cynégétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien κυνηγέτικος, kunêgétikos (« de chasse, de chasseur »), de κυνηγέτης, kynegetes (« chasseur »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
cynégétique cynégétiques
\si.ne.ʒe.tik\

cynégétique \si.ne.ʒe.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a rapport à la chasse, aux chiens.
    • Paulina Barnett et sa fidèle Magde suivaient ces chasses avec un intérêt marqué. Thomas Black affectait, au contraire, de se désintéresser absolument de tout exercice cynégétique. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les perdreaux, innocentes victimes de ce progrès, n’ont pas résisté à cette levée en masse, à cette manière de service cynégétique obligatoire, et les plaines en sont dépeuplées. (Pierre-Henri Simon, Les Valentin, 1931)
    • Les roselières et leurs espaces attenants constituent des sites de production de ressources halieutiques et cynégétiques : […]. (Céline Le Barz, Marc Michas & Carol Fouque, Les Roselières en France métropolitaine : premier inventaire (1998-2008), Faune sauvage n° 283/janvier 2009)

Quasi-synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
cynégétique cynégétiques
\si.ne.ʒe.tik\

cynégétique \si.ne.ʒe.tik\ féminin

  1. Art de la chasse ; art de chasser.
    • Dans la 3e Néméenne, il évoque la rapidité d'Achille à la chasse, sans toutefois attribuer expressément à Chiron l'enseignement de la cynégétique comme le fait le pseudo-Xénophon, […]. (Jacques Schwartz, Pseudo-Hesiodeia, Leiden : E.-J. Brill, 1960, p.235)
    • Dans un pays et à une époque de bouleversemens universels, à côté des dynasties croulantes et des doctrines sociales chaque jour ébranlées , la cynégétique elle seule a gardé ses anciennes formules , ses mœurs, ses costumes, […]. (Le Journal des Chasseurs au New-Monthly Magazine, dans le Journal des chasseurs, février 1841, Paris : Ed. Proux, p.154)

Quasi-synonymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]