loubavitch

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du russe Любавичи, Lyubavichi, village de l’oblast de Smolensk en Russie, d’où le mouvement loubavitch s’est développé.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin loubavitch
\lu.ba.vitʃ\
loubavitchs
\lu.ba.vitʃ\
Féminin loubavitche
\lu.ba.vitʃ\
loubavitches
\lu.ba.vitʃ\

loubavitch \lu.ba.vitʃ\ masculin ou invariable

  1. (Religion) Relatif à une des branches principales du hassidisme.
    • Cinq élèves de l’école juive loubavitch à Brunoy ont été menacés de mort sur le quai de la gare par deux passants qui ont, à plusieurs reprises, cité le nom de « Fofana » (responsable du « gang des barbares » qui avait enlevé et torturé à mort Ilan Halimi en 2006). — (« Brunoy : des élèves juifs menacés de mort », LeParisien.fr, 5 juin 2010)
    • De piscine municipale, donc normalement ouverte à tout un chacun, mais qui se trouve de fait réservée, à certaines heures, à une toute petite partie de la population : d’abord exclusivement aux femmes juives loubavitches, puis exclusivement aux hommes juifs loubavitchs. — (« Les religions menacent-elles la République ? », Le Monde des Religions, n° 3, 1er janvier 2004)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
Masculin loubavitch
\lu.ba.vitʃ\
loubavitchs
\lu.ba.vitʃ\
Féminin loubavitche
\lu.ba.vitʃ\
loubavitches
\lu.ba.vitʃ\

loubavitch \lu.ba.vitʃ\ masculin ou invariable

  1. (Religion) Membre d’une des branches principales du hassidisme.
    • Ce sont deux loubavitch (secte juive orthodoxe dont le siège est à New York) habitant le village voisin. — (« Israël, ou la guerre à distance », leFigaro.fr, 15 octobre 2007)
    • Il faut prendre garde, en outre, aux demandes de création d’écoles formulées par d’autres : juifs orthodoxes ou loubavitchs renaissants, et fondamentalistes musulmans. — (George Roche, Quelle école pour quelle citoyenneté ?, 1998)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]