commissaire-priseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir priseur (« qui fixe un prix ») et commissaire (« agent de l'État »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
commissaire-priseur
/kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zœʁ/
commissaires-priseurs
/kɔ.mi.sɛʁ.pʁi.zœʁ/

commissaire-priseur masculin

  1. Officier ministériel titulaire d'une charge, garant de la régularité des ventes publiques aux enchères.
    • Oh ! me dit le commissaire-priseur, tout cela était bien rococo. » Mot épouvantable qui flétrissait toutes les religions de mon enfance. (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • La première Société de commissaires-priseurs spécialisés dans l'art, la Stockholms Auktionsverk, a été créée en Suède le 27 février 1647.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]