pseudonyme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien ψευδώνυμος, pseudōnumos, composé de ψευδής, pseudēs (« trompé ») et de ὄνυμα, onuma (« nom »). → voir pseudo- et -onyme.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
pseudonyme pseudonymes
\psø.dɔ.nim\
ou \psø.do.nim\

pseudonyme \psø.dɔ.nim\, \psø.do.nim\ masculin et féminin identiques

  1. Qui publie des livres ou des écrits sous un nom supposé.
    • Ainsi, l’auteur pseudonyme ou anonyme, qui actuellement est protégé comme tous les autres et dont le droit d'auteur n'expirera que cinquante ans post mortem, désormais ne sera plus protégé que pour cinquante ans à dater de la publication. — (Le Droit d'auteur, volume 59, Bureau de l'union internationale pour la protection des œuvres littéraires et artistiques, 1946, p. 33)
  2. Qui est publié sous un nom supposé.
    • La lecture du livre de 1888, et d'autres brochures sur divers sujets signées Ed. Pellis, me convainquit aisément que cet auteur n'avait pas simplement « édité » l'ouvrage pseudonyme de 1884. Bon nombre d'idées et d'expressions révélaient qu'il avait dû, au minimum, y collaborer. — (Firmin Nicolardot, Flore de gnose, Laggrond, Pellis & Bergson: complément de l'étude intitulée : "Un pseudonyme bergsonien?", Chez l'auteur, 1924, p. 2)
    • Car si l'auteur des œuvres pseudonymes est devenu assez rapidement familier, on ignore beaucoup plus celui des quatre-vingt-sept Discours édifiants, rédigés du 16 mai 1843 au 7 août 1851 et publiés sous le nom de Magister Kierkegaard. — (Françoise Heinrich, Kierkegaard: le devenir chrétien, Presses Univ. Limoges, 1997, p. 117)

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pseudonyme pseudonymes
\psø.dɔ.nim\
ou \psø.dɔ.nim\

pseudonyme \psø.dɔ.nim\, \psø.do.nim\ masculin

  1. Nom choisi spécialement pour signer des œuvres ou des travaux ; nom d’artiste.
    • Le nom se compose tout d’abord du nom de famille, ensuite du prénom et, enfin, de ce que l’on appelle les accessoires du nom, pseudonyme, surnom et titres nobiliaires. — (Aude Bertrand-Mirkovic, Droit civil : personnes, famille, Studyrama, 2004, p. 116)
    • Dans le sillage de Milton Friedman, les « économistes » américains, et pas seulement américains, ont élevé l’argent — sous le pseudonyme rabâché de « marché » — au rang d’une autorité suprême et consciente. — (Jean-Claude Carrière, L’Argent : Sa vie, sa mort, Odile Jacob, 2014, p. 31)
    • Lanabellia est son pseudonyme. Vendeuse dans un magasin de la zone piétonne à Charleville-Mézières, elle écrit la nuit. Depuis quelques jours, son activité d’écriture est devenue pour l’administration fiscale, sa première activité. — (« Une Carolo, auteure à succès grâce au web », dans L’Ardennais, 12 décembre 2017)

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]