troupier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de troupe avec le suffixe -ier.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
troupier troupiers
/tʁu.pje/

troupier /tʁu.pje/ masculin

  1. (Vieilli) (Familier) Soldat, homme de troupe.
    • Ah ! brigands, vous ne jetterez pas à l’eau comme une huître un ancien troupier de Napoléon. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • La bouteille de limonade, dont elle accepta de boire un verre, demeura, dans le souvenir du troupier, mémorablement délicieuse. (Guy de Maupassant, Boitelle dans Les Contes normands)
    • […], on pourrait dire que le soldat était convaincu que la moindre défaillance du moindre des troupiers pouvait compromettre le succès de l’ensemble et la vie de tous ses camarades - et que le soldat agissait en conséquence. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 351)

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin troupier
/tʁu.pje/
troupiers
/tʁu.pje/
Féminin troupière
/tʁu.pjɛʁ/
troupières
/tʁu.pjɛʁ/

troupier /tʁu.pje/ le plus souvent masculin

  1. Qui a un rapport avec une troupe ou un troupier.
    • Et pour se reprendre en main il employait le langage troupier, avec le plus possible de foutre et de bougre. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, Gallimard, 1995)
    • pour les puristes, il appartient à cette génération troupière dont les batailles ont rendu l’écorce rude, mais dont l’esprit est devenu plus vif, plus saillant,plus original (Général Ambert, Esquisses historiques, psychologiques et critiques de l’Armée française, Librairie Militaire de J.-B. Petit, 1840)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]