tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De la fable Le Corbeau et le Renard de Jean de La Fontaine.

Locution-phrase [modifier le wikicode]

tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute \tu fla.tœʁ vi.t‿o de.pɑ̃ də sə.lɥi ki l‿e.kut\

  1. (Proverbial) Le flatteur est un escroc, et réciproquement.
    • Allons, puisqu'il est dit que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute, tiens, voilà les quarante sous que tu espérais de la mi-carême. — (Claude Genoux, Mémoires d'un enfant de la Savoie, p.15, 1855)
    • L’acheteur devrait se méfier de l’intervention de ce tiers qui a nom courtier, personnage ambigu qui vante toujours le cheval en question ; cet homme, ordinairement à la main du marchand, par ses belles paroles fait souvent décider un marché, et sait très-bien que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Morale que l’acheteur ne devrait jamais oublier. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • C'était une « race » qui « comme mes mouches, se faisait prendre par une goutte de miel ». Elle habitait une région sous-administrée, «avec des cases non regroupées, des pistes mal entretenues et des chefs injustes ». Les Bassa avaient aussi « oublié que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute ». — (J.-A. Mbembé, La naissance du maquis dans le Sud-Cameroun, 1920-1960, p.370, Karthala, 1996)

Traductions[modifier le wikicode]