substituer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin substituere.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

substituer transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre une personne, une chose à la place d’une autre.
    • […], elle avoua que depuis long-temps, et de concert avec le démon, elle avait pratiqué la magie et les maléfices, qu’elle avait positivement ensorcelé la pauvre madame Lutkens, et avait substitué un monstre affreux à l’enfant qu’elle portait dans son sein, […]. (E.T.A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, Traduit par Henry Egmont)
    • Les Barbares ne créèrent point de sociétés progressives  ; ils étaient peu nom­breux et presque partout ils se substituèrent simplement aux anciens grands seigneurs, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, La décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • On me signale de toutes parts les maux qu'engendrent ces mariages d'argent par quoi s'opère entre les sexes une sélection à rebours substituant de hideux calculs à cet enthousiasme courageux qui est le propre des jeunes amours. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • Pour empêcher cette déglutition imprudente, on a substitué aux fèves des petits bébés en porcelaine moins avalables, mais fort désagréables pour les dents! (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Au moment où prenaient fin les principaux affrontements de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis, sur le plan militaire, s'étaient substitués dans le monde entier à la plupart des autres puissances capitalistes. (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
  2. (Droit) Appeler quelqu’un à une succession après un autre héritier, ou à son défaut.
    • Il laissa tous ses biens à son frère et il lui substitua son neveu.
  3. (Droit) Laisser des biens à quelqu’un par testament, pour qu’il en jouisse après le premier héritier.
    • Il avait substitué cette terre aux aînés de sa maison.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

  • remplacer
    Note : remplacer A par B est synonyme de substituer B à A

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]