décoloré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : décolore

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du participe passé de décolorer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin décoloré
\de.kɔ.lɔ.ʁe\

décolorés
\de.kɔ.lɔ.ʁe\
Féminin décolorée
\de.kɔ.lɔ.ʁe\
décolorées
\de.kɔ.lɔ.ʁe\

décoloré

  1. Qui a perdu sa couleur d’origine (en parlant des vêtements, des cheveux…).
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 57)
    • À cause de l’eau de javel, mon tee-shirt est complètement décoloré.
  2. (Par métonymie) Qui a décoloré ses cheveux.
    • Mon agent reçoit déjà des dizaines d’appels de pouffiasses décolorées qui veulent en découdre. — (Journal 20 minutes, n° 896, 31 janvier 2006)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe décolorer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
décoloré

décoloré \de.kɔ.lɔ.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de décolorer.
    • En résumé, ce procédé est caractérisé par le traitement, dans un appareil cristalliseur-malaxeur en communication avec la pompe à vide et pouvant être chauffé ou refroidi à volonté, du sirop dilué à 20 0/0 d’eau, chauffé à 103-105°, désécumé, puis décoloré, soit par l’hydrocarbonate de zinc ou toute autre matière appropriée, filtré à chaud et maintenu à la température de 103-105°, que l’on abaisse plus ou moins lentement jusqu’à 50-55° dans ledit cristalliseur-malaxeur : la grosseur du grain pouvant être réglée par la vitesse de refroidissement. — (La Sucrerie indigène et coloniale, 1904, volume 63, page 629)

Prononciation[modifier le wikicode]