mésintelligence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de intelligence avec le préfixe més-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mésintelligence mésintelligences
\me.zɛ̃.te.li.ʒɑ̃s\

mésintelligence \me.zɛ̃.te.li.ʒɑ̃s\ féminin

  1. Manque d’entente, d’accord entre personnes qui ont été ou qui devraient être bien ensemble.
    • Et pour prévenir aussi par mer toute occasion qui pourrait faire naître quelque mésintelligence entre les deux parties pacifiantes, autant qu’il est possible, on a conclu et résolu que si les vaisseaux de guerre suédois, un ou plusieurs, soit qu’ils soient petits ou grands, passent dorénavant une des forteresses de Sa Majesté Czarienne, ils feront la salve de leur canon, et, ils seront d’abord ressalués de celui de la forteresse russienne ; et vice versa, si les vaisseaux de guerre russiens, un ou plusieurs, soit qu’ils soient petits ou grands, passent dorénavant une des forteresses de Sa Majesté le roi de Suède, ils feront la salve de leur canon, et ils seront d’abord ressalués de celui de la forteresse suédoise. — (Voltaire, « Histoire de la Russie sous Pierre le Grand », in Œuvres complètes de Voltaire, tome onzième, édition de Ch. Lahure et Cie, Librairie de L. Hachette et Cie, Paris, 1860)
    • Certes ! il eût été préférable qu’aucun de leurs auteurs ne fut mort ou que la division ne se fût pas mise entre les époux ; mais étant donnée cette rupture du lien conjugal par mésintelligence ou par décès, la solution la plus préjudiciable pour les enfants est celle qui leur donne pour surveillant, pour éducateur, qu’un homme seul, ou qu’une femme seule. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • Ces forces étaient accrues … par la mésintelligence de nos deux généraux, qui se disputaient la conduite de cette guerre. — (Jules Michelet, Histoire de France, tome I, A. Lacroix et Cie, Paris, 1880, p. 82)
    • Tout prince attaqué par beaucoup d’ennemis fera échouer leurs projets, s’il vient à bout par une adroite politique d’introduire la mésintelligence parmi eux. — (Machiavel, Maximes et pensées, traduction de Toussaint Guiraudet, Paris, Éditions André Silvaire, 1975)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]