prométhéen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de Prométhée, avec le suffixe -en, ce titan ayant ravi le feu aux dieux pour le donner aux hommes, geste considéré comme une trahison pour les dieux et un défi leur étant lancé, dans une tentative de faire de l'homme leur égal.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin prométhéen
\pʁo.me.te.ɛ̃\
prométhéens
\pʁo.me.te.ɛ̃\
Féminin prométhéenne
\pʁo.me.te.ɛn\
prométhéennes
\pʁo.me.te.ɛn\

prométhéen \pʁo.me.te.ɛ̃\

  1. Qui rappelle l'entreprise de Prométhée, qui cherchait à aider les hommes à devenir les égaux des dieux.
    • Pareille architecture suppose que les hommes habitant le même élément que Dieu en deviendraient de facto les égaux. Cette volonté prométhéenne agit comme une autre formule du péché originel car, goûter du fruit de l'arbre de la connaissance, c'est savoir tout sur chaque chose, autrement dit, une fois encore, égaler Dieu. — (Michel Onfray, Le Monde, 10.07.2010)
    • Une attirance pour l'abracadabrant qui m'éloigne chaque jour un peu plus de l'archétype des élèves des beaux-arts et de la volonté prométhéenne et ascétique de l'Académie. — (Richard Di Domenico, Moi, Lautrec / docteur litho - mister ribaud, Editions Phi, 2021)
    • Elles tentèrent, en entassant des montagnes, d'escalader le ciel pour défier les dieux. Ce geste prométhéen provoqua la colère de Zeus qui, pour les affaiblir, les trancha violemment en deux, de haut en bas, laissant à Apollon le soin de ligaturer les peaux à l'endroit du nombril. — (Olivia Gazalé, Je t'aime à la philo, Robert Laffont, Paris, 2012, p. 322)
    • De fait, la littérature se pose en lieu de toutes les conquêtes prométhéennes. — (Nuit blanche, n° 164, automne 2021, page 13)

Traductions[modifier le wikicode]