impassibilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin impassibilitas ; voir impassible.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
impassibilité impassibilités
\ɛ̃.pa.si.bi.li.te\

impassibilité \ɛ̃.pa.si.bi.li.te\ féminin

  1. (Théologie) Qualité d'une entité qui de par sa nature surnaturelle, n'éprouve aucune souffrance.
    • L'impassibilité des corps glorieux (des anges, des trônes, des dominations, etc.), des trépassés.
    • La raison <ne veut> pas du tout ôter ni déraciner la passion, par ce qu'il n'est ni possible, ni utile, ains seulement lui trace et limite quelques bornes, et lui établit quelque ordre, faisant en sorte que les vertus morales ne sont pas impassibilités, mais plutôt règlements et modérations des passions et affections de notre âme, ce qu'elle fait par le moyen de la prudence, laquelle réduit la puissance de la partie sensuelle et passible à une habitude honnête et louable. — (Plutarque, De la vertu morale, trad. Amyot, éd. 1587 – orth. modernisée)
    • La sécurité, l'indolence, l'impassibilité, la privation des maux de cette vie, que nous achetons au prix de la mort, ne nous apporte aucune commodité. Pour néant évite la guerre, celui qui ne peut jouir de la paix, et pour néant fuit la peine qui n'a de quoi savourer le repos. — (Montaigne, Essais , II, 3 – Coutumes de l'île de Céa, 1595)
  2. (Sens courant) Attitude de l'homme maître de soi, du sage qui ne laisse pas paraître ses émotions ni sa souffrance.
    • Qui ne peut atteindre à cette noble impassibilité Stoïque, qu'il se sauve au giron de cette mienne stupidité populaire. Ce que ceux-là faisaient par vertu, je me duits à le faire [il me convient de le faire] par complexion. La moyenne région loge les tempêtes; les deux extrêmes, des hommes philosophes et des hommes ruraux, concurrent en tranquillité et en bon heur. — (Montaigne, Essais , III, 10 – De ménager sa volonté, 1595)
    • L'impassibilité face à sa propre souffrance est une marque de grandeur de caractère ; mais l'impassibilité devant la douleur d'autrui est une preuve de manque d'humanité. — (La Bruyère , Les Caractères, 1688)
    • Le personnage étranger se dérangeait de son impassibilité. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
    • Milady regarda quelque temps avec une terreur croissante ce visage pâle encadré de cheveux et de favoris noirs, dont la seule expression était une impassibilité glacée, puis tout à coup : « Oh! non, non, dit-elle en se levant et en reculant jusqu'au mur; non, non, c'est une apparition infernale ! ce n'est pas lui ! à moi ! à moi ! » s'écria-t-elle d'une voix rauque en se retournant vers la muraille, comme si elle eût pu s'y ouvrir un passage avec ses mains. — (Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Je n'ai jamais eu tant envie de battre un homme, lui ou l'interprète, peu m'importait. J'aurais voulu qu'ils se missent en colère, qu'ils me dissent des injures ou qu'ils me montrassent le poing, car c'était leur impassibilité qui me rendait fou. — (Jacques Boucher de Perthes, Voyage a Constantinople par l'Italie, la Sicile et la Grèce, 1855, vol.2, chap.68, p.494)
    • Elle assista à tous les apprêts du mariage avec une impassibilité qui la surprenait elle-même. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Pour celui-là, pour ceux-là, il déposait le masque d'impassibilité qu'il avait l'habitude de revêtir, aux fins de dissimuler, obéissant à une pudeur qui était part de sa nature, l'étendue de sa sensibilité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]