révocation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin revocatio.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
révocation révocations
/ʁe.vɔ.ka.sjɔ̃/

révocation /ʁe.vɔ.ka.sjɔ̃/ féminin

  1. Action de révoquer. Annulation en parlant d'une chose ou d'un acte. Renvoi, destitution en parlant d'une personne.
    • Harland, qui a fort bien connu Vavilov, condamne sans réserves les théories mitchouriniennes, taxe Lyssenko de charlatan et dénonce les odieuses manœuvres qui ont abouti à la révocation des principales figures de la génétique soviétique. (Joël Kotek & Dan Kotek, L'affaire Lyssenko, page 196, Éditions Complexe, 1986)
    • J’ai révoqué mon avoué et j’ai fait signifier sa révocation à ma partie.
    • La révocation d’un testament.
    • La révocation de l’édit de Nantes.
  2. (En particulier) (Informatique) Retour à un état antérieur (par exemple dans l’historique d’un système de gestion de versions, ou dans une base de données).

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]