historiographe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du bas latin historiographus, lui-même du grec ancien ἱστοριογράφος, historiográphos, de même sens.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
historiographe historiographes
/is.tɔ.rjɔ.gʁaf/

historiographe /is.tɔ.rjɔ.gʁaf/ masculin

  1. (Histoire) Celui qui était nommé par un brevet du prince pour écrire l’histoire du temps.
    • Bien ! ma fille, dit M. Necker, très bien, et la république vous doit un brevet d’historiographe.(Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Mais la méthode historique doit être implacable, car elle ne saurait être arrêtée ou limitée par aucun tabou. De plus, le véritable historien est curieux par nature ; il y a en lui un peu du juge d’instruction. Et, déformation professionnelle, tout silence lui est suspect, car c’est là un refus de répondre. Dès lors ce refus dissimule quelque chose de très important ; c’est donc là qu’il faut creuser. Au contraire, l’historien conformiste n’est alors qu’un banal historiographe, un compilateur docile, et son rôle est très différent. (Robert Ambelain, Les lourds secrets du Golgotha, 1974)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]