postérité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin posteritas (« avenir »), de posterus.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
postérité postérités
\pɔs.te.ʁi.te\

postérité \pɔs.te.ʁi.te\ féminin

  1. Suite de ceux qui descendent d’une même origine.
    • Toute la postérité d’Adam. - La postérité d’Abraham. - Il a laissé une nombreuse postérité.
    • Il est mort sans laisser aucune postérité, sans laisser de postérité, sans postérité. - La postérité masculine de François Ier a fini à Henri III.
  2. Tous ceux qui sont venus après une certaine époque, ou qui sont à venir.
    • […] ; mais que la postérité me maudisse dans ma tombe, si je ne suis pas un des premiers à te suivre partout où tu iras. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L'intuition dont il n'est pas dépourvu lui suggère, d'aventure, que, pour prendre posture avantageuse devant la postérité, il lui faut feindre quelques sentiments d'humanité. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • On saura aussi et on révérera les courtisanes sacrées ayant réjoui le plus grand nombre d’hommes ou de femmes. Et leurs noms, gravés sur le marbre, seront conservés pour la postérité. — (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
  3. Tout ce qui viendra ensuite.
    • À beau mentir qui vient de loin. Le vieil adage hypothèquera pendant longtemps la postérité de la relation de voyage, comme le rappelle la célèbre boutade de Rousseau dans la note X du Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité (1755), qui provoquera comme on le sait la diatribe de Bougainville contre les philosophes de cabinet. — (Alain Guyot & ‎Roland Le Huenen, L'Itinéraire de Paris à Jérusalem de Chateaubriand : l'invention du voyage romantique, Presses de Paris Sorbonne, 2006, p.164)

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]