glyptothèque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Du grec ancien γλυπτός, gluptós (« gravé ») et θήκη, thêkê (« boite, thèque »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
glyptothèque glyptothèques
\ɡlip.tɔ.tɛk\
Glyptothèque de Munich.

glyptothèque \ɡlip.tɔ.tɛk\ féminin

  1. (Sculpture) Musée de pierres gravées ou de sculptures.
    • La glyptothèque de Munich à été fondée à la demande du roi Louis 1er.
    • A Munich d’abord, apparut une glyptothèque (1815) puis une galerie de peintures (1826) qui allaient faire école dans toute l’Europe et aux USA. — (Béatrice de Andia, Caroline François, Aloys Klaeylé, Les musées parisiens: histoire, architecture et décor, 2004)
  2. Collection de pierres gravées (et par extension de sculptures).

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]