nympholepte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Antiquité grecque : homme consacré au culte des Nymphes et inspiré par elles.
Selon Plutarque, il y avait un oracle au sommet du mont Cithéron dans l’antre des nymphes sphragitides. Les gens du lieu étaient possédés et étaient dits « nympholeptes ». Le mot se retrouve dès le XIXe siècle au moins dans une édition des Vies de Plutarque : « Il y avait, dit-on, autrefois un oracle dans cet antre, et la plupart des habitants du pays étaient possédés de l’esprit prophétique : ces inspirés se nommaient Nympholeptes. » (Vie d’Aristide, Plutarque, LES VIES DES HOMMES ILLUSTRES. TOME DEUXIÈME : VIE D’ARISTIDE - ΑΡΙΣΤΕΙΔΗΣ, traduction française : Alexis Pierron)
Mot repris par Vladimir Nabokov dans son roman Lolita, 1955. De nympho- (« nymphette »), avec le suffixe d’origine grecque -lepte, apocope de -leptique (« qui prend »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
nympholepte nympholeptes
\nɛ̃.fɔ.lɛpt\

nympholepte \nɛ̃.fɔ.lɛpt\ masculin

  1. (Sexualité) Homme attiré sexuellement par les nymphettes.
    • Toutes les enfants entre ces deux âges sont-elles des nymphettes ? Non, assurément pas. Le seraient-elles que nous aurions depuis beau temps perdu la raison, nous qui avons vu la lumière, nous les errants solitaires, les nympholeptes. — (Nabokov, traduction de E. H. Kahane, Lolita, Gallimard, « Du monde entier », 1959, chap. V, p. 22)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]