mrabet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : mrâbet

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mrabet
\Prononciation ?\
mrabets
\Prononciation ?\
mrabtin

mrabet \Prononciation ?\ masculin (pour une femme on dit : merabta)

  1. (Maroc) Marabout, le sage mahométan.
    • Puis, on demande à un chérif ou à un mrabet de recevoir les invités. Durant tout cela, le tuteur du marié est présent. — (Rachid Bellil, Les Oasis du Gourara (Sahara algérien), vol. III : Récits, contes et poésie en dialecte tazenatit, Éditions Peeters, 2001, p. 76)
    • En prenant congé de la merabta, les visiteurs ne manquent pas d’embrasser les reliques sacrées de la sainte. Elle seule possède la baraka, ce don d’essence divine grâce auquel elle peut accomplir des miracles […] — (Saâd Taklit, Djebel Tafat, Éditions L’Harmattan, 2015, p. 35)
    • Peu d’entre eux ont pris en considération le rôle des mrabtin dans la communauté villageoise. Leur ignorance et leur approche dénigrante de l’islam ont exigé des convertis des grands écarts et des sauts culturels et identitaires impossibles à accomplir. — (Karima Direche, « Convertir les Kabyles : Quelles réalités ? », dans Dominique Borne & ‎Benoît Falaize, directeurs, Religions et colonisation, XVIe-XXe siècle : Afrique, Amérique, Asie, Océanie, Éditions de l’Atelier, 2009, p. 160)
    • Qui est-il pour me donner des conseils à moi, le Chérifien, petit-fils des mrabets connus, craints et respectés dans tout le Maghreb ? Des mrabets dont les mausolées existent à Ain el Hout depuis des siècles. — (Latifa Ben Mansour, Le Chant du lys et du basilic, Éditions de la Différence, 1998, p. 46)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]