exagération

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin exaggeratio.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
exagération exagérations
/ɛɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃/
ou /eɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃/

exagération /ɛɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃/ ou /eɡ.za.ʒe.ʁa.sjɔ̃/ féminin

  1. Action d’exagérer ou résultat de cette action.
    • Ils donnèrent ces détails avec toute l’exagération à laquelle se livrent en général les esprits vulgaires, lorsqu’ils ont été fortement impressionnés par quelque événement extraordinaire, […] (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] ; flétrissez aussi le charlatanisme de ces pseudo-virtuoses qui ont obtenu des succès apocryphes à New-York ou en Californie, et qui, […], viennent défigurer sur nos grandes scènes lyriques des partitions dont elles ridiculisent la majesté par les exagérations de leur style exotique. (Stéphen de La Madelaine, Études pratiques de style vocal, T. 1, 1868, p. 18)
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Il n’y a aucune exagération à alléguer que, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, les populations se trouvaient approvisionnées plus qu’à leur suffisance, […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 407, Mercure de France, 1921)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]