méhari

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : mehari, Méhari

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1853) De l’arabe مهاري, mahari pluriel de مهرية mehria, du radical مهر Mahr' (« aïeul de la tribu des Mahra, dans le sud de l’Arabie »). (1822) meherry. (1637) el mahari[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
méhari méharis
\me.a.ʁi\
Singulier Pluriel
méhari
\me.a.ʁi\
méhara
\me.a.ʁa\

méhari \me.a.ʁi\ masculin

  1. Dromadaire de course, en pays arabe.
    • La Société des courses de Biskra vient d’inaugurer une course de méharis ou chameaux à grande vitesse. […] Cette expérience prouve le parti que l’on pourrait tirer des méharis pour organiser des colonnes volantes dans le Sud. — (Correspondance et chronique, in Revue scientifique (Revue rose), 1er semestre 1887, 3e série, numéro 12 (19 mars), 24e année (1887))
    • Taxis commençait à peine son enquête dans le harem, et déjà la jeune Reine parcourait la route, au pas allongé de son méhari. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • Trinquer ! Trinquer un grand coup avec l’autre, qui saute à bas du méhari, ruisselant de sueur ! — (Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939), VI, 1)
    • Alors on mènera au puits, dans le silence, les méhara. — (Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes (1939), VI, 5)
    • Quant au mythe fondateur des femmes, il dit que la reine Ti-n-Hinan (« Celle des tentes ») et sa servante Takama, venues du Tafilalet (Maroc) sur leur méhari blanc, auraient trouvé à leur arrivée dans l’Ahaggar un peuple primitif, les Isebaten, avec lequel elles auraient eu des filles. — (L’Express, 4 octobre 2004)
    • Ciel, mon méhari ! — (J. P. Grousset, dans Le Canard enchaîné)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Louis Marcel Devic, Dictionnaire étymologique des mots français d’origine orientale, Impr. nationale, 1876, p. 155