en avoir pour son argent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

→ voir avoir et argent.

Locution verbale [modifier le wikicode]

en avoir pour son argent

  1. (Vieilli) Avoir quelque chose en abondance.
    • Il est vrai que l’on avait du bruit pour son argent : les postillons faisaient claquer leurs fouets, les chevaux secouaient des grappes de grelots, arrachaient du pavé des milliers d’étincelles, les roues grondaient comme le tonnerre, on était cahoté, jeté d’un angle à l’autre, agité comme dans un van. — (Théophile Gautier, Zigzags, 1845)
    • Le souper fut bien servi et servi chaud, quoique ma tante eût son appartement à l’étage le plus élevé de l’hôtel, soit qu’elle voulût avoir le plus d’escalier de pierre possible pour son argent, soit pour se trouver plus près de l’issue pratiquée sur les toits […]. — (Charles Dickens, David Copperfield, 1851, traduction par Amédée Pichot)
  2. Être satisfait de ce qu’on a obtenu pour le prix qu’on y a mis.
    • M. le comte avait besoin d’une intimité de ce genre : il lui fallait de la passion, de la jalousie, de la colère. Il en eut à souhait pour son argent, et je le vis en passe de se ruiner. — (George Sand, Flamarande, 1875)
    • Un volume, roman ou drame, valait sept francs cinquante centimes, et je vous assure que, au point de vue matériel de la lecture, on n’en avait pas souvent pour son argent. On dévorait le volume en moins d’une heure ! — (Augustin Challamel, Souvenirs d’un hugolâtre, 1885)
    • Au prix de 6 € en préinscription et 8 € sur place, le coureur en a pour son argent ! — (Charlotte Follana, « Villeneuve-le-Roi : ce dimanche, c’est course à pied pour tout le monde ! » sur Le Parisien.fr, 16 mars 2018. Consulté le 30 mars 2018)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]