héritier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin hereditarius (« héréditaire, relatif à un héritage », « [personne concernée par] un héritage »), de heres (« héritier »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin héritier
/e.ʁi.tje/
héritiers
/e.ʁi.tje/
Féminin héritière
/e.ʁi.tjɛʁ/
héritières
/e.ʁi.tjɛʁ/

héritier

  1. Celui ou celle que la loi appelle à recueillir une succession.
    • Le système d’hérédité des fiefs était plus favorable au vassal qui consolidait son droit patrimonial, mais le seigneur concédant pouvait en souffrir dans le cas où le fief tombait aux mains d'un héritier mineur; […]. (Gabriel Lepointe, La Famille dans l'Ancien droit, Montchrestien, 1947 ; 5e éd., 1956, p.224)
    • Héritier en ligne directe, en ligne collatérale. — Instituer un héritier. — L’héritier présomptif de la couronne.
    • Être héritier des biens et des droits d’une personne. (Figuré)
  2. (Par extension) Détenteur d’une chose dont on hérite.
    • Rien n'arrête le zèle des recruteurs monastiques. Vous les voyez frétiller autour des héritiers, des héritières (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.256)
    • Il voulait avoir un héritier de son nom, de sa puissance. — Héritier de la vertu de ses ancêtres.
    • Héritier des talents de son père.
  3. (Par extension) Enfants d’une personne, parce qu’ils sont ses héritiers naturels.
    • Un beau jour, cependant, des symptômes caractéristiques d’un état nouveau, vomissements, vertiges et autres signes précurseurs d’un héritier prochain et d’un scandale qui ne l’était pas moins l’avaient contraint à se décider. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Sa femme ne lui a point encore donné d’héritier. — Ce prince n’ayant point laissé d’héritier, la couronne fut dévolue à son frère.
  4. (Figuré) Personne qui perpétue les traditions de ses prédécesseurs.
    • A l’orgie latine succédèrent les ébats des Barbares, dignes héritiers de ces Romains gorgés de falerne et de sang, épuisés de stupre, sombrés dans les velléités. (Victor Méric, Les compagnons de l’Escopette, 1930, p.84)
    • René Jean Le Mouton de Boisdeftre, héritier et perpétuateur d'une prestigieuse dynastie militaire du Pays d'Alençon ne semblait pas jouir d'une grande fortune. (François-Joseph Ruggiu, Les élites et les villes moyennes en France et en Angleterre (XVIIe-XVIIIe siècle), L'Harmattan, 1997, p.123)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]