happeur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De happer.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin happeur
\a.pœʁ\
happeurs
\a.pœʁ\
Féminin happeuse
\a.pøz\
happeuses
\a.pøz\

happeur (h aspiré) \a.pœʁ\

  1. Qui happe.
    • L'ensemble de ces pseudo-vérités, happeuses de cervelles faibles, M. Marcello-Fabri le compare à une gigantesque barre aimantée attirant les humaines limailles ; çà et là quelques atomes tentent de résister au courant magnétique, mais au prix de quels efforts. (Les cahiers idéalistes, 1922, n° 5-8, p. 49)
    • Et déjà ce qui flottait s'engloutit. Le flot happeur absorbe les traces du désastre. D'ici quelques heures, il ne restera rien de la tragédie, seulement des photos dans la presse, […]. (Frédéric Dard, San Antonio : Circulez ! Y'a rien à voir, éd. Fleuve noir, 1987)
    • Seul répond un clapotis léger, en bas du chemin, signalant le saut d'un poisson happeur de moustique ou le plongeon d'un crapaud insomniaque. (Pierre Stolze, Comme un cadavre..., Éditions Armada, 2012)
    • Les vaches, habituées aux ventouses happeuses des trayeuses, ruent des quatre sabots, envoyant balader dans les pailles noires les casseroles à lait parce que les doigts n'ont plus le tact, la manière, la caresse adéquate aux sollicitations du pis. (Marius Noguès, Terre des Hêtres, en Gascogne, Éditions Cheminements, 2002, p. 264)

Traductions[modifier]

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin happeur
\a.pœʁ\
happeurs
\a.pœʁ\
Féminin happeuse
\a.pøz\
happeuses
\a.pøz\

happeur (h aspiré) \a.pœʁ\ masculin

  1. Celui qui happe.
    • Que leur répondre , si ce n'est que c'est l'une des beautés incomparables de la constitution française , d'avoir chargé le monarque patriote et chef des conspirateurs, d'être le happeur constitutionnel de ses chers complices. (Marat, dit l'Ami du peuple, Society for Reproduction of Rare Books, 1967, p. 162)
    • Célestin Damour n'était pas homme à parlementer indéfiniment avec sa conscience. L'occasion s'offrait de gagner une somme qui lui semblait énorme, à lui, le récidiviste de la rue, le happeur de bibelots aux étalages, il tâcherait d'en profiter. (Jules Mary, La revanche de Roger-la-Honte, vol.2, Paris : chez Jules Rouff, 1889, Bibebook 2015, p. 181)
    • De là l'importance décorative donnée dans les églises baroques à la chaire, aux confessionnaux et à l'autel que surmonte un baldaquin. L'Église n'est plus comme au Moyen Age une sublimation de la Cité : elle est devenue un engin spécialisé du salut, une happeuse d'âmes. (Paul Claudel, L’œil écoute: La peinture hollandaise, la peinture espagnole, écrits sur l'art, Gallimard, 1964, p. 198)

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
happeur happeurs
\a.pœʁ\

happeur (h aspiré) \a.pœʁ\ masculin

  1. (Technique) Appareil destiné à happer.
    • Afin que le tube ne présente aucune résistance, et que les happeurs, que nous décrirons plus loin, puissent extraire facilement le mandrin de l'intérieur du tube, nous augmentons le diamètre intérieur de celui-ci, […]. (« Brevet d'invention de quinze ans en date du 13 juillet 1852, au sieur Duméry, à Paris, pour de nouveaux moyens de fabrication des tubes et tuyaux sans soudure en métal de toute nature », dans Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention, Paris : Imprimerie impériale, 1858, vol. 28, p. 79)
    • Le fonctionnement de cet appareil, que M. Sabatier désigne sous le nom de happeur lingual, est basé sur le principe du vide. Il se compose essentiellement d'une petite cupule en ébonite, ayant un peu la forme du fourneau d'une pipe en terre cuite; cette cupule, dans laquelle on loge la pointe de la langue, est pourvue, sur le pourtour de son ouverture, d'un léger rebord a renversement intérieur, qui favorise la fixation de l'organe. (Mémoires et comptes rendus de la Société des sciences médicales de Lyon, éd. Maloine, 1895, vol. 34-35, p. 159)

Traductions[modifier]

Nom commun 3[modifier]

Singulier Pluriel
happeur happeurs
\a.pœʁ\

happeur (h aspiré) \a.pœʁ\ masculin

  1. Sorte de biblorhapte.
    • « M. Hemmerling (W.), Rue de la Braie, 20, à Bruxelles» Outillage, machines-outils, classeurs, happeurs, sous-mains automatiques. (Exposition universelle internationale de 1900 à Paris : Section Belge, Catalogue officiel, 1900, p. 362)
    • Benjamin prit place dans la bulle, à côté du pilote, ajusta son casque de vol et régla le laryngophone, pendant que le second maître, un happeur gainé de plastique transparent à la main, finissait d'égrener sa check-list avant le départ. (Jean-Hubert Levame, Putsch: Algérie, 22 avril 1961 : récit, Éditions Heimdal, 1997, p. 97)

Traductions[modifier]

Références[modifier]