possédant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin possédant
\pɔ.se.dɑ̃\

possédants
\pɔ.se.dɑ̃\
Féminin possédante
\pɔ.se.dɑ̃t\
possédantes
\pɔ.se.dɑ̃t\

possédant \pɔ.se.dɑ̃\

  1. Qui possède des biens ou capitaux en quantité importante.
    • Je souffrais de reconnaître que nous avions, mes adversaires et moi, une passion commune : la terre, l’argent. Il y a les classes possédantes et il y a les autres. Je compris que je serais toujours du côté des possédants. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 31)

Note d’usage :

  • Cet adjectif se trouve surtout dans les deux locutions nominales bourgeoisie possédante et classes possédantes.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
possédant possédants
\pɔ.se.dɑ̃\

possédant \pɔ.se.dɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : possédante)

  1. Possesseur de biens.
    • Les lundi, mercredi, vendredi, on devait inquiéter les possédants, en leur montrant les progrès du socialisme. Les mardi, jeudi, samedi, les rassurer en leur faisant entrevoir la réaction fatale, nécessaire — et d’ailleurs sans bouger — contre les « aberrations de la démagogie ». — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, page 283)
    • Il s’agit pour nos deux possédants de dépenser leur sou. — (Léon Frapié, Le sou, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 176)
    • Rien n’avait donc changé. Petit monde et petits moyens. Des exploiteurs et des exploités. Des possédants et des possédés. Des pillards et des pillés. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 221)
  2. (Au pluriel) Ceux qui possèdent beaucoup de biens, de richesses.
    • Chez les possédants, l’agitation sociale réveille une vieille hantise particulièrement vivace chez les bourgeois français : la peur de l’ouvrier. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 13)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe posséder
Participe Présent possédant
Passé

possédant \pɔ.se.dɑ̃\

  1. Participe présent du verbe posséder.
    • Qu’on n’objecte pas que c’en serait fait de la jeunesse, privée de ces Mentors, ou tout au moins les possédant moins près d’elle ; la jeunesse, sauf les bons moutons de Panurge dont on fait le calque d’un programme et que l’on dresse à remplir des fonctions qu’ils remplissent mal, perd un temps précieux à se défarcir la tête des opinions erronées, définitions falotes, admirations mal motivées, et ce qui est plus grave méthodes de recherches qu’on lui a inculquées. — (Revue indépendante de littérature et d’art, 1888, page 449)