prise de bec

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prise de bec prises de bec
\pʁiz də bɛk\

prise de bec féminin

  1. (Familier) Dispute.
    • Une petite prise de bec qui avait fait s'enfuir Jane à minuit, en plein orage, persuadée que leur histoire était finie ! Une petite prise de bec qui l'avait précipitée dans les bras d'un autre homme ! Dans son lit ! — (Susan Wiggs, L'été des secrets, VII, Lac des Saules, Harlequin, 2013, page 221)
    • Une mémorable prise de bec avec Muti lors d'une répétition de Paillasse à Ravenne illustre d'ailleurs son tempérament fougueux : « Je n'accepte de leçon de personne ! » lança-t-elle au chef d'orchestre interloqué. — (Enrico Stinchelli, Les stars de l'opéra: grands artistes lyriques de l'histoire de l'opéra, Gremese Editore, 2002, page 86)
    • Tout en songeant à la permission que venait de lui accorder son sup, en dépit de la prise de bec qu'il avait eue le matin même avec lui, Sylvain se rendait parfaitement compte que celui-ci n'allait pas en rester là et qu'il ruminait sa vengeance, mais de cela, il n'en avait rien à cirer. — (Marcel Pizzetti, Rien à cirer de son sup, Éditions Edilivre, 2017, page 138)

Variantes[modifier le wikicode]