gothisation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De gothiser avec le suffixe -ation.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gothisation gothisations
\ɡɔ.ti.za.sjɔ̃\

gothisation \ɡɔ.ti.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Processus d'acculturation aux cultures gothes.
    • Bruno Stäblein a attiré l'attention sur le fait que la notation lorraine a également connu un processus de gothisation. La différence entre les deux, souvent subtile, réside dans l'utilisation du punctum : exclusive en écriture lorraine (sous forme d'un losange), simultanée avec la virga en Allemagne. — (Belgisch tijdschrift voor Muziekwetenschap, N.V. de Nederlandsche Boekhandel, 1990, vol. 44, p. 51)
    • La gothisation de l'Europe occidentale est en cours de réalisation. Les peuples catholiques des Gaules n'ont plus qu'un seul recours, celui de leurs évêques et ils se pressent autour d'eux, mi-saints, mi-héros qui assurent leur survie jusque dans les combats militaires. — (Renée Mussot-Goulard, Clovis, Presses Universitaires de France, 1997, p. 33)
  2. (Architecture) Action de donner un aspect gothique un édifice religieux (église, cathédrale, abbaye, etc.), ou résultat de cette action.
    • En réalité, ces réalisations ne pouvaient pas se prévaloir du pur style gothique : y manquaient les formes ogivales au portail et aux fenêtres. Leur « gothisation » est tardive : elle date du XVIe siècle. — (Histoire religieuse de la Pologne, dirigé par Jerzy Kłoczowski, traduit par Karolina T. Michel, Le Centurion, 1987, p. 168)
    • La gothisation n'est guère apparente malgré l'utilisation partielle des ogives. — (Cîteaux, commentarii cistercienses, Abbaye des trappistes de Westmalle/éd. A. Achel, 1996, vol. 47, p. 219)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]