poitrinaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1743) De poitrine avec le suffixe -aire.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
poitrinaire poitrinaires
/pwat.ʁi.nɛʁ/

poitrinaire /pwat.ʁi.nɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) (Vieilli) Qui a la poitrine atteinte.
    • Ma sœur était très gourmande et un peu poitrinaire... Le médecin l’avait mise au régime de l’huile de foie de morue – c’était la mode alors –, une cuillerée à bouche tous les matins... Cela la dégoûtait fort, mais lui faisait beaucoup de bien... (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Dans l’abri que les hommes de l’usine avaient creusé, des gens du quartier venaient trembler d’énervement et de froid, des chiens gémissaient comme un jour d’orage, des femmes poitrinaires toussaient, des enfants pleuraient. (Paul Nizan, Antoine Bloyé, Grasset, 1933, page 270)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poitrinaire poitrinaires
/pwat.ʁi.nɛʁ/

poitrinaire /pwat.ʁi.nɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) (Vieilli) Celui, celle qui a la poitrine atteinte de quelque mal.
    • Apollon, celui du Belvédère du moins, est un élégant poitrinaire qui doit se ménager. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Un gros concierge, un secrétaire rose, nous acclament avec la joie d'un poitrinaire devenu cent kilos, d'un bilieux devenu poupin. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]