kren-douar

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de kren (« tremblement ») et de douar (« terre »).

Nom commun [modifier le wikicode]

kren-douar \kren ˈduː.ar\ masculin (pluriel krenoù-douar, krenioù-douar)

  1. Tremblement de terre.
    • Tud zo o doa gwelet ul liamm etre kren-douar ar Gemene hag hani Lisboa a oa arriuet er memes mare. — (Savadurioù ar Gemene in Ya !, niv. 417, 5 Even 2013, p. 8)
      Certains ont vu un lien entre le tremblement de terre de Guémené-sur-Scorff et celui de Lisbonne qui s’était prosuit à la même époque.
    • D’ar 26 a viz Kerzu 2004 e oa bet ur cʼhren-douar er mor tro Enez Sumatra hag en doa savet ur wagenn bras-divent, un tsunami e-giz ma vez lâret e japaneg. — (Tsunami en Azia : ur gwallzarvoud naturel ?, Bremaik, niv. 38, 10 a viz Genver 2005)
      Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre se produisit en mer vers l'Île de Sumatra et qui créa une vague énorme, un tsunami comme on dit en japonais.
    • Rak sevel a raio broad a-enep broad, ha rouantelezh enep rouantelezh. Krenioù-douar a vo amañ hag aze, naonegezhioù, kement-se a vo penn-kentañ ar gwentroù. — (Ar Pevar Aviel, traduit sous la direction de Maodez Glanndour, Al Liamm, 1982, p. 120)
      Car une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume. Il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines, ce sera le commencement des douleurs.