pierre de taille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de pierre et de taille.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pierre de taille pierres de taille
\pjɛʁ də tɑj\

pierre de taille \pjɛʁ də tɑj\ féminin

  1. (Maçonnerie) Pierre dure qui est ou qui doit être taillée conformément au calepin d’appareil pour entrer dans une construction appareillée.
    • Sur la rue, la maison présentait cette façade de moellons ravalée en plâtre, ondée par le temps et rayée par le crochet du maçon de manière à figurer des pierres de taille. — (Honoré de Balzac, Les Petits Bourgeois, 1844, version écrite par Balzac d’un roman inachevé, repris ensuite par un autre auteur)
    • C’est vers cet endroit que commence cette longue orgie de pierres de taille qui ne s’arrête qu’à Bordeaux ; la moindre masure sans porte ni fenêtre est en pierres de taille, les murs des jardins sont formés de gros blocs superposés à sec ; le long de la route, à côté des portes, vous voyez d’énormes tas de pierres superbes avec lesquelles il serait facile de bâtir à peu de frais des Chenonceaux et des Alhambras ; mais les habitants se contentent de les entasser carrément et de recouvrir le tout d’un couvercle de tuiles rouges ou jaunes dont les découpures contrariées forment un feston d’un effet assez gracieux. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • La Société, après avoir donné un souvenir à ces antiques paroisses, a visité l'église d’Hartennes. Cet édifice, bâti en grande partie en grès qui abondent sur ce terroir, aurait un aspect assez triste, s'il ne rachetait ce défaut par un portail de la Renaissance, en pierres de taille, décoré d'une assez jolie rosace et portant des écussons et des salamandres fantastiques. — (Abbé Pécheur, « Excursion de la Société », dans le Bulletin de la Société historique et scientifique de Soissons, 6e séance : jeudi 9 juin 1859, vol. 13, Soissons : à la Société & Paris : chez Victor Didron, 1859, page 52)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]