dendrophore

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin dendrophorus, doublet du grec signifiant « porteur d’arbre ».
Composé de dendro- et de -phore.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dendrophore dendrophores
\dɑ̃.dʁo.fɔʁ\

dendrophore \dɑ̃.dʁo.fɔʁ\ masculin

  1. (Antiquité) Menuisier, charpentier, ouvrier chargé d’acheminer les troncs d’arbres vers les chantiers.
    • Le bardage des grumes s'effectue par flottage, par le travail des hommes - le bas-relief des dendrophores de Bordeaux en offre une image éloquente - et sans doute aussi par la traction animale. — (Gérard Coulon, Les Gallo-romains, in « Les métiers du bois », Armand Colin 1990.)
  2. Dans la religion antique, les dendrophores étaient les prêtres liés au culte de Cybèle et d’Attis, chargés de porter solennellement un pin coupé représentant le corps d’Attis après sa mort.
    • Valence ne nous a laissé que deux inscriptions peu intéressantes : l’une mentionnant un pontifex perpetuus, l’autre un collège de dendrophores ou charpentiers. — (Charles Lenthéric, Le Rhône, histoire d’un fleuve, Plon, 1892, t. II, p. 103)
  3. Personne qui porte des arbres lors d'une dendrophorie.[1]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Claude-Marie Gattel, Dictionnaire universel de la langue française, 5e éd., 1837