prérogative

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : prerogative

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Depuis 1234, du latin praerogativa (« prérogative, privilège ») substantif de l’adjectif praerogativus (« qui vote le premier »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prérogative prérogatives
\pʁe.ʁɔ.ɡa.tiv\

prérogative \pʁe.ʁɔ.ɡa.tiv\ féminin

  1. Privilège, avantage attaché à certaines fonctions, à certaines dignités, etc.[1].
    • Le gouvernement est si bien exclu de toute participation à l’administration locale, qu’il n’a pas même la prérogative d’en nommer les divers fonctionnaires, […]. — (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Savinet. — Ce sont là nos prérogatives, à nous autres, maris offensés ! Il faut bien que nous en ayons quelques-unes ! L’amant a le devoir de se laisser tuer, s’il tient à montrer qu’il sait vivre !… C’est ce qui me permet de vous dire, sans être fort aux armes, que je vous tuerai ! — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte II, scène 3)
    • Maîtresse absolue la haute bureaucratie ne voulait rien céder de ses prérogatives d’autorité. Je tenais, moi, ces prérogatives pour surannées. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Le policier a la prérogative de faire un contrôle d’identité.
    • (Figuré)La raison et la parole sont les prérogatives de l’homme.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « academie8/pr%C3%A9rogative », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage