trois francs six sous

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    À la fin du 19ème siècle, cette somme 3 Francs six sous, soit 3 Francs et 30 centimes valaient beaucoup puisque cela représentait 1 journée de travail pour un ouvrier dans une usine de production ou à la mine, mais avec la dévaluation du franc des années 20-30, ça donnait l'impression de n'avoir plus rien. Référence nécessaire

    Locution nominale [modifier le wikicode]

    trois francs six sous \tʁwa fʁɑ̃ si su\ masculin pluriel

    1. (Familier) Une toute petite somme d’argent.
      • Tu marchais dans les rues, enfoncée dans tes bottines ridicules à trois francs six sous. Tu marchais comme d’hab’, en baissant la tête. Jamais je t’ai vue regarder le ciel. — (Magyd Cherfi, Livret de famille, Actes Sud Littérature, 2011)
      • Que répondre d’autre à cette femme qui avait été choyée, entourée... Qui n’avait certainement jamais su ce qu’étaient le besoin, les boulots permettant de gagner trois francs six sous puis la délinquance, la descente aux enfers... En dix ans, Clara avait tout connu ou presque. — (Carole Duplessy-Rousée, Le Silence d’Amarine, éd. Pygmalion, 2014, chapitre 3)
      • Prendre autant de risques pour récolter trois francs six sous, merci bien ! — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 333)
    2. (Sens figuré) Chose qui a peu de valeur.
      • En un mot comme en cent, l’amitié se monnaye-t-elle ? Donne-t-elle lieu à une sorte d’échange marchand ? Pourquoi dit-on parfois qu’un bon ami n’a pas de prix ? Est-ce donc qu’il est hors de prix ou alors qu’il vaut trois francs six sous ? — (Bertrand Betsch, Depuis la chambre, Les éditions La Matière noire, 2015)

    Synonymes[modifier le wikicode]