exagération

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin exaggeratio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
exagération exagérations
\ɛɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\
ou \eɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\

exagération \ɛɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\ ou \eɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’exagérer ou résultat de cette action.
    • Ils donnèrent ces détails avec toute l’exagération à laquelle se livrent en général les esprits vulgaires, lorsqu’ils ont été fortement impressionnés par quelque événement extraordinaire, […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] ; flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, […], viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. — (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, T. 1, 1868, p. 18)
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Il n’y a aucune exagération à alléguer que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les populations se trouvaient approvisionnées plus qu’à leur suffisance, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 407 de l’éd. de 1921)

Traductions[modifier]

Références[modifier]