laisser-aller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : laisser aller

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de laisser et de aller.

Nom commun [modifier le wikicode]

Invariable
laisser-aller
\lɛ.se.ʁ‿a.le\
(Rare)
Singulier Pluriel
laisser-aller laisser-allers
\lɛ.se.ʁ‿a.le\

laisser-aller \lɛ.se.ʁ‿a.le\ masculin, invariable

  1. Liberté de mise, de comportement ou d'attitude.
    • […] se racontant à elle-même et très haut ses tristesses avec ce laisser-aller du peuple qui a toujours une moitié de sa vie dans la rue. — (Alphonse Daudet, Arthur, dans Contes du lundi, 1873, collection Le Livre de Poche, page 166)
    • Quant à l’autre, sans doute que dans son temps il avait eu l’aimable laisser-aller de son compagnon ; [...] mais l’âge était venu, cette neige du cœur qui avait éteint sa flamme et calmé sa voix. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 60, 2012)
    • Ce que l'on sait de l’évolution de la sexualité européenne confirme l'idée d'une coupure entre classes laborieuse d'une part, petite et grande bourgeoisie d'autre part. La bourgeoisie se puritanise plus tôt que la classe ouvrière. […]. L'opposition entre le laisser-aller du prolétariat et le puritanisme névrosé des classes moyennes est l'un des lieux communs de la littérature du XIXe siècle. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 76)
    • La quiétude que nous éprouvons lorsque nous sommes seuls, cette certitude de nous-mêmes dans la sérénité de la solitude ne sont rien en comparaison du laisser-aller, laisser-venir et laisser-parler qui se vit avec l’autre, en compagnie complice… — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 348)
  2. (Péjoratif) Manque de rigueur, de soin, laxisme, négligence dans les manières, mollesse dans la conduite.
    • Il y a du laisser-aller dans ce groupe.
    • Aucun luxe, au contraire, une bonhomie spécifiquement belge, un certain laisser-aller même et, à l'encontre du Soudan anglais, des boys familiers, vêtus de blanc, qui vous souriaient de toutes leurs dents. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)

Notes[modifier le wikicode]

Le pluriel laisser-allers est rarement attesté.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]