héritage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : heritage

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De hériter avec le suffixe -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
héritage héritages
/e.ʁi.taʒ/

héritage /e.ʁi.taʒ/ masculin

  1. Ce qui vient par voie de succession.
    • Faire un héritage, le recueillir.
    • …le droit à l'héritage, par primogéniture préférablement, parut d'un avantage si manifeste que l'ancien ordre social tendit toujours à généraliser cette institution. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
  2. (Par extension) L'ensemble des immeubles réels, comme terres, maisons, acquis ou non par succession.
    • Le droit de clore et de déclore ses héritages, résulte essentiellement de celui de propriété, et ne peut être contesté à aucun propriétaire. (Art. 4, Loi du 28 septembre 1791 publiée le 6 octobre 1791, dans Recueil général des Lois et des Arrêts, part.1 : Jurisprudence de la cour de cassation, par J.-B. Sirey, Paris, 1809, p.74)
    • Il vaut mieux laisser comme héritage un jardin prospère qu’un monceau de ruines. (Isabelle Eberhardt, Dans la dune)
    • Dans ce département où la propriété est si morcelée qu'il ne contient peut-être pas vingt domaines de 10 hectares, est-ce le désir de ne pas diviser les héritages qui pousse de plus en plus les ménages au malthusianisme? (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Figuré) Ce qui se transmet, au sein d’une famille, de génération en génération.
    • Les formes, voilà le seul héritage que conservent les nobles. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Toutefois, en raison d'un héritage marqué par quatre siècles de scribalité et d'imprimerie, ces contenus de foi semblent souvent sans emprise apparente sur le vécu des jeunes générations et tombent à plat. (Michel Beaudin, Anne Fortin & Ramón Martínez de Pisón L., Des théologies en mutation: parcours et trajectoires, page 230, Fides, 2002)
    • Cet héritage de haine se transmit jusqu’à la cinquième génération.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]