disputer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis se disputer)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Du latin disputare (« examiner, discuter »), d’abord employé au sens de « discuter, débattre », puis à partir du XVIIe au sens de « rivaliser avec, (se) quereller ».

Verbe [modifier le wikicode]

disputer \dis.py.te\ intransitif, transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être en discussion plus ou moins vive à propos d’opinions, d’intérêts.
    • Disputer contre quelqu’un.
    • Disputer ensemble.
    • Interrompez-moi donc si vous voulez, je ne saurais disputer si l’on ne m’interrompt — (Molière, Don Juan, acte III scène I)
    • Dans la rue, au lieu de cheminer de ce pas méthodique et qui révèle une machine nerveuse parfaitement équilibrée, il se pressait, il s’arrêtait, il gesticulait, comme disputant avec lui-même. — (Paul Bourget, Le Disciple, page 322, 1899)
  2. (Transitif) Contester pour obtenir ou pour conserver quelque chose.
    • Comme, parmi les perdrix, il naît un tiers plus de mâles que de femelles, il arrive, dans le temps de la pariade, que plusieurs coqs se disputent la même poule qui, à force d'être tourmentée, déserte souvent le canton; […]. — (Dictionnaire des forêts et des chasses publié par le Journal des Chasseurs, sous la direction de Léon Bertrand, Paris, 1846, page 346)
    • J’ai disputé à mes frères les biens terrestres, opposant la ruse à la ruse, la violence à la violence, j'ai tué et j'ai été moi-même à deux pas de la mort, tout cela pour l’amour de cet or infernal… — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, Le Legs de Caïn, dans les Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
    • En même temps plusieurs Chouans se jettent sur les provisions, se les disputent, se les arrachent, et donnent enfin tout l’ignoble spectacle d'une scène de bandits. — (Jacques Duchemin Descepeaux , Lettres sur l'origine de la Chouannerie et sur les Chouans du Bas-Maine, tome 1, Imprimerie royale, 1825, page 325)
    • Devant la porte, trois gniards se disputent à grands coups de pied un ballon crevé. — (Denis Guelpa, La branche de Muandapa, L'Âge d'Homme, 1990, page 126)
  3. (Transitif) (Figuré) soutenir avec force son opinion, ses intérêts ou ceux d’autrui.
    • Son adversaire lui a bien disputé le terrain.
  4. (Transitif) Gronder ; réprimander.
    • Pour commencer, tu devrais fermer la porte. Inutile que des oreilles indiscrètes nous entendent nous disputer. — (Cathy Williams, Trompeuse séduction, éd. Harlequin, 2015)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Sport) Soutenir une compétition ; lutter pour la victoire.
    • La rue est obstruée sur tout sa largeur par les premiers combattants qui disputent pied à pied le sol aux Saxons. — (Vicomte Ulric-Guelfe de Civry, Un engagement de cavalerie, le combat de Buzancy, 27 Août 1870, Londres : Arliss Andrews, 1878)
    • Les matches se disputaient au milieu d'un grand vacarme produit par les cris des parieurs comme les parties de chistera en Espagne. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  6. (Pronominal) (Familier) Se quereller.
  7. (En particulier) Raisonner, argumenter pour ou contre sur un sujet donné.
    • Disputer sur telle proposition.

disputer de intransitif

  1. Débattre au sujet de quelque chose.
    • Ces deux femmes disputent de beauté, d’esprit, de laideur.
    • Ces deux familles disputent de noblesse.
    • À une croisée de chemin, ils disputèrent de la direction à prendre. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 166.)

le disputer à intransitif

  1. S’emploie pour exprimer que les choses ou les personnes dont il s’agit paraissent avoir des qualités si égales que l’on ne sait laquelle l’emporte.
    • Il est de ceux dont la vanité le dispute à la vacuité.
    • Tyr pouvait le disputer aux cités les plus opulentes.
    • Le capitaine badin jusqu’au bout de sa badine passa son doigt ganté de chevreau blanc sur la culasse luisante de graisse de son pistolet-mitrailleur démonté et le considéra souillé en demandant d’un ton où l’insolence le disputait à la perplexité : « C’est ça que vous appeler un pistolet-mitrailleur propre ? » — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, pages 47-48.)
  2. Prétendre égaler quelqu'un en quelque chose.
    • Le disputer à quelqu’un.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]
Réprimander

→ voir réprimander

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]