mettre fin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de mettre et de fin.

Locution verbale [modifier le wikicode]

mettre fin \mɛ.tʁə fɛ̃\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de mettre)

  1. Finir ; terminer.
    • La terrible défaite de Sedan et l’invasion du territoire, en septembre 1870, mirent fin au régime impérial. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Mais généralement l’envoi de quelques troupes met fin aux troubles en peu de temps. Elles envahissent le territoire de la tribu à châtier, pillent les douars, razzient les troupeaux, détruisent les cultures, font des prisonniers et coupent des têtes, […] — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 11)
    • J’aimais à relire la vie des flibustiers, […], maîtres de ces parages au XVIIe et au XVIIIe siècle, avant que l’entente franco-anglaise mît fin à cette guerre de pillage et de course. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il termina en condamnant hautement l'attitude des Départements du Jura et de Rhône-et-Loire et en demandant que les autorités administratives missent fin à la propagande à laquelle se livraient les commissaires de ces Départements. — (Louis Guibert, Le Parti girondin dans le département de la Haute-Vienne , extrait de la Revue historique, Paris, 1878, p. 59)
    • La Nationale 59 bis, c'est d'elle qu'il s'agit, est bonne, sans cailloux ou nids de poules, car les Ponts et Chaussées l'ont dotée d'un tapis de goudron en 1929 mettant fin à un chemin de terre, renforcé de temps en temps par des cylindrages. — (Jean Laurain, Brû, l'histoire de mon village, Remiremont : chez G. Louis, 1997, p. 15)
    • S'il s'agit d'une location pour une durée déterminée et qu'il reste moins de douze mois à courir à la location, le nouveau locateur ne peut mettre fin au bail et le locataire ne perdra aucun droit. — (Bernard Clermont & ‎Benoît Yaccarini, Initiation au droit des affaires du Québec, Presses de l'Université Laval, 4e édition, 1986, p. 265)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]