substituable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1842)[1] Dérivé de substituer, avec le suffixe -able.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
substituable substituables
\syb.sti.tɥabl\

substituable \syb.sti.tɥabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on peut substituer.
    • En d’autres termes, chaque élément de l’espace est rigoureusement substituable aux autres, et chaque élément de la durée est est rigoureusement substituable aux autres; en sorte que, pour le groupe de conditions dont il s’agit, dans l’espace pur comme dans la durée pure, toute situation est substituable à toute situation. — (Hippolyte Taine, De l’intelligence, tome second, 3e édition, Hachette et Cie, Paris, 1878, pages 452-453)
    • Pour rendre l’homme substituable, échangeable, remplaçable à merci, la première exigence est de le déculturer, de faire en sorte que rien ne le distingue de ses compagnons d’espèce et de planète, de le dédiscriminer, d’interdire la discrimination (horizontale et verticale). — (Renaud Camus, Septembre absolu, Journal 2011, 2012)
    • Depuis 1999, les pharmaciens sont autorisés à substituer un médicament générique à celui prescrit, à condition que ce médicament soit dans le même groupe générique et que le médecin n’ait pas exclu cette possibilité par l’apposition de la mention « non substituable » sur l’ordonnance accompagnée du motif médical, sous forme d’acronyme, justifiant ce refus de substitution. — (Règles de dispensation et de substitution des médicaments génériques, ameli.fr, 29 décembre 2020)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 395.