pain d’autel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De pain et autel.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pain d’autel pains d’autel
\Prononciation ?\

pain d’autel \Prononciation ?\ masculin

  1. (Christianisme) Hostie.
    • Le prix des matières premières étant peu considérable, la procure d'un séminaire pourrait livrer les pains d’autel à meilleur marché que ne le font les laïques , et ce serait un revenu net et assuré, que l'on pourrait appliquer à la fondation de quelques bourses. — (Abbés Jules Jacquin & Joseph Duesberg, Petite encyclopédie ecclésiastique, contenant ce qu'il importe le plus au curé de connaître, Paris : chez Victor Palmé, 1847, page 319)
    • Le pain d’autel dont se sert l'église de Vrigne-aux-Bois a huit centimètres de diamètre. Il est épais, friable et spongieux. L'empreinte qui se dessine à la surface représente une croix sans crucifix. — (Les hosties sanglantes de Vrigne-aux-Bois (Ardennes): trois lettres de M. l'Abbé Jules Morel, Paris & Tournai : chez H. Casterman, s.d. (peu après 1859), page 7)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]