nobilitas

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin nobilitas.

Nom commun [modifier le wikicode]

nobilitas \Prononciation ?\ féminin

  1. (Antiquité) Noblesse de Rome.
    • L'appui du peuple lui permit de contrer la nobilitas, de modifier des règles instituées, comme lorsque, à 37 ans, il se fit élire Suprême Pontife de Rome - à vie -, puis attribuer le gouvernement des Gaules Cisalpine et Transalpine. — (Impossible n'est pas César, LePoint.fr, 15 juil 2010)

Traductions[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De nobilis (« noble ») avec le suffixe -itas.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif nobilitas nobilitatēs
Vocatif nobilitas nobilitatēs
Accusatif nobilitatem nobilitatēs
Génitif nobilitatis nobilitatum
Datif nobilitatī nobilitatibus
Ablatif nobilitatĕ nobilitatibus

nobilitas \Prononciation ?\ féminin

  1. Noblesse.
    • flos nobilitas, Ciceron
      l'élite de la noblesse.
    • atrocius in urbe saevitum: nobilitas, opes, omissi gestique honores pro crimine et ob virtutes certissimum exitium. nec minus praemia delatorum invisa quam scelera, cum alii sacerdotia et consulatus ut spolia adepti, procurationes alii et interiorem potentiam, agerent verterent cuncta odio et terrore. corrupti in dominos servi, in patronos liberti; et quibus deerat inimicus per amicos oppressi. Tacite, H. I. 2
      [je relate] …des cruautés plus atroces dans Rome : noblesse, opulence, honneurs refusés ou reçus, comptés pour autant de crimes, et la vertu devenue le plus irrémissible de tous ; les délateurs, dont le salaire ne révoltait pas moins que les forfaits, se partageant comme un butin sacerdoces et consulats, régissant les provinces, régnant au palais, menant tout au gré de leur caprice ; la haine ou la terreur armant les esclaves contre leurs maîtres, les affranchis contre leurs patrons ; enfin ceux à qui manquait un ennemi, accablés par leurs amis.

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]