la « constitution des connaissances valables » du monde afro-créole. Elle se propose de faire l’état des lieux et de considérer les valeurs culturelles du monde afro-créole. Créolitude, ne concerne pas que « les langues créoles » mais porte également à penser la relation théorique entre le langage et les sociétés créoles. (DANIEL JONAS RANO : « Je définis la créolitude comme « identité et spécificités d’une culture afro-créole », courrierdesafriques.net, 2016)
    • Cette œuvre repose essentiellement sur cinq notions fortes : Négritude, Antillanité, Créolité, Créolitude et Identité ; elle va droit à l’idée que la créolitude se veut comme le terme montrant la prise de conscience de l’imperfection de la Négritude, de l’Antillanité et de la Créolité. (Georges Ngal, Préface de Créolitude [Silences et cicatrices pour seuls témoins], L’Harmattan, 1997)
    • En leur combat identitaire, comme un baume sur les humiliations ancestrales, ces Français comme les autres cherchent la "créolitude", mélange réconcilié d'une négritude rebelle et d'une créolité paisible. (Christophe Barbier, Créolitude, éditorial de L’Express, 18 février 2009.)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]